21/11/2014

Nouvelle prime d'activité : des millions de français seront perdants

tirelire.jpgLe RSA Activité et la Prime pour l'emploi (PPE) laisseront bientôt place à une nouvelle prime, la Prime activité. Un nouveau dispositif qui risque fortement de faire grincer des dents à bon nombre de Français. En particulier les ménages aisés, ceux-là mêmes qui ont vu les impôts augmenter suite à l'abaissement du quotient familial à 1500 euros. Et les mêmes dont les allocations familiales seront réduite à la suite de la modulation par revenus.

Car de l'aveu même de Matignon ce mercredi 19 novembre 2014, au lendemain de l'annonce de ce nouveau dispositif, ces ménages seront tout simplement « perdants ».

Lire la suite sur economiematin

18/11/2014

La France paye à elle seule 15% des dépenses sociales mondiales

OIT-600x360.pngL’OIT a ainsi démontré dans une récente étude que les dépenses sociales planétaires s’élèvent à 4500 milliards d’euros, soit 9% du PIB mondial. Sont considérées par cette étude comme dépenses sociales les retraites, l’assurance-chômage, les accidents du travail, les prestations familiales, la couverture santé…

La France, pays à moitié collectiviste, est le pays qui consacre le plus d’argent au monde à ces fameuses dépenses sociales, avec 33% de son PIB redistribué. Ainsi, en 2011, notre pays consacrait 670 milliards d’euros à ces dépenses, ce qui fait 15% des 4.500 milliards d’euros de dépenses sociales mondiales !

Lire la suite sur 24heuresactu

08:18 Publié dans social santé | Lien permanent | Commentaires (0) | |

13/11/2014

Gouffre financier pour la caisse de retraite des cadres

gouffre.jpegL’Agirc, la caisse de retraite complémentaire des cadres, approcherait d’une cessation de paiements. Une situation grave qui pourrait être sauvée à court terme par une fusion avec l’Arrco.

Les cadres actifs comme retraités ne sont pas à l’abri d’une mauvaise surprise. D’après les estimations actuelles, les caisses de l’Agirc devraient être vides à l’horizon 2018.

L’origine du problème est bien évidemment démographique. Le vieillissement de la population entraîne un déplacement du curseur entre population active et population à la retraite, au point que les caisses sont devenues régulièrement déficitaires.

Lire la suite sur Boursorama

06/11/2014

Fin de vie/Euthanasie : Les étudiants en médecine se rebellent !

accompagnement.jpg« Aujourd’hui, il devient urgent de mobiliser les politiques et les professionnels de santé…  pour faire entendre notre refus de l’euthanasie et notre désir d’être mieux formés à la prise en charge de la fin de vie, à l'accompagnement des personnes et des familles… », déclarent  les fondateurs de la toute nouvelle association « Soigner dans la dignité », en expliquant leur détermination à  pouvoir accompagner « comme ils le méritent » leurs patients en fin de vie, ainsi que leur entourage, et qu’une révision de la loi Leonetti risque fortement de remettre en cause.

Lire la suite sur aleteia

28/10/2014

Marylise Lebranchu, ministre de l'Injustice sociale

marylise lebranchu.jpgElle est ministre de la Fonction publique depuis l'arrivée de François Hollande à l'Élysée. On ne parle pas d'elle. Elle ne se fait jamais remarquer et ne fait d'ombre à personne. Même si elle est copine avec Martine Aubry, il ne lui viendrait pas à l'idée de critiquer son Premier ministre, encore moins son président, ni en public ni en privé. Et c'est exactement ce qu'on attend d'elle : pas de vagues, pas d'épines, pas de chocs ! C'est qu'elle est la patronne des fonctionnaires français, les derniers bataillons de l'armée Hollande, une classe sociale unique au monde qui bénéficie d'avantages incomparables, hors du commun et absolument intangibles qui ne peuvent évoluer que dans un seul sens : toujours plus !

Lire la suite sur Le Point

08:51 Publié dans social santé | Lien permanent | Commentaires (0) | |

27/10/2014

Affiliation obligatoire ou pas affiliation obligatoire au régime de sécurité sociale français?

la-sécurité-sociale-explose-266x300.jpgDepuis maintenant quelques années, quelques personnes, au début bien seules, soutenaient que les directives européennes autorisaient à s’affilier au régime de protection de la santé que l’on souhaite. Pour ma part, la première fois que j’ai rencontré M. Claude Reichman, c’était en 2000, en septembre 2000. Son argumentaire juridique tenait la route mais il n’avait pas à l’époque de compagnie d’assurance disposée à prendre le risque de défier l’Etat Français. Il faut dire qu’aussitôt qu’une d’entre elles montrait des velléités, son Président était immédiatement convoqué à Bercy où tous les ennuis administratifs et réglementaires possibles et imaginaires de la part des fonctionnaires du ministère lui étaient lentement et clairement exposés.

Lire la suite sur maviemonargent

Il est à noter que l'Assemblée nationale a adopté, jeudi 23 octobre, un amendement renforçant les sanctions pénales contre la désaffiliation à la Sécurité Sociale

 

08:57 Publié dans social santé | Lien permanent | Commentaires (0) | |

16/10/2014

Ebola : nous cache t- on des choses ?

ebola espagne sur la sellette.jpgIl y a dans l’opinion une propagation des thèses complotistes aussi foudroyantes dans leurs progressions qu'Ebola lui-même. Cela est dû au sentiment qu’on nous cache bien des choses pour ne pas nous affoler et en fait comme toujours, ça en affole certains.

Pas facile de faire face à des réactions irrationnelles et à des comportements stupides. La peur de côtoyer un noir ou d’envoyer des enfants à une école où il y a des enfants originaires des pays infectés est imbécile. Imbécile mais moins dangereuse que de cacher des réalités pour éviter la montée d’une exclusion de précaution, d’un apartheid sanitaire indispensable dans certains cas et pratiqués par les pays touchés eux même.

Lire la suite sur metamag

07:21 Publié dans social santé | Lien permanent | Commentaires (0) | |

15/10/2014

Retraites : la bombe à retardement

retraites.PNGLa Cour des comptes l’avait révélé, en mai 2013, sans que personne s’en émeuve : la dette française, si l’on prenait en compte les engagements hors bilan, avoisinerait 5 000 milliards d’euros (soit 242 % du PIB à cette date) et non pas “seulement” 2 000 milliards, comme calculé aujourd’hui par l’Insee ! Dans les engagements hors bilan de l’État, sont comptabilisées « les obligations qui, sans réunir les critères d’inscription à son bilan, sont susceptibles d’avoir un impact significatif sur la soutenabilité de sa situation financière », rappelle en préambule la Cour des comptes dans son rapport sur “Le recensement et la comptabilisation des engagements hors bilan de l’État”. 

Lire la suite sur Valeurs Actuelles

14/10/2014

Nous y voilà : Ebola, c’est la faute aux Blancs !

ebola-565x250.jpgJeudi, Yves Calvi consacrait son numéro de « C dans l’air » sur France 5 à la psychose Ebola. Le titre de son émission : « Ebola : pas de panique mais… » Pas de panique justifiée, mais tout ce qu’il faut pour l’organiser, notamment parce qu’elle fait vendre de l’Audimat et du papier.

Émission passionnante de bout en bout où l’on comprend que cette maladie est avant tout celle de la pauvreté et de l’ignorance, une maladie de la misère dans des pays qui, depuis les indépendances, ont été ravagés par les guerres tribales, et où les systèmes de santé sont totalement défaillants. Des pays où l’on trouve au mieux un médecin pour 100.000 habitants, et parfois aucun pour 4 millions, comme au Liberia !

Lire la suite sur Boulevard Voltaire

13/10/2014

Tous les deux jours un agriculteur se suicide

agriculteur.jpgLa Mutualité Sociale Agricole lance ce lundi un numéro d'appel pour les agriculteurs en difficulté, "Agri'écoute". Depuis trois ans, la "Sécu des agriculteurs" lutte contre le phénomène, particulièrement important dans leur profession.

Car c'est l'une des professions les plus touchées par le suicide au travail. La MSA a déjà mis en place des cellules de veille dans chacune de ses 35 caisses sur tout le territoire, mais elle veut aller plus loin. Avec la mise en place de ce numéro d'urgence (le 09.69.39.29.19, joignable 24h/24 et 7j/7 au prix d'un appel local), elle espère améliorer encore la détection des situations à risque.

Lire la suite sur franceinter