Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

11/10/2017

Délais anormalement longs : L’État condamné pour “déni de justice”

justice.jpgUne vingtaine de justiciables de Seine-Saint-Denis ont assigné l’Etat devant le tribunal de grande instance de Paris le 11 septembre dernier. Ils reprochent au tribunal les délais d’instruction des dossiers. Là où le délai est de deux mois pour avoir une date d’audience à Paris, le délai dans le 93 est de 14 mois.

Le tribunal de grande instance de Paris a estimé que les plaignants étaient dans leur bon droit et a donc condamné l’Etat pour “déni de justice”.

Les justiciables ont reçu des indemnisations au titre du préjudice moral allant de 1 000 à 2 750 euros, considérant qu’une attente plus longue que la “normale” pouvait générer des situations de stress et d’inquiétude

Lire la suite sur parisvox

Policiers brûlés à Viry-Châtillon : vers une relaxe générale des agresseurs ?

8962-p2-viry-chatillon.jpgVêtu d’un gilet pare-balles et d’un blouson siglé police, Gérard Collomb s’est rendu le sourire aux lèvres à Viry-Châtillon, où les policiers avaient été brûlés vifs dans leurs voitures. Un an après, aucune sanction, aucun jugement ne sont tombés sur les 19 tueurs de flics de la cité de la Grande Borne. L’enquête est paralysée par la loi des cités.

« L’enquête progresse, elle est difficile », reconnaît Eric Morvan, le directeur général de la police nationale, évoquant la loi du silence et l’omerta. Le 8 octobre 2016, deux voitures de police stationnées à un carrefour attenant à la cité de la Grande Borne, à cheval sur les communes de Viry-Châtillon et Grigny, sont prises d’assaut en plein jour par un groupe d’individus cagoulés armés de 13 cocktails Molotov. Les agresseurs bloquent les portières pour empêcher les quatre policiers de sortir de leurs véhicules en feu. Deux policiers sont grièvement brûlés, deux autres blessés.

Lire la suite sur lesobservateurs

06/10/2017

L’immigration extra-européenne aura été le principal fait générateur de l’apparition d’un islam de combat

thilo-sarrazin-islam-immigration.jpgS’agiter et chercher à masquer la réalité, le discriminant commun des terroristes islamistes est qu’ils sont ultra majoritairement issus de familles de culture musulmane, qu’ils soient de nationalité française, binationaux ou étrangers en situation irrégulière. L’immigration extra-européenne aura donc été le principal fait générateur de l’apparition d’un islam de combat sur notre sol. Et que faisons-nous collectivement, en France et sur le continent européen, pour réduire le phénomène ? Nul n’a prétendu qu’il serait aisé de répondre à ces défis majeurs. Toutefois, peut-être devrions nous commencer par prendre quelques mesures de bon sens, de celles qui auraient pu permettre d’éviter le double assassinat de deux jeunes filles dans la gare Saint-Charles de Marseille par exemple.

Lire la suite sur Les Observateurs

05/10/2017

Armes : quatre fois plus de morts en Guyane française qu’aux Etats-Unis…

armes.jpgLe tout récent massacre qui vient de se produire à Las Vegas relance bien entendu le débat sur la possession légale d’armes à feu, comme c’est le cas aux États-Unis.

Tout d’abord de débat il n’y aura pas car la possession d’une arme est autorisée par la Constitution des États-Unis, le deuxième amendement garantissant pour tout citoyen « le droit de porter une arme ».

On comptabilise environ 10.000 meurtres, aux États-Unis d’Amérique, pour 320 millions d’habitants et, pour ce chiffre énorme, on incrimine l’autorisation de la détention d’arme à feu.

Un petit calcul nous permet de relativiser cette vision déformée des faits :

Lire la suite sur Riposte Laïque

La loi antiterroriste interdit la fermeture définitive des mosquées radicales !

mosquee-france-islam.jpgNous avons lu attentivement la loi sur la sécurité intérieure disponible ici.

Elle est inquiétante à plusieurs égards : les mosquées diffusant une idéologie de haine ne pourront pas fermer plus de six mois. De quoi faire un nettoyage de la bibliothèque et de remanier le bureau associatif (...]

Donc les 147 mosquées tablighi et 120 mosquées salafistes (recensement SCRT) pourront rester ouvertes, de même que les 200 mosquées de l’UOIF, alors que nous avons prouvé dans notre enquête Mosquées Radicales (éditions DMM) qu’elles diffusent des livres appelant au djihad armé offensif, préconisent les peines physiques (hudud), et qu’elles invitent des prédicateurs extrémistes.

Lire la suite sur l'Observatoire de l'islamisation

22/09/2017

Des casernes de gendarmerie incendiées par des militants d'extrême-gauche

incendie caserne.jpgFaut-il craindre un retour à la violence politique d'extrême-gauche, en pleine réforme Macron du Code du travail? Une réponse assez claire vient d'être officiellement apportée par un groupuscule anonyme. Sur le site indymedia.org, chambre d'écho des positions les plus radicales chez les anarco-libertaires, ces activistes viennent de revendiquer l'incendie qui a ravagé des locaux techniques dans la caserne de la gendarmerie de l'Isère, à Grenoble, dans la nuit de mercredi à jeudi. Ce site avait déjà été utilisé pour revendiquer des faits similaires perpétrés à Limoges, dans la nuit de lundi à mardi.

Lire la suite sur lefigaro

21/09/2017

La délinquance des mineurs étrangers atteint la cote d'alerte en Bretagne

 
racaille-menottee.jpg« Mineurs délinquants, la cote d’alerte en Bretagne » : non, il ne s’agit pas d’un tsunami ou d’une tempête déferlant sur les côtes bretonnes mais d’un titre du Télégramme du 13 septembre. Comme d’habitude dans la grande presse, celui-ci ne rend pas compte d’un aspect essentiel de cette délinquance : le côté étranger. Il faut attendre le texte de l’article du quotidien morlaisien pour apprendre qu’un grand nombre d’agressions, vols et cambriolages en série sont commis par des mineurs allogènes.
 
Lire la suite sur Boulevard Voltaire

 

14/09/2017

En sous-effectif, manquant de matériel : les CRS proches de l'implosion ?

crs.jpgLes CRS sont d'ordinaire partie intégrante du paysage des manifestations. Pourtant le 12 septembre, bon nombre de CRS étaient aux abonnés absents pour ce jour d’action sociale massive contre la réforme du code du travail, qui a vu 500 000 manifestants selon les syndicats, 223 000 selon la police, battre le pavé en France. Si les médias ont indiqué le nombre de 420 CRS en congé maladie, ils étaient bien plus nombreux selon Johann Cavallero, le délégué national CRS du syndicat Alliance, qui a répondu à RT France. 1 000 d'entre eux avaient en effet posé un congé maladie ce jour-là ou se sont déclarés «en consultation», c’est-à-dire en visite chez le médecin: «Sur 36 compagnies, 9 ont fait défaut. Mais il n'y a pas eu de défaillance sur le terrain».

Lire la suite sur français.rt

23/08/2017

Terrorisme: « si vous avez peur, faites vous soigner! »

peur.png[...] J’avais, il y a quelques mois, consacré un post à la psychiatrisation du mal : les fameux « radicalisés » qu’il ne fallait surtout pas confondre avec des « déséquilibrés » mais à qui l’on voulait néanmoins offrir un « suivi thérapeutique », en vertu d’un curieux paradoxe. Depuis, les méthodes de déradicalisation sont devenues l’objet de maints sarcasmes et les journalistes qui ne juraient que par cette notion magique affichent aujourd’hui, avec le même aplomb que naguère, le plus grand scepticisme. Certains experts ont d’ailleurs disparu des plateaux, leur compétence et même leur moralité étant fortement écornées. Et nos médias, qui se sont rendus complices de leurs juteuses stratégies d’enfumage, jamais ne s’excuseront.

Aujourd’hui, les malades ne sont plus les méchants, mais nous.

Lire la suite sur Causeur

22/08/2017

Mes sévères prédictions après les 3 attentats d’Espagne

terro.jpgSur les réseaux sociaux, sur Telegram, les musulmans ont ouvert des comptes spéciaux pour célébrer les attentats. Et des attentats, il y en a eu en France ce mois-ci.

Vos gouvernements sont dans le déni car ils sont trop embarrassés de reconnaître que c’est eux qui ont causé tout cela par leurs ineptes choix politiques. Aucun dirigeant ne propose de solution, ils sont dans l’apaisement, dans l’excuse, dans l’appel à la solidarité avec les victimes…

 

Voici ce que je pense qu’il va se passer maintenant :

  1. L’Etat islamique étant sur le point d’être vaincu en Irak et en Syrie, beaucoup de ses combattants étrangers vont rentrer en Europe. Pas pour distribuer des roses. Des cellules djihadistes seront créées. La politique européenne frontières ouvertes est parfaite, on croirait qu’elle a été mise en place spécialement pour les aider.

Lire la suite sur Dreuz-info

18/08/2017

Attentat terroriste à Barcelone...

Résultat de recherche d'images pour "barcelone attentat"Une fourgonnette a percuté jeudi des dizaines de personnes qui se trouvaient dans le centre-ville de Barcelone, sur les Ramblas, faisant au moins 13 mort et 80 blessés, dont 15 dans un état grave, selon le gouvernement catalan. Deux hommes ont été interpellés.

Un suspect arrêté après l'attaque à la camionnette qui a fait au moins 13 morts et 80 blessés à Barcelone a été identifié, selon le principal syndicat de police espagnol. Il s'agit de Driss Oukabir, a affirmé à l'AFP un porte-parole du Syndicat unifié de policiers (SUP).

Un homme portant ce nom avait posté sur sa page Facebook, consultée par l'AFP avant qu'elle ne devienne inaccessible vers 21 heures, des photos le montrant sur la plage, d'autres devant un miroir, et une image du drapeau berbère, peuple présent notamment au Maroc et en Algérie.

Deux personnes interpellées et un suspect abattu par la police

 
Carles Puigdemont a également précisé que deux personnes ont été arrêtées. Un suspect a aussi été abattu par la police alors qu'il a forcé un barrage routier. L'homme a renversé un policier avant de s'enfuir sous les tirs des agents. Il aurait été retrouvé 3 kilomètres plus loin, le corps sans vie.
 
Source : lefigaro.fr

Salah Abdeslam, a-t-il été hébergé par des militants pro-migrants ?

Salah Abdeslam ONG Migrants

C’est le journal hongrois Magyar Idök qui révèle plusieurs éléments troublants de l’affaire Abdeslam. Ce terroriste ayant fait partie de l’équipe du 13 novembre 2015 aurait ainsi transporté 13 terroristes de l’Etat islamique dans toute l’Europe depuis Budapest.

Des terroristes qui seraient arrivés en Europe parmi les flux de migrants. Parmi ceux-ci, trois membres du commando du Bataclan. Il s’agirait de trois hommes…. de nationalité française : Omar Ismaël Mostefaï, Mohamed Foued-Aggad et Samy Amimour.

Ces derniers auraient été récupérés le 17 septembre 2015, après avoir réussi à pénétrer dans l’espace Schengen dissimulés au sein du flot de migrants.

Outre l’arrivée de terroristes parmi les migrants, Salah Abdeslam aurait été hébergé à deux reprises dans l’appartement d’un membre d’une organisation humanitaire venant en aide aux migrants !

Cette aide matérielle conséquente donnera certainement du grain à moudre à ceux qui pointent du doigt la cécité des militants pro-migrants face aux dangers de la crise migratoire.

Source : breizh-info.com

16/08/2017

Le nombre de cambriolages en hausse en France...

Si l’on veut éviter que son appartement ne soit visité par des intrus, notamment pendant les vacances, mieux vaut ne pas habiter en Île-de-France ni en Provence-Alpes-Côte-d’Azur.

+ 4 %

Quiconque a déjà subi un cambriolage sait à quel point le choc peut être intense. En votre absence, ou parfois même en votre présence, un groupe de voleurs s’est immiscé en silence dans votre domicile, à la recherche de biens de valeur, le plus souvent des bijoux, de l’argent en liquide ou du matériel high-tech. Or les Français sont des centaines de milliers à avoir subi un tel traumatisme !

Les derniers chiffres publiés par le ministère de l’Intérieur pour le mois d’août 2017 montrent combien la police peine à lutter contre les cambrioleurs. En un an, entre août 2016 et août 2017, pas moins de 247 000 résidences principales ont été « visitées », comme le rapporte Le Figaro. Un chiffre en hausse de 4 % en un an ! 

Paris et Marseille dans le viseur 

Certaines régions sont largement plus touchées que d’autres : ainsi l’Île-de-France -avec un taux de 9,2 logements cambriolés pour 1000, soit 0,92 %-,, Provence-Alpes-Côte-d’Azur et l’Occitanie comptent parmi les zones les plus impactées, tandis que la Corse, la Normandie et la Bretagne sont bien davantage épargnées. 

Source : economiematin

28/07/2017

Bretagne : l'Urssaf condamnée pour travail dissimulé...

C'est une situation pour le moins paradoxale qu'a dû traiter le conseil des prud'hommes de Rennes (Ille-et-Vilaine). Comme le raconte Le Télégramme, l'Urssaf de Bretagne a été condamnée à verser plus de 150 000 euros à l'une de ses anciennes salariées, qui avait saisi l'institution pour non-paiement d'heures supplémentaires sur une période allant de 2010 à 2013. En 2012, cette responsable de la paie et des ressources humaines postule à un poste de responsable régionale, auquel elle peut largement prétendre au regard de sa longue expérience à la Sécurité sociale. Elle essuie un premier refus et se rabat alors sur un poste de responsable régionale du développement durable, mais voit une nouvelle fois sa demande rejetée.

Considérant que ses fonctions syndicales ont joué contre elle lors de ses demandes successives, elle accepte un poste d'attachée de direction, mais est placée ensuite en arrêt maladie en juin 2014, dénonçant des conditions de travail « dégradées ». Remontée contre sa direction, elle décide alors de saisir les prud'hommes au sujet du non-paiement de plus de 240 heures supplémentaires remontant à la période 2010-2013. La sanction tombe le 3 avril pour l'Urssaf, condamnée à payer à son ex-salariée le montant des heures en question, majorées, ainsi que des dommages et intérêts pour licenciement sans cause réelle ni sérieuse, le tout pour un montant total de 150 118 euros. Pour les prud'hommes, l'organisme a « intentionnellement dissimulé les heures de travail » de son employée.

Source : ici

26/07/2017

Répression routière : les drones, nouvelle menace sur la vie privée des conducteurs...

Résultat de recherche d'images pour "drone de surveillance routière"

Sur les routes des vacances, vous serez surveillés par des drones verbalisateurs. Atout sécurité routière ou nouvelle menace sur la vie privée des conducteurs ?

Un article de la Ligue des conducteurs.

Alors que les contraventions n’ont jamais autant rapporté à l’État (1,8 milliard € en 2016), les pouvoirs publics entreprennent une nouvelle forme de répression routière inédite et sournoise : les drones !

Survolant les usagers de la route, invisibles des conducteurs et extrêmement discrets, ils sont l’arme ultime de racket fiscal des conducteurs français. « L’arrivée de ces mouchards volants participe de la volonté de l’État de limiter le signalement des contrôles routiers. Qui peut, en effet, savoir s’il est survolé par un drone situé à 40 mètres d’altitude ? » dénonce Pierre-Olivier Cavey, directeur des études et des campagnes de la Ligue de Défense des Conducteurs.

L’utilisation de cette technologie à des fins purement lucratives témoigne en outre de la volonté de l’État de ne pas respecter la liberté de se déplacer, et pire encore, la vie privée des conducteurs ! La précision des images transmises en direct par ces mouchards volants va en effet permettre de détecter toutes sortes d’infractions.

Le comportement des conducteurs dans leur véhicule pourra directement être sanctionné. « Rien n’empêche les forces de l’ordre de surveiller en permanence les conducteurs par l’intermédiaire de leur nouveau « jouet » : la liste des infractions par vidéo-verbalisation risque de nouveau de s’allonger » poursuit Pierre-Olivier Cavey.

La voiture est un lieu privé qui évolue dans l’espace public. Le comportement des occupants du véhicule relève donc de leur vie privée. « Cette mesure de contrôle par le biais de drones constitue clairement une atteinte à la vie privée par la puissance publique juridiquement injustifiée » confirme Maître Lesage, avocat en droit routier et vice-président de l’Automobile Club des Avocats.

Si l’État ne veut pas abandonner la politique du tiroir-caisse ni se concentrer sur des mesures de sécurité routière qui ont fait leurs preuves auparavant, comme l’entretien des routes, la Ligue de Défense des Conducteurs demande à ce que les forces de l’ordre démontrent pour chaque infraction, le caractère à risque pour la sécurité des usagers des voies publiques.

Source : contrepoints.org

Casier vierge pour les élus: L'idée est abandonnée...

Résultat de recherche d'images pour "casier judiciaire"Un amendement au projet de loi de moralisation de la vie publique, notamment porté par Richard Ferrand, a été adopté. L'obligation d'un casier judiciaire vierge pour les élus a été écartée pour être remplacée par une peine complémentaire.

Le projet de loi de moralisation de la vie publique donne décidément bien du fil à retordre aux députés. Dernier épisode en date, l'inéligibilité des personnes ne disposant pas d'un casier judiciaire vierge, mesure qu'avait promise Emmanuel Macron durant sa campagne, va finalement disparaître du projet suite à un amendement voté par les députés le 24 juillet.

Au cours des discussions, le ministre de la Justice Nicole Belloubet a expliqué devant l'hémicycle que l'interdiction pour les personnes n'ayant pas un casier judiciaire vierge, de se présenter à une élection de façon automatique, sans que la juridiction ne se prononce, porterait atteinte «au principe de nécessité des peines» garanti par l'article 8 de la Déclaration des droits de l'homme et du citoyen. Elle a également estimé que la mesure serait contraire au principe d'«individualisation des peines». 

Dès lors, face au «risque de censure» du Conseil constitutionnel qui pourrait juger la mesure anticonstitutionnelle, le garde des Sceaux s'est félicitée d'une initiative «bienvenue» du groupe LREM, qui a proposé un amendement pour remplacer cette disposition par une «peine complémentaire obligatoire d'inéligibilité» en cas de manquement à la probité.

L'amendement au projet de loi était notamment porté par le président du groupe LREM à l'Assemblée Richard Ferrand, lui-même actuellement sous le coup d'une enquête, ouverte le 1er juin par le parquet de Brest dans l'affaire des Mutuelles de Bretagne...

Source : wikistrike

18/07/2017

Emeutes urbaines : le retour des barricades dans Paris

barricade.jpgLe guide des violences urbaines à Paris comporte désormais une nouvelle rubrique : les barricades. Lors du week-end du 14 Juillet, qui s'est révélé particulièrement «festif» dans la capitale en termes d'incendies de voitures, feux de conteneurs et tirs de mortiers, les forces de l'ordre ont constaté l'apparition d'un nouveau phénomène : la mise en place de barricades. Selon les rapports de police que nous avons pu consulter, près d'une dizaine de rues de Paris ont ainsi été momentanément entravées par des feux de poubelles et conteneurs lors des nuits des 13 et 14 juillet. Ces soirées dans les rues des populaires XVIIIe, XIXe et XXe arrondissements ont été particulièrement mouvementées.

Lire la suite sur leparisien

17/07/2017

Pourquoi les migrants ne repartent-ils pas ? le système d’expulsion connaît de grave dysfonctionnements

migrants.jpgUn maquis judiciaire impénétrable. C’est par ces mots, lâchés sur un ton désabusé, qu’un ancien responsable des questions migratoires au ministère de l’Intérieur décrit le système de reconduite à la frontière. Le constat en effet est terrible : 70 % des demandeurs d’asile sont déboutés, mais seulement 5 % des déboutés quittent effectivement le territoire français. La raison première est simple : les migrants ne veulent pas repartir chez eux, même quand l’État offre 2 500 euros d’aide au retour volontaire. Or, si le clandestin veut rester, ce « maquis judiciaire » et administratif lui offre de nombreuses possibilités de le faire.

Lire la suite sur fdesouche

14 juillet : 897 voitures brûlées et 368 gardes à vues

feu.jpgAu total, 897 voitures ont été brûlées et 368 individus ont été placés en garde à vue lors des soirées du 13 et 14 juillet, a indiqué le ministère de l'Intérieur, notant que d'importantes mobilisations des forces de l'ordre ont permis de limiter davantage d'incidents. Si le nombre de voitures brûlées est en hausse par rapport à l'an dernier (855 véhicules avaient pris feu en 2016), celui des gardés à vue enregistre une forte baisse par rapport aux 577 l'an dernier, précise Europe1 ce 15 juillet.

Lire la suite sur Valeurs Actuelles

14/07/2017

Le gouvernement entend promouvoir une magistrate mise en cause dans l'affaire du «mur des cons»

mur des cons.pngL'ancienne présidente du Syndicat de la magistrature (SM), Françoise Martres, est proposée par le Garde des sceaux au poste de première vice-présidente de la cour d'appel de Bordeaux, selon un article du Figaro daté du 12 juillet.

La magistrate devra voir sa candidature validée par le Conseil supérieur de la magistrature, qui devra décider si elle peut être promue alors même qu'elle est mise en examen dans l'affaire du fameux «mur des cons», qui avait fait scandale après la diffusion d'une vidéo diffusée par Atlantico, après qu'un journaliste de France 3 l'a transmise au site internet. 

Lire la suite sur RTFrance