Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

10/04/2017

Après l’attentat en Suède, l’article ignoble du journal Libération: «On sait qui seront les victimes au long terme: les musulmans»

papier-journal-poubelle-448x293.jpgL'inversion immonde de ce journal dépasse tout ce qui est permis en terme de décence.

Bien entendu, les "sales kouffars" qui ont accueilli, formé dans leurs propres écoles, financé toutes ces immigrations et qui viennent de subir un attentat sont désignés comme les salauds de demain.

De surcroit, ce journal se garde bien de remettre en question la propagande multiculturelle, le mépris des dirigeants européens qui imposent ce multiculturalisme ou simplement d'évoquer ces zones de non droit qui gangrènent la Suède.

En aucun cas, l'islam n'est tenu pour responsable de ces actions, malgré les textes islamiques très clairs qui exigent la soumission des non musulmans.

Lire la suite sur lesobservateurs

07/04/2017

Le pouvoir d’influence délirant des dix milliardaires qui possèdent la presse française

presse.jpgDix milliardaires ont pris le contrôle d’une grande partie des médias français. Ces oligarques, venus du BTP, de l’armement, du luxe ou de la téléphonie, ont accaparé les grands quotidiens nationaux, les chaînes de télévision et les radios, pour asseoir leur influence. Avec à la clé, conflits d’intérêts, censures, pressions, licenciements, ingérence malsaine… Cette concentration des moyens de production de l’information entre les mains de quelques uns met en péril l’indépendance de la presse dans notre pays. Et porte ainsi atteinte au fonctionnement démocratique. Comment garantir la liberté de l’information et le pluralisme de la presse ?

Lire la suite sur wikistrike

28/03/2017

Grave dérive autoritaire: Proposition de loi pour punir d’un à cinq ans de prison les auteurs de « fake »….

liberté d'expression.pngQuels critères définiront les « fausses nouvelles » et qui aura en charge, en son « âme et conscience » de juger ce qui est vrai ou faux ? Le plus inquiétant c’est que la vis se serre un peu plus tous les jours, envers les petits sites comme les notre, qui diffusent et reprennent des articles, gratuitement, bénévolement, sans être contrôlés, ni corrompus par personne, ni bénéficiaire de l’argent public. Ça ne convient pas à ceux qui manipulent délibérément leurs infos.

Lire la suite sur lesmoutonsenragés

24/03/2017

La semaine de la presse à l’école : champ ouvert à la propagande

semaine-ecole-588x304.jpgLe Centre pour l’éducation aux médias et à l’information (CLEMI) est un organisme du ministère français de l’Education nationale chargé de l’éducation aux médias dans l’ensemble du système éducatif.

Il se donne pour objectif « d’apprendre aux élèves à lire, à décrypter l’information et l’image, à aiguiser leur esprit critique, à se forger une opinion, compétences essentielles pour exercer une citoyenneté éclairée et responsable en démocratie ».

Lire la suite sur Polémia

Quand Beauvau met le RAID au piquet pour... un livre sur le Bataclan

raid.jpg[...] Et pendant ce temps là, alors que l’état d’urgence se prolonge en France et que les services de renseignement britanniques et américains sentent poindre la menace, la Place Beauvau, elle, se concentre sur un livre. Oui, vous avez bien lu : un livre. [...]

Un livre dont le projet avait été validé (oralement) par le service de communication de l’Intérieur, avant que le manuscrit n’obtienne le feu vert du chef du RAID, Jean-Michel Fauvergue, à la veille de sa publication au mois d’octobre dernier (chez Albin Michel). Sauf que ces vérités n’ont pas plu à tout le monde et que le ministre de l’Intérieur de l’époque, Bernard Cazeneuve a aussitôt sommé le directeur général de la police (DGPN), Jean-Marc Falcone, de sévir.

Lire la suite sur Marianne

20/03/2017

Débat sur TF1 : mais où sont les petits candidats ?

debat-presidentiel-les-petits-candidats-auront-droit-des-interviews.jpgL’article 7 de la Constitution de 1958 assoit, entre autres choses, la légitimité du Président de la République en ce qu’il est élu au suffrage universel direct et qu’il a nécessairement remporté la majorité absolue des suffrages exprimés, puisque l’article limite à deux le nombre de candidats au second tour.

Par ailleurs, et c’est le point auquel nous nous attacherons le plus ici, cet article 7 aborde le cas des candidats se présentant à l’élection présidentielle. Il y est uniquement fait référence aux candidats. Sans distinction. Les plaçant dès lors tous sur un pied d’égalité.

Lire la suite sur Contrepoints

Réinfo, journal d’information bimensuel du Parti de la France

16/03/2017

Manipulations autour d'un sondage sur la sortie de l'Euro

euro.jpgGrande nouvelle sur les écrans : les Français sont aux 3/4 contre une sortie de l’Euro.

L’affaire est entendue, n’en parlons plus.

D’ailleurs le le Président l’a dit, « L’Euro est irrévocable« , je parle de Mario Draghi, le Président de la Banque Centrale Européenne.

La seule chose que je croyais irrévocable, c’était le passage, tôt ou tard, de la grande faucheuse et du contrôleur des impôts… J’avais oublié l’Euro de Mario.

Mais justement pour les récalcitrants comme moi, la presse a eu la bonté de regarder la question objectivement et après analyses contradictoires approfondie, la réponse est sans appel : Sortir de l’Euro c’est trop horrible.

Lire la suite sur Levaillantpetiteconomiste

Allemagne : 5 millions d’€ d’amende pour un message « raciste » (opposé à la politique migratoire !)

merkel.jpgNe sachant pas comment réagir face à la « libération de la parole raciste » (NDCI : l’opposition à une politique migratoire suicidaire) sur les réseaux sociaux, le gouvernement allemand a trouvé son credo : flicage, suppression et répression. A noter que les messages « dont la légalité est discutable », doivent également être supprimés sous une semaine ! On peut craindre que, sans décision de justice pour venir « éclairer » la censure, les grandes multinationales (Facebook, Google, Twitter etc…) n’hésiteront pas à supprimer tous les messages opposés à l’accueil du tiers-monde en Europe

Lire la suite sur contre-info

13/03/2017

Allemagne. La langue de bois officielle édulcore les attentats terroristes.

dusseldorf.JPGAlors que les attentats à l'arme blanche se multiplient, les communiqués de la police les attribuent presque systématiquement à des individus "souffrant de troubles psychiques" et évitent soigneusement de mentionner qu'il s'agit de musulmans. On prétend aussi à chaque fois, en dépit du bon sens, qu'il ne s'agit pas d'"actes terroristes". Un des plus récents exemples est le crime de Düsseldorf, où l'on a même caché le fait qu'il s'agissait d'un ressortissant du Kosovo musulman et parlé d'un citoyen de la Yougoslavie, qui n'existe plus depuis presque un demi-siècle. Le plus lu des quotidiens d'Allemagne, la Bild-Zeitung, se demande maintenant si cette édulcoration des actes terroristes est vraiment du fait de la police où si elle n'est pas systématiquement ordonnée par le gouvernement.

Lire la suite sur Les Observateurs

09/03/2017

Quand Libé et la pub mettent les migrants à la place des Français

libe-refugies-couv.jpgL’édition spéciale tient parole avec en couverture « Le Libé des réfugiés » (la confusion réfugiés/migrants/clandestins est soigneusement et constamment entretenue). L’éditorial sous double signature annonce la couleur « La France vue par les réfugiés », ceux ci sont en position de juges et pourront distribuer bons et mauvais points. Remarquons que certains de ces « réfugiés » sont bien incertains.

Lire la suite sur l'observatoire des journalistes

01/03/2017

Me Frédéric Pichon : « La gauche, depuis 1793, est intrinsèquement totalitaire »

censure_1-600x360.jpgEn quoi l’éventuelle condamnation de Christine Tasin, présidente de Résistance républicaine et convoquée le 1er mars prochain devant la 17e chambre, serait-elle un cap franchi dans la restriction de la liberté d’expression en France ?

Me Frédéric Pichon : Jusque-là, la loi Pleven n’était censée réprimer que la provocation à la haine supposée contre les personnes à raison de leur religion ou de leur race. On pouvait en revanche critiquer les religions. Mme Tasin est poursuivie pour avoir critiqué l’islam. On franchit donc un cap dans cette affaire puisque c’est la possibilité même d’émettre des avis critiques sur l’islam qui pourra être poursuivie. Ce qui est particulièrement grave.

Lire la suite sur novopress

23/02/2017

Lettre ouverte aux journalistes : «Et si vous redécouvriez le pluralisme?»

1-presse-pluralisme--588x315.jpgBeaucoup de journalistes sont malheureux. Ils ont l’impression – plutôt juste, d’ailleurs – d’appartenir à une profession détestée.

Les plus sots ont décidé de s’en prendre à la réinfosphère, aux médias alternatifs et aux réseaux sociaux qui leur ont fait perdre le monopole de l’information. Au lieu de se remettre en question, ils réagissent comme des chauffeurs de taxi furieux de la concurrence d’Uber et des chauffeurs privés. C’est stupide. Ce n’est pas en labellisant les sites des médias officiels de pastilles vertes qu’on les crédibilise: bien au contraire! A la fin de l’Union soviétique la Pravda arborait la pastille verte pendant que les auteurs des samizdats étaient marqués au fer rouge. Cela n’a pas suffi à sauver le régime communiste.

Lire la suite sur Polémia

20/02/2017

Réinfo, journal d’information bimensuel du Parti de la France

17/02/2017

Délit d’entrave : manifestation de l’idéologie et du totalitarisme de notre gouvernement

delit d'entrave.jpgDe  Cécile Edel, Présidente de Choisir la Vie :

"Il aura été jusqu’au bout… ! Notre gouvernement, non satisfait d’avoir marqué le quinquennat qui va s’achever par moult mesures portant toujours plus atteinte au droit à la vie de l’enfant à naître et assurant la promotion de l’IVG (suppression du délai de réflexion, suppression de la notion de détresse, reconnaissance de l’IVG comme droit fondamental, instauration de quota d’IVG dans les établissements de santé…) vient d’adopter définitivement, dans un empressement volontaire et au travers de nombreuses navettes parlementaires, le texte étendant le délit d’entrave à l’IVG.

Lire la suite sur Le Salon Beige

14/02/2017

Face à Face, magazine d’information bimensuel du Parti de la France : invité, Carl Lang

13/02/2017

Classement mondial de la liberté de la presse : la France recule encore

carte-fr-pdf-2016.jpgDans son dernier bilan annuel, Reporters sans frontières (RSF) fait reculer la France à la 45ème place au classement mondial de la liberté de la presse. La raison avancée est des plus claires : « L’appropriation des médias par une poignée d’hommes issus de la finance et de l’industrie constitue la principale raison du recul relatif de la France. Le phénomène, déjà prégnant ces dernières années, s’est accentué. »

Lire la suite sur informaction

07/02/2017

Clôture de la 8e cérémonie des Bobards d’Or Intervention de Jean-Yves Le Gallou, président de Polémia

1-Bobards-dOr-17.jpgCette cérémonie vient à nouveau de le démontrer, la presse écrite subventionnée et les radios et télévisions autorisées à émettre ne sont pas des médias d’information mais des médias de propagande.

Ils diffusent la doxa de l’oligarchie.

Ils véhiculent une idéologie unique : ils sont mondialistes et libre-échangistes en économie ; ils sont partisans de l’immigration, favorables à l’expansion de l’islam, hostiles au contrôle aux frontières. Bref, ils sont immigrationnistes, islamo-soumis et sans frontiéristes sur les questions identitaires ; en matière sociétale, ils détricotent les règles de la vie en société, ce sont des déconstructionnistes ; en politique étrangère, ils sont atlantistes, affiliés au Qatar, russophobes et hostiles à Trump.

Voilà les quatre clés de leur vision du monde.

Lire la suite sur Polémia

Réinfo, journal d’information bimensuel du Parti de la France

03/02/2017

Bruxelles demandes aux réseaux sociaux de traquer les "fausses nouvelles"

censure-internet-vpn.jpgAprès le traumatisme de l'élection de donald Trump, les médias et les politiques n'ont plus qu'une obsession en tête :les "fake news", jugées responsables de ce petit imprévu électoral ainsi que de la montée des "extrêmes".

Aussi, les médias traditionnels en perte de vitesse (qu’il s’agisse des audiences ou des ventes, pour la presse papier) redoutent par-dessus tout le succès des sites de réinformation sur internet, tout comme l’effet des réseaux sociaux.

Dernier signe d’inquiétude en date, Bruxelles vient de sommer Facebook et les autres réseaux sociaux de « prendre une position plus forte » contre les « fausses informations ».

Lire la suite sur l'OJIM