Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

16/04/2017

Sainte et joyeuse fête de Pâques à tous les chrétiens !

Alléluia, Christ est ressuscité ! Oui, il est vraiment ressuscité, Alléluia !

Paques1.jpg

09:07 Publié dans Religion | Lien permanent | Commentaires (0) | | |  Facebook

05/04/2017

Cadbury rejette toute référence à Pâques pour sa traditionnelle "chasse aux oeufs"

chasse oeufs.jpgLe chocolatier anglais Cadbury organise chaque année à Pâques, en lien avec le National Trust, une gigantesque chasse aux œufs qui mobilise des centaines de milliers d’enfants.

Mais, cette année, la « Chasse aux œufs de Pâques de Cadbury » est devenue la « Grande chasse aux œufs britannique de Cadbury ».

La suppression de la référence à Pâques n’est pas passée inaperçue. Même Theresa May est montée au créneau, rappelant qu’elle est fille de pasteur et que pour elle comme pour des millions de personnes Pâques a une grande importance. L’archevêque anglican d’York (numéro 2 de la hiérachie) a quant à lui accusé Cadbury de « cracher sur la tombe » de son fondateur, qui était un pieux Quaker.

Mais Cadbury persiste et signe, soulignant que l’entreprise voulait ouvrir le divertissement « aux personnes de toutes les confessions y compris celles qui n'en ont pas ». Pourquoi à Pâques ? Qu'en pense le Conseil islamique ?

Lu sur le blog d'Yves Daoudal

09:26 Publié dans Religion | Lien permanent | Commentaires (0) | | |  Facebook

16/02/2017

Débile dérision anti-catholique du sieur Philippot sous prétexte de se gausser de l'execrable Macron

macron philippot.jpgAlors que je développais dans une émission pour Radio-Libertés toute mon indignation sur les propos d’Emmanuel Macron sur la culture française qui, selon lui, n’existe pas et sur ses déclarations abjectes, ses faits et ses gestes en Algérie, on me faisait passer le dernier tweet en date à son encontre de Monsieur Philippot, la tête pensante du Front National.

Ce dernier, avec l’humour gloussant qui le caractérise, a proféré ceci : « avec En Marche sur l’eau, le christique Macron veut multiplier les visas d’Algérie vers la France comme son ancêtre multipliait les pains ».

C’est donc tout ce que monsieur Philippot a trouvé à dire pour répliquer aux insultes macroniennes contre l’œuvre de la France en Algérie !  

Lire la suite sur l'AGRIF

31/01/2017

Les cloches ne sonnent plus

cloches.jpgPhilippe de Villiers se demandait si les cloches de nos églises sonneront encore demain, mais une enquête récente indique qu’elles ne sonnent déjà plus. L’Etat laïciste et l’Eglise du silence ont préparé le terrain à l’Etat islamique…

Si les cloches font partie du « patrimoine sonore », un patrimoine protégé au titre « historique et culturel de la nation », et la Société française de campanologie (SFC) explique que « la Commission supérieure des Monuments historiques lui prête une attention toute particulière », une étude publiée samedi 28 janvier sur 250 paroisses à l’occasion de la 14e Semaine du son sous le patronage de l’Unesco, explique les causes du silence, partiel ou total, de nos clochers.

Lire la suite sur Riposte Catholique

27/01/2017

Le Real Madrid enlève la croix de son logo pour mieux se vendre dans les Émirats

croix.jpgIl y a ceux qui payent de leur vie leur attachement à la croix du Christ, d’autres qui y renoncent pour ne pas voir s’envoler des contrats commerciaux particulièrement juteux. Et il s’avère que pour le sport européen, les capitaux arabes représentent une « importante opportunité » financière. Le Real Club de Madrid, une des organisations sportives les plus prestigieuses du sport mondial, a décidé de modifier le dessin de son logo, en effaçant la croix surplombant la couronne de son propre symbole. Croix qui, selon elle, pourrait « heurter la sensibilité » de potentiels clients musulmans.

Lire la suite sur Aleteia

08:38 Publié dans Religion | Lien permanent | Commentaires (0) | | |  Facebook

29/12/2016

2016 : recul des actes antisémites et antimusulmans mais hausse des actes antichrétiens

le-figaro

Selon Esther Paolini, journaliste au Figaro, les actes ou menaces antisémites et antimusulmans ont connu « une diminution spectaculaire » pour les onze premiers mois de 2016 par rapport à l’année 2015 (les 12 mois ou les 11 premiers mois ? l’article ne le précise pas) : respectivement moins 65 et moins 60 %. Ce sont les chiffres que le ministère de l’Intérieur a communiqués à Esther Paolini. Lorsqu’il était ministre de l’Intérieur, Bernard Cazeneuve avait déclaré le 2 décembre que, pour les dix premiers mois de 2016, la diminution était, respectivement, de 61 et 52 %. Donc tout va très bien… La question que n’aborde pas Esther Paolini, politiquement correct oblige, c’est ce qu’il en est pour des actes ou des menaces antichrétiens, alors que le ministère de l’Intérieur les communique quand on les lui demande. Esther Paolini aura sans doute oublié de les lui demander… C’est dommage et cela lui vaut une salve de commentaires peu amènes : « Et la forte hausse des actes antichrétiens (mais de ceux là, on ne parle pas) ? », « Et les actes antichrétiens encouragés par le pouvoir en place, personne ne s’en émeut ? », « Et pour les actes antichrétiens en France, s’il vous plaît ? C’est l’Omerta ? », « Pas un mot sur les actes antichrétiens, le christianisme étant pourtant encore la principale religion de la France », « Et forte hausse des actes antichrétiens ! Mais ça, c’est pas intéressant pour les médias ! »… J’arrête ici ces commentaires car il y en a des dizaines d’autres pétries du même bon sens. Il y a décidément en France une presse légale et un pays réel… C’est réjouissant. Ce qui l’est moins, c’est « l’explosion », l’expression est de Xavier Raufer, des actes antichrétiens en France : plus 40 % pour les 9 premiers mois de 2016 ! Rassurons Esther Paolini : Xavier Raufer ne “bidonne” pas ses chiffres. Il les tient… du ministère de l’Intérieur !

Source : le figaro via christianophobie.fr

24/12/2016

Joyeux et saint Noël !

Afficher l'image d'origine

20/12/2016

Un prêtre attaqué, ligoté et dépouillé dans son presbytère...

Malgré ces événements, il garde sa bonhomie naturelle. Rutumbu Juvenal, le prêtre en charge de la paroisse de Palaiseau, a été attaqué par deux hommes encagoulés et armés vendredi soir au centre pastoral, où il tient une permanence pour ses fidèles. Des déboires qu’il a racontés en célébrant la messe ce dimanche pour « rassurer » les gens. « Ils pensaient que j’avais fait un AVC et que j’étais tombé, vu comme mon visage est tuméfié », sourit-il.

Mais s’il parvient à en plaisanter avec le recul, sur l’instant, le père Juvenal, 62 ans, a bien cru qu’il allait rejoindre son Créateur : « Ces derniers temps on sait qu’on est des cibles, avoue le prêtre né au Rwanda. Il y a les passages des militaires de Vigipirate pour nous protéger, donc quand ces deux hommes sont entrés cagoulés avec leur pistolet j’ai cru à des islamistes. Je pensais que c’était fini. » Comme beaucoup, l’homme d’église avait « gardé en mémoire ce qu’il s’est passé à Saint-Étienne-du-Rouvray », où un prêtre avait été égorgé en juillet dernier. « Mais quand ils m’ont dit : on sait que vous êtes riches, donnez-nous votre argent, je me suis dit que j’étais sauvé.

Ligoté avec les étoles qu’il utilise pendant la messe

Malgré tout l’agression est violente...

Suite et source : le Parisien

02/12/2016

Comment la laïcité dévoyée contribue à l’islamisation de la France

1-Amiens-525x330.jpgLa notion de laïcité, telle qu’elle est utilisée par le Système dans les débats sur l’immigration, se révèle être d’une grande ambiguïté. Normalement la laïcité devrait conduire à contester l’islam qui est réfractaire à ce concept et à reconnaître son incompatibilité avec les principes qui régissent notre société.

Force est de constater que la classe politique et médiatique, qui se réfère pourtant en permanence à la laïcité, n’en tire nullement cette conclusion.

Lire la suite sur Polémia

29/11/2016

Week-end à Zuydcoote : une église ravagée et service minimum de B. Cazeneuve…

christianophobie-cathophobie-eglise.jpg« La République est touchée au cœur. Une nouvelle fois, la haine envers nos compatriotes s’est déchaînée de manière aveugle. Haine religieuse insupportable, qui déshonore ceux qui se laissent aller à de tels actes. Aucune tolérance ne peut être admise envers les auteurs de ces faits ignobles. Lorsqu’on touche à un édifice religieux, c’est à notre pacte républicain qu’on attente. Le président de la République, le Premier ministre et le ministre de l’Intérieur se rendront, demain, sur les lieux de ce terrible forfait. Les forces de police et de gendarmerie sont d’ores et déjà mobilisées pour retrouver les auteurs de ce crime, qui seront traqués et sanctionnés avec la plus grande sévérité. Chacun est appelé, en signe de solidarité, à illuminer ses fenêtres lundi 28 novembre à 20 heures. »

Vous ne lirez malheureusement pas ce communiqué dans la presse.

Lire la suite sur Boulevard Voltaire

24/11/2016

"Il faut se préparer à la vente des chapelles et des églises"

eglise.jpg[...] Nous sommes à la fin d’un cycle qui a commencé en 1789, un cycle de déconstruction systématique au nom de l’homme nouveau. Pour créer cet homme nouveau, il n’y a que deux solutions : la régénération ou la mort. C’est ce qui explique les grands massacres commis par la Révolution et le génocide des Vendéens, mais ce n’est pas le seul, et les crimes de masse commis par les régimes similaires : communiste, fasciste, nazi etc.

Bon nombre de nos hommes politiques, sans qu’ils le sachent d’ailleurs pour certains, se situent dans le sillage de la Révolution. Certes, on ne peut plus tuer physiquement à l’heure actuelle, mais on a créé une autre forme de mort, la mort sociale pour ce qui est différent.

Lire la suite sur l'Homme Nouveau

07/11/2016

L’administration Obama a-t-elle favorisé les musulmans au détriment des chrétiens ?

obama.jpgL’une des révélations les plus explosives de Wikileaks semble être, une fois de plus, superbement ignorée des médias mainstreamaméricains. Selon les e-mails du camp démocrate rendus publics par les hackeurs de Julian Assange, l’administration Obama n’a pas seulement écarté les candidatures de chrétiens aux postes offerts par le gouvernement fédéral, mais a privilégié les candidats musulmans, en violation de la Constitution américaine, qui stipule qu’ « aucun questionnaire portant sur la religion ne sera imposé pour juger de l’aptitude d’un candidat à l’exercice de fonctions ou charges publiques aux États-Unis ».

Lire la suite sur aleteia

26/08/2016

A propos du burqini...

Le débat à propos de l’interdiction du burqini sur les plages paraît absurde à beaucoup. D’abord aux libéraux conséquents avec leur idéologie aveugle, pour qui chacun se vêt et se dévêt comme il veut : il n’est pas plus extravagant d’être couvert de la tête aux pieds sur le littoral qu’y être nu comme un ver. Aux libéraux s’adjoignent éventuellement les cathos tradis (et pas forcément tradis), pour qui le burqini est plus décent que le bikini, n’est-ce pas. Et l’on doit ajouter les professionnels de la subversion, qui sont prêts à soutenir tout ce qui peut détruire le conformisme ou supposé tel.

Face à cet alliage pour le moins hétéroclite, les adversaires du burqini sont incapables d’un discours cohérent et argumenté. Quand on leur demande la raison de leur opposition, nombreux sont ceux qui se donnent le ridicule de mettre en avant « l’hygiène ». Les plus courageux parlent des « valeurs de la République » (comprenez-moi à demi-mot), et les plus héroïques évoquent la laïcité. Impossible d’aller plus loin, on sombrerait dans le péché mortel de l’islamophobie.

Il est manifeste que la chape de plomb du politiquement correct et du vivre ensemble fait que beaucoup n’osent même pas penser à la signification du « burqini ». Et les rares qui y pensent n’osent pas le dire. Mais la raison non formulée de l’opposition au burqini est fortement imprimée dans l’inconscient, assez fortement pour que des arrêtés soient pris, et validés par la justice.

Cette raison, il faudrait tout de même que quelqu’un ose la dire ouvertement. Le burqini n’est pas un vêtement, de même que le minaret n’est pas un clocher. « Les minarets sont nos baïonnettes », comme dit le poème cher à Erdogan. Le minaret est le signe visible de la conquête d’un territoire par l’idéologie islamique : c’est pourquoi les Suisses ont sagement interdit la construction de tout minaret sur leur territoire. Or les burqini ne sont rien d’autre que de petits minarets sur les plages : l’affirmation de la conquête de ce territoire par l’islam. Et le jour où il y a assez de « burqinis », on peut chasser les kouffar de la plage devenue halal. Comme à Sisco, par exemple.

Le burqini aussi, c’est le jihad, l’effort de conquête dans le sentier d’Allah, qui est une obligation pour tout musulman, comme le souligne à plusieurs reprises le Coran.

C’est si difficile à comprendre ?

Source : Le blog d'Yves Daoudal

22/08/2016

Vivonne : le portrait du tueur de Nice sur l’autel de l’église !

Un lecteur (merci R. M. B. !) me signale des faits odieux qui se sont déroulés dans l’église Saint-Georges de Vivonne (Vienne), petite ville de 4 000 habitants mais qui comporte une prison de 560 places…

« Dans l’église de Vivonne, le 27 ou 28 juillet lors de la messe célébrée pour le Père Hamel, et selon un témoin, le curé a déclaré devant les fidèles présents que [la veilleuse du tabernacle] de la présence réelle avait disparue ou avait été dérobée, et avoir trouvé sur l’autel une photo du terroriste de Nice [l’islamiste Mohamed Lahouaiej Bouhlel]. Le témoin est un fidèle grand-père présent lors de cette célébration, il est jugé très sérieux et digne de foi par mes amis qui le connaissent mieux que moi. »

Les mots manquent pour qualifier une telle abomination.

Source : christianophobie

19/08/2016

Angleterre : les cloches interdites de carillonner

cloches.jpgDepuis plusieurs années, en Angleterre, musulmans et chrétiens se livrent une bataille rangée. Les uns pour interdire le son des cloches des églises et autoriser celui des minarets, les autres pour interdire le second et autoriser le premier à perdurer.

Le carillon des cloches des églises, un son millénaire jugé « irrespectueux » par des familles musulmanes, donc. Outre-Manche, comme le rapporte medias-presse.info, les plaintes pour le faire cesser se multiplient.

Lire la suite sur Boulevard Voltaire



08:36 Publié dans Religion | Lien permanent | Commentaires (0) | | |  Facebook

17/08/2016

Les motards disent merde au Préfet et viennent honorer en masse leur Madonne

porcaro-les-motards-aiment-leur-madone-et-le-font-savoir_6.jpgLa 38e édition de la Madone des motards a été annulée pour des raisons de sécurité par le maire et le préfet. En réponse, les motocyclistes sont venus par milliers sur le site (…)

« Je ne pensais pas qu’il y aurait autant de monde aujourd’hui. Il aurait fallu être mieux organisé. L’année prochaine, je penserai à faire la messe à l’extérieur », notait le père Antoine de Roeck, non sans humour, dans son homélie.

Et du monde, il y en avait au moment de la messe. L’église et ses pourtours étaient bondés. 4 000, 5 000, 7 000,… plus encore, bien malin celui qui pourra donner le nombre exact de motards à avoir fait le déplacement à Porcaro.

Lire la suite sur civilwarineurope

08:59 Publié dans Religion | Lien permanent | Commentaires (0) | | |  Facebook

11/08/2016

Belgique : appel au meurtre des chrétiens dans la ville de Verviers !

450661115_B979387706Z.1_20160808153549_000_GLR7C4PD5.1-0.pngL’affaire est hallucinante et provoque beaucoup d’émotion en Belgique. Voici l’article qu’y consacre La Meuse (l’article comporte un lien vers le site de MEMRI qui a mis en ligne la vidéo de l’affaire). Il est probable que ce jeune homme déambulant des les rues de Verviers en récitant, en arabe, cette prière homicide et de haine contre les chrétiens, soit un des fils de l’imam islamiste de Dison, Shayh Alami, qui fait partie de l’agglomération de Verviers, interdit de prêcher dans sa mosquée mais qui ne se gêne pas pour le faire dans sa maison et qui est inexpulsable car… citoyen néerlandais !

Moins de deux semaines après qu’un prêtre a été égorgé en pleine messe en France, une vidéo appelant à l’anéantissement des chrétiens est apparue sur internet ce dimanche. C’est le site Memri.fr qui la publie. Il s’agit de l’observatoire du Moyen-Orient ou institut de recherche des médias du Moyen-Orient, un centre fondé à Washington qui a des bureaux un peu partout dans le monde. Cette courte vidéo (découvrez la ici, sur le site de Memri) d’un peu plus d’une minute montre un jeune homme d’une quinzaine d’années déambulant dans le centre-ville de Verviers. Dans les deux rues les plus commerçantes, l’arrière-plan de la vidéo le montre clairement. C’est la nuit et le jeune homme marche en récitant une sorte de prière en arabe, qui s’en prend notamment aux chrétiens. Memri l’a traduite, une traduction que nous avons fait confirmer par un arabophone. Il n’y a pas d’équivoque possible. « Ô Allah, anéantis les chrétiens haïssables. Ô Allah, tue-les tous. N’en épargne pas un seul », récite-t-il dans les premières phrases de cette “prière”. Dans le contexte actuel, après le meurtre abject du prêtre français, il s’agit clairement d’un appel à la haine inacceptable. D’après le site qui révèle la vidéo, elle est apparue le mardi 2 août dernier, sur un compte Telegramdjihadiste, une application de messagerie sécurisée qu’utilisent notamment les terroristes pour converser sans se faire repérer.

Voici la traduction intégrale de la “prière”, réalisée par MEMRI :

« Ô Allah, soutiens l’islam et les musulmans. Ô Allah, humilie et détruis les polythéistes. Ô Allah, anéantis les chrétiens haïssables. Ô Allah, tue-les tous. N’en épargne pas un seul. Ô Allah, fait de leurs armes et munitions le butin de nos frères. Ô Allah, soutiens l’islam et les musulmans. Ô Allah, soutiens les moudjahidines en tout lieu. Ô Allah, soutiens-les contre leurs ennemis. Ô Allah, envoie contre leurs ennemis un vent semblable à celui qui a détruit le peuple d’Aad, à celui que tu envoies à la bataille des confédérés. Ô Allah, envoie contre eux le vent qui va tout détruire, comme ordonné par Dieu. »

Sources : La Meuse, 8 août, MEMRI, 7 août via christianophobie

Syrie : l’appel à l’aide des carmélites d’Alep...

Alep en guerreLa ville d’Alep est en proie à de très violents combats opposants les forces gouvernementales aux rebelles depuis le 31 juillet. L’Eglise s’alarme de la situation des populations civiles. « Des bombes nous tombent dessus », témoignent six carmélites sur place.

De violents combats font rage dans la ville d’Alep, deuxième ville de Syrie, depuis le 31 juillet dernier. Une coalition de rebelles islamistes et djihadistes s’efforce de briser le siège imposé par les forces gouvernementales et russes des quartiers est de la ville, quartiers qui rassemblent entre 250 000 et 300 000 habitants. Samedi 6 août, les groupes armés anti-Assad dont le Front Fateh al-Cham - le nouveau nom d’Al-Nosra -   sont parvenus à opérer une percée, infligeant un revers important au régime syrien.  Plus de 130 civils auraient été tués en une semaine selon l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH).

«  La situation est compliquée, et les nouvelles sont souvent contradictoires entre elles. La seule vérité que nous connaissions est qu’ici, les gens souffrent et meurent ». Sœur Anne-Françoise, religieuse française des Carmélites déchaussées d’Alep, a lancé cette semaine un appel à l’Aide à l’Eglise en Détresse (AED). Le Carmel, qui compte quatre contemplatives syriennes et deux françaises, se trouve dans la cité universitaire, en banlieue d’Alep, une zone durement touchée par les combats. « Quand l’armée tente d’empêcher l’opposition et les autres groupes d’entrer dans la ville, les bombardements sont vraiment proches de nous. Dieu Merci, ils ne nous ont pas encore touchées, mais nous entendons constamment les bombes au-dessus de nos têtes » raconte-t-elle à l’AED. Les religieuses accueillent chez elles quelques familles de réfugiés dans un immeuble adjacent à leur Carmel, et en soutiennent d’autres avec le peu de ressources dont elles disposent. « Maintenant, ici à Alep, il ne reste que les plus pauvres. Beaucoup de chrétiens ont fui la ville au cours de ces années de guerre. Nous sommes sans eau, sans électricité, et les combats continuent sans cesse. Qui voudrait revenir dans ces conditions ? ».

La seule vérité que nous connaissions est qu’ici, les gens souffrent et meurent

« Ce sont les plus pauvres qui trinquent »

En 2011, la ville d’Alep comptait plus de 160.000 chrétiens selon un rapport que Sœur Anne-Françoise doit confier à l’AED prochainement. Il n’en resterait à peine 40.000 aujourd’hui. « Ce sont...

Suite et source : famille chrétienne

08/08/2016

La participation des musulmans aux cérémonies liturgiques, en Italie et en France, un acte à la fois sacrilège et insensé.

Comme l’a observé Mgr Antonio Livi sur le site La nuova Bussola quotidiana, la participation des musulmans aux cérémonies liturgiques, en Italie et en France, a constitué un acte à la fois sacrilège et insensé.

Sacrilège parce que les églises catholiques, contrairement aux mosquées, ne sont pas des centres de conférence ou de propagande, mais des lieux sacrés, où l’on rend le culte d’adoration dû à Jésus-Christ, réellement présent “corps, sang, âme et divinité” dans l’Eucharistie. Si l’on jugeait nécessaire une rencontre pour condamner la violence, cet acte politique pouvait se tenir dans tout autre lieu, mais pas dans la maison de Dieu qui, pour le pape et les évêques italiens, ne peut qu’être l’unique vrai Dieu en trois Personnes, combattu manu militari par l’Islam au cours des siècles. 

A Rome, dans la basilique de Sainte Marie-du-Trastevere, où étaient assis au premier rang trois imams de la Capitale, deux d’entre eux, Ben Mohamed Mohamed et Sami Salem, ont parlé en chaire citant à plusieurs reprises le Coran, mais ont tourné le dos à l’Evangile durant l’Homélie, murmurant une prière musulmane pendant que les catholiques récitaient le Credo. Dans la cathédrale de Bari, l’Imam Sharif Lorenzini a récité en arabe la première sourate du Coran qui condamne en ces termes l’incrédulité des chrétiens : « Montre-nous la voie de rectitude, la voie de ceux que tu as gratifiés, non pas celle des réprouvés, non plus que de ceux qui s’égarent ».  

Ce qui est advenu est aussi un acte sans raison, précisément parce qu’il n’y a aucun motif pour que les musulmans soient invités à prier et à prêcher dans une église catholique. L’initiative des évêques italiens et français laisse croire que l’Islam, en tant que tel, n’a aucune responsabilité dans la stragégie de terreur, comme si ce n’était pas au nom du Coran que des musulmans fanatiques mais cohérents, massacrent les chrétiens dans le monde. Nier, comme l’a fait le pape François, que la guerre en cours est une guerre religieuse, est comme si l’on avait nié que dans les années 70 les brigades rouges menèrent une guerre politique contre l’Etat italien. Le mouvement des terroristes de l’Etat Islamique est religieux et idéologique et tire sa raison d’être d’un certain nombre de versets du Coran. Au nom du Coran, des dizaines de milliers de catholiques sont persécutés dans le monde entier, du Moyen-Orient, au Nigéria et à l’Indonésie. Tandis que le dernier numéro de Dabiq, la revue officielle du Califat, invite ses militants à détruire la Croix et à tuer les chrétiens, la Conférence Episcopale Italienne (CEI) libère la religion musulmane de toute responsabilité, mettant sur le compte d’un petit groupe d’extrémistes les massacres des derniers mois. Mais c’est exactement le contraire : il n’y a qu’une minorité (23 000 sur plus de 2 millions de musulmans officiellement référencés) qui ont adhéré à l’initiative insensés promue par la CEI. Comment donner raison à la majorité qui a décliné l’invitation accusant d’hypocrisie ceux qui l’ont acceptée ? Pourquoi les musulmans, qui professent une foi religieuse non seulement différente mais opposés à la foi catholique, devraient aller prier et prêcher dans une église catholique ou devraient inviter les catholiques à prêcher et prier dans leurs mosquées ? Ce qui est arrivé le 31 juillet est, sous tous les aspects, une grave offense à la foi comme à la raison".

  (Roberto de Mattei "Il Tempo" 3/08/2016)

via le salon beige

05/08/2016

La République baptisée... dans le sang des prêtres !

« Tuer un prêtre, c’est profaner la République », a dit François Hollande.

Ce n’est pas exactement ce que montre l’histoire…

 

Le catholicisme va-t-il être agrégé aux mystérieuses « valeurs de la République », auxquelles le président de la République et le premier ministre ont coutume de se référer sans jamais prendre la peine d’en préciser le contenu ? Jusqu’à l’assassinat du père Jacques Hamel, une telle éventualité serait apparue, au mieux comme un vœu pieux, au pis comme une vue de l’esprit. Mais le 26 juillet, après le martyre du père Hamel, François Hollande a déclaré, depuis l’Elysée : « Tuer un prêtre, c’est profaner la République. » Surprise. En bon français et selon le dictionnaire, profaner signifie : « Souiller les choses sacrées, traiter avec irrévérence les choses de la religion ». L’odieux assassinat d’un prêtre en train de célébrer la messe est donc bien une profanation, et du pire acabit ; mais que vient faire en l’affaire une République laïciste, dont le gouvernement socialiste ne nous a guère accoutumé, depuis l’élection de François Hollande, à témoigner de la bienveillance à l’Eglise catholique ? Si le président de la République a quelques trous de mémoire, « Minute » peut l’aider à les combler, concernant les rapports que Marianne a entretenus dès sa naissance avec le clergé catholique. Car si « tuer un prêtre, c’est profaner la République », force est de constater que cette dernière s’est profanée elle-même, dès sa naissance. Jureurs ou réfractaires, à la guillotine ! ...

Lire la suite