Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

11/09/2017

Hidalgo présente sa capitale toute en métro, vélo, bobo, facho

velib-cassé.jpgPartout en France, c’est la rentrée. Pour certains, ce sera l’occasion de longuement tester la qualité du rail SNCF sur la LGV Bordeaux-Paris : la ville de Juppé n’étant plus qu’à deux heures de la capitale, certaines familles ont décidé de s’installer à Bordeaux plutôt que continuer à supporter la vie parisienne et ses aléas de circulation. En revanche, pour les Franciliens (assumés ou obligés), les galères continuent de s’empiler.

Il faut dire que la mairie a vraiment mis les petits plats dans les grands : Anne Hidalgo, obstinément décidée à rendre infernale la vie des navetteurs, s’est attelée à créer à chaque rentrée de nouveaux obstacles et embarras de circulation pour la voiture, ce moyen de transport qu’elle honnit pour les autres (mais qu’elle laisse pratiquer à son chauffeur avec assiduité).

Et, soyons honnête, elle réussit plutôt bien cette mission : lentement mais sûrement, le chaos routier s’installe à Paris comme la ville n’en avait probablement plus vu avant que Haussmann n’intervienne massivement ;

Lire la suite sur Contrepoints

Saint-Martin : la vérité sur l’insécurité depuis le passage d’Irma

pillages.jpgSt-Martin aujourd’hui ? C’est Mad Max et Indépendance Day, le chaos le plus total. Tous les codes de la vie en société ont volé en éclat. L’autorité publique ayant été cruellement défaillante en ce qui concerne ses missions régaliennes de maintien de l’ordre, mais aussi de protection des biens et des personnes ; et la nature ayant horreur du vide, ce sont d’abord des pillards par dizaines qui ont pris possession de la rue. Ensuite, ils sont passés à la vitesse supérieure, avec cette fois des bandes organisées, bien connues sur le territoire de St-Martin, qui se sont attachées à défendre leur territoire et opportunément à en conquérir d’autres, le tout sur fond de règlement de compte liés au trafic de drogue et d’armes. 

Lire la suite sur rci

Absentéisme : qui sont les français les moins présents au travail ?

absentéisme-au-travail.jpgLe coup de l’absentéisme, pour une entreprise, est énorme : il a été estimé à 60 milliards d’euros en France dans le privé. Mais tous les secteurs et toutes les régions ne sont pas logées à la même enseigne comme le montre l’étude de la société Ayming pour AG2R-La Mondiale dévoilée par Le Figaro le 6 septembre 2017. Et les plus absents ne sont pas ceux que l’on croit.

Tous les secteurs ne sont pas touchés de la même manière : dans l’industrie et le BTP, dans lequel on présuppose que le taux d’absentéisme est plus élevé du fait de la pénibilité du travail, ce taux est en réalité le plus bas et il baisse : 3,43 %.

Inversement, il est le plus élevé dans les services : 5,48 % (en baisse sur un an) selon l’étude Ayming dévoilée par Le Figaro. Dans la santé et dans le commerce, le taux est en hausse à 5,04 % et 4,3 % respectivement.

Lire la suite sur economiematin

07/09/2017

Le totalitarisme « soft » progresse…

macron-totalitarisme-450x250.pngL’insouciance trompeuse de cet été 2017 n’a pas su masquer la lourdeur d’une France déprimée et anxieuse. Rires tristes ou forcés sur les plages, conversations sérieuses, fatalistes ou fuyantes, œillères volontairement resserrées sur les vacances pour ne pas voir au-delà de ces moments parfois artificiellement maintenus « comme avant » ou « comme si de rien n’était »…

Il a régné sur cette césure estivale comme une ambiance de « dernier été ».
Le dernier d’une époque, le dernier d’un monde, le dernier d’un style de vie, le dernier « comme on a toujours connu ».

La France va bientôt reprendre son rythme annuel, « comme d’habitude ». Mais que trouve­ront les estivants qui ont, com­me chaque été, décroché ?

Lire la suite sur les4vérités

"L’islam : religion de paix ?" Oui, mais seulement au sein de l’islam…

colombe1-1-450x255.jpgRéagissant à la recrudescence des actes terroristes commis au nom de l’islam, un nombre croissant de musulmans tiennent des propos rassurants à l’intention de ceux qui considèrent ces violences comme inhérentes à la doctrine de leur religion. Ils affirment en particulier que l’islam est « une religion de paix, d’amour et de tolérance », niant donc catégoriquement que celle-ci porte une responsabilité dans les atteintes à la paix.

Il nous a donc paru opportun d’examiner s’il existe une équivalence entre l’islam et la paix

Lire la suite sur clarifier

08:06 Publié dans Religion | Lien permanent | Commentaires (0) | | |  Facebook

Les trois quarts des clandestins interpellés restent en France

expulsés.jpg“Les ‘retours forcés’ n’ont pas dépassé 13 000 expulsions l’an dernier, soit 16 % de moins qu’en 2015, rapporte Le FigaroEn intégrant tous les types d’éloignements (contraints, aidés et même les départs ‘spontanés’), ce sont les trois quarts des clandestins qui restent donc en France”, soit 24 707 personnes sur les 91 000 interpellées.

Pour les sept premiers mois de l’année, le nombre d’éloignements d’illégaux a augmenté de près de 5 %, ajoute le quotidien. Et celui des ressortissants des pays tiers à l’Union européenne, venus surtout d’Afrique ou d’Asie, a augmenté de 10 %.

Lire la suite sur Valeurs Actuelles

07:59 Publié dans immigration | Lien permanent | Commentaires (0) | | |  Facebook

06/09/2017

Etre visé par un prétendu « racisme » donne-t-il le droit de tuer ?

m-jib-el-guerrab-.jpgDans l’affaire M’Jid El Guerrab , ce sympathique député, ancien socialiste rallié au panache jupitero-macroniste, qui a massacré à coups de casques de moto un de ses anciens camarades du PS mercredi dernier dans le 5e arrondissement de paris, les médias hexagonaux – qui ont d’ailleurs relativement tardé à relayer cet « incident » – n’ont qu’une seule préoccupation, un seul souci, une seule mission : déterminer si oui ou non la victime a proféré des injures « racistes » à l’encontre de son agresseur.

Pour éclaircir ce point crucial, absolument fondamental semble-t-il, on interroge son entourage, on questionne ses proches, ses collègues…  Est-il possible que de tel propos aient été prononcés ? Avait-il déjà commis ce genre de dérapage ? Peut-on envisager qu’un cadre socialiste utilise une expression aussi nauséabonde que « sale arabe » au cours d’une discussion houleuse ? … etc.

Finalement, celui qui est mis en accusation, qui est sommé, par entourage interposé en attendant qu’on le remette sur pieds, de s’expliquer, de se justifier, c’est celui qui en a pris plein la gueule pour pas un rond, qui a été frappé au point d’avoir son pronostic vital engagé au cours de la nuit qui a suivi l’agression, celui qui est à l’hôpital, en soins intensifs, en train de se faire rafistoler le visage par des chirurgiens… 

Lire la suite sur Polémia

Selon Emmanuel Macron, le temps de la souveraineté populaire est révolu

macron discours.jpgPrononçant un discours fondateur devant les plus hauts diplomates français, le président Macron a révélé sa conception du monde et la manière dont il entend utiliser les outils dont il dispose. Selon lui, il n’y a plus de souveraineté populaire, ni en France, ni en Europe, donc pas de démocraties nationales ou supra-nationale. Il n’y a plus non plus d’Intérêt collectif, de République, mais un catalogue hétéroclite de choses et d’idées composant des biens communs. Décrivant leur nouveau travail aux ambassadeurs, il les a informés qu’ils ne devraient plus défendre les valeurs de leur pays, mais trouver des opportunités d’agir au nom du Léviathan européen. Entrant dans le détail de certains conflits, il a décrit un programme de colonisation économique du Levant et de l’Afrique.

Lire la suite sur Wikistrike

Derrière l'idéologie antinucléaire de Ségolène Royal, de grands enjeux financiers…

segolene-royal-pas-d-idees-2692925ccuou_1350.jpgDepuis la mort de Charles de Gaulle, le niveau intellectuel et moral de ses successeurs a baissé régulièrement et, en 2007, la candidate Ségolène Royal est apparue émotive et incompétente. Elle n’a pas été élue mais, même sans elle, l’effondrement s’est accéléré. La lutte pour le climat a joué un rôle important dans ce processus.

La COP21 – où Ségolène Royal s’est manifestée – aboutirait à étrangler l’Occident, à tout permettre à l’Inde, la Chine, le Brésil, etc., et à faire progressivement déverser par l’Europe jusqu’à 500 milliards d’euros par an aux régimes africains sous prétexte d’énergie propre !

Avant les élections de 2017, les financiers ont créé leur propre parti et madame Royal a été nommée ambassadrice pour les pôles en récompense pour son rôle dans la diffusion des hystéries climatiques à la mode… Hystéries qui enrichissent étonnamment ces financiers.

Lire la suie sur Boulevard Voltaire

Les ennemis de la France se nourrissent de sa tolérance

bisounours-vaincra.jpgLe combat contre l’islam politique est avant tout culturel. On peut même dire qu’il n’est que culturel, et que la volonté de défendre notre culture et nos vies y compris par l’emploi de la force légale n’est qu’un aspect, peut-être même un sous-produit, de ce combat culturel. Il est inutile de disposer d’un arsenal sécuritaire, qu’il soit policier, militaire ou juridique, si l’on n’a pas la force morale de s’en servir, ou si l’on s’interdit la lucidité de voir le réel tel qu’il est pour utiliser cet arsenal à bon escient.

Lire la suite sur Causeur

05/09/2017

Boris Belkacem: encore pire que Najat Vallaud !

Le regard aussi bleu que sa femme l’a noir et le cheveu aussi blond qu’elle l’a brun, Boris Vallaud partage avec son épouse une incommensurable suffisance. Le verbe haut, le contentement de soi en étendard, il est sorti du bois quand elle faisait mine d’y rentrer.

Boris Vallaud époux Belkacem est, paraît-il, la nouvelle figure montante du PS. Le sauveur. Le messie. C’est lui le phénix improbable qui va ressusciter la gauche moribonde avec des recettes que Jaurès et Blum auraient trouvées archaïques. D’ailleurs, invité ce dimanche du « Grand Rendez-vous » Europe1-Les Échos-CNews, il a eu cette phrase qui les résume parfaitement, son épouse et lui : « On peut être jeune, avoir un visage jeune et incarner une politique rance. »

En 13 mots et 65 signes, pas mieux.

Vous l’avez deviné, Boris Vallaud ne parlait pas de lui mais bien de son ennemi juré : un dénommé Emmanuel Macron. Car il le hait, ce Macron, même si son mentor Arnaud Montebourg, dans l’ombre duquel il vit depuis 2008, prétend qu’il est « plus intelligent » que le Président.

En fait, à l’entendre, on perçoit vite une autre vérité : Boris Vallaud aurait voulu être Macron à la place de Macron, mais il n’a pas osé, surtout n’a pas pu renverser la table. Son épouse ministre de l’Éducation y était assise, alors l’horizon était un peu bouché, forcément. Ces deux-là, qui se rêvent un destin national, ont depuis l’école les dents qui labourent les parquets vernis de la République. Mais voilà, il n’y a toujours qu’un seul gagnant à la course, et Najat Belkacem, avec sa tête et son patronyme de diversité méritante, était un meilleur choix pour le casting de François Hollande.

 

Comme Macron énarque de la promotion Léopold-Sédar-Senghor, comme lui formaté à Bercy, Vallaud a dû ronger son frein pendant cinq ans. Regarder l’autre prendre et la place du traître et son envol. Son drame secret, c’est qu’il mise systématiquement sur le mauvais cheval. Arnaud Montebourg, pour commencer : évincé du gouvernement. Évincé de la primaire : on dégage ! Il se rabat sur Benoît Hamon. Qui finit d’enterrer le PS, et utilise son petit pécule électoral pour monter son Mouvement du 1er juillet. Pas de bol.

Il piaffe, Boris Vallaud. Il n’en peut plus. Alors, il se lâche. Affiche son rêve à la face du monde : être calife à la place du calife. Et crache son venin sur le beau gosse dont la blonde épouse « mature » lookée Vuitton éclipse sa brunette lookée H&M. « Il ne faut pas faire d’amalgame entre la coquetterie et la classe », ne pas confondre non plus « la mode et la modernité », dit-il au micro d’Europe1. Waouuuuhhh ! Et méchant, avec ça !

Il est prêt à reprendre le flambeau, qu’il dit. À faire don de sa personne et de son couple à la France. Même prêt à rebaptiser le PS et, s’il le faut, déménager le siège du parti dans le 9-3 ou « en région ». À Tulle, peut-être ? Le mètre carré n’y est pas cher, à ce qu’il paraît.

Prêt aussi à nous promettre le paradis tous les matins. Sa devise, c’est celle de Buzz l’Éclair : vers l’infini et au-delà. Comprenez plus loin que Najat, plus loin qu’Arnaud, plus loin que Benoît… Le bac en naissant, le revenu universel, la retraite à trente ans et le soleil tous les matins. Mieux encore : Boris Vallaud promet d’« en finir avec l’héritage » et de créer « la dotation en capital de naissance pour tous les enfants ».

Alors, elle sera pas belle, la vie ?

Source :  bvoltaire.fr

04/09/2017

Hidalgo met les Parisiens à poil !

Grande nouvelle, innovation urbaine quasi-planétaire : les nudistes parisiens ont désormais leur pré-carré quelque part dans le bois de Vincennes. 

Cela ne durera bien sûr que deux ou trois mois dans l’année car le climat, même par temps de réchauffement climatique présumé, ne le permet pas. Mais ce n’est pas grave, les gazettes en ont tant parlé ! 

Pourtant, le symbole est fort, à un point tel qu’Hidalgo n’en a pas mesuré toutes les implications. 

A poil, les contribuables parisiens le sont en effet, après un « sextuplement » (pardon) de la dette et un doublement des impôts depuis que les socialistes se sont emparés du magot municipal. 
A poil, ils le seront encore plus quand il faudra régler les frais olympiens des jeux olympiques. 
A poil, les automobilistes le seront quand ils auront vendu leurs vêtements pour payer la prolifération des contredanses qui vont leur tomber sur le râble dès janvier prochain, quand le système de logiciel espion mis en place par la ville verbalisera le moindre retard dans le paiement des droits de stationnement. 
A poil, ils le sont de toute façon déjà, pour se libérer des tricots dans lesquels ils transpirent et enragent dans les embouteillages. 
A poil, les victimes de la prolifération des punaises contre lesquelles les services municipaux ne font rien et qui doivent brûler literie et linges de corps. 
A poil, les dépouillés des bandes de cambrioleurs, voleurs à la tire et hélas parfois agresseurs sexuels dont les méfaits sont si peu sanctionnés bien qu’en constante augmentation. 
Enfin … tout cela nous fait sans doute une forme étrange de moyenne. Car au moment où Hidalgo permet à quelques-uns de s’effeuiller tranquilles près du lac Daumesnil (c’est une rime), on voit se multiplier les harnachements religieux et drapés moyenâgeux dont certaines et même certains s’affublent pour afficher leur obscurantisme grégaire et leur mépris des valeurs de liberté. 

Au fond, l’idéologie d’Hidalgo est aussi cohérente qu’une virée en burkini dans un camp nudiste … 

Source : delanopolis.fr

Californie : en quête d’immortalité, des très riches se font injecter du sang d’adolescents...

Résultat de recherche d'images pour "blood transfer old young"Les dérives logiques d’une société matérialiste… « Plus de 100 personnes ont participé à un essai clinique chez une start-up de San Francisco, donnant du sang à transférer à des patients plus âgés. Chaque procédure coûte 8 000 dollars et voit le patient se faire injecter 2 litres et demi de plasma (l’élément liquide du sang qui reste une fois les autres cellules retirées) pris sur des jeunes gens. La procédure est proposée comme une tentative expérimentale de rajeunir les personnes âgées. L’âge médian des patients est de 60 ans. Jesse Karmazin, 32 ans, un scientifique formé par Stanford qui a fondé la clinique américaine, a déclaré au Sunday Times que les résultats initiaux de ses patients avaient été encourageants. « Cela pourrait aider à améliorer des choses telles que l’apparence ou le diabète ou la fonction cardiaque ou la mémoire. Ce sont tous les aspects du vieillissement qui ont une cause commune. »  « Je ne suis pas vraiment dans le camp de ceux qui disent que cela fournira l’immortalité, mais je pense que cela s’en approche de très près. » Le nouveau traitement vient après plusieurs études au cours des 17 dernières années dans lesquelles les chercheurs de Stanford ont montré que la jonction des systèmes circulatoires (connus sous le nom de parabiose) entre les souris âgées et jeunes sont efficaces dans le rajeunissement des organes, des muscles et des cellules souches. De plus, une étude l’année dernière a révélé que le plasma des jeunes gens avait un effet rajeunissant lorsqu’il était injecté dans des souris âgées. Cependant, malgré les résultats des études sur les souris, des chercheurs ont attaqué la validité scientifique de l’expérience de Karmazin et soulevé un certain nombre de questions éthiques. [ici, en anglais] […] « Les gens veulent croire que le sang jeune rend la jeunesse, même si nous n’avons pas la preuve que cela fonctionne chez les humains et que nous ne comprenons pas le mécanisme qui fait que les souris semblent plus jeunes », a déclaré Tony Wyss-Coray (neurologien de Stanford auteur d’une étude-clé sur la parabiose de souris en 2014) à la revue du MIT. [Aux Etats-Unis], des centaines de millions de dollars sont investis par les super riches dans le but de prévenir le vieillissement, ou même la mort. [Karmazin répond aux critiques et dit notamment que] ses patients récoltent immédiatement les fruits de son traitement : « Nous voyons déjà que les gens ont l’air meilleurs après un seul traitement. » « C’est comme une chirurgie plastique de l’intérieur. »

Source : contre-info.com

Valérie Pécresse : Gaulliste sociale ?

Un créneau bien comme il faut, où l’on ne risque pas de se prendre une prune par les aubergines de la pensée unique.

Valérie Pécresse a trouvé son petit créneau pour garer sa petite auto politique : « gaulliste sociale ». N’oubliez pas de mettre un « e » à « social », parce que c’est une dame. Un créneau bien comme il faut, où l’on ne risque pas de se prendre une prune par les aubergines de la pensée unique. Pas trop à gauche, pas trop à droite. Nickel. Un truc qui marche à tous les coups, le côté « souple et ferme à la fois », vous voyez.

Dans l’interview qu’elle a accordée au Parisien samedi, elle explique ce que cela veut dire pour elle : « Cela veut dire que je crois à l’autorité et que je veux lutter contre les injustices. »Original ! Il est vrai qu’il n’y a pas de justice sans autorité et que l’autorité dans l’injustice, ça s’appelle la tyrannie. Donc, on sait désormais que s’il fallait créer un prix pour récompenser les inventeurs du bélier à enfoncer les portes ouvertes, Valérie Pécresse serait impeccable pour présider la distribution avec son sourire de ne pas y toucher.

Au fait, « gaulliste social », quésaco ? En 2012, le politologue et chroniqueur Marc Crapez, dans une tribune sur le site Contrepoints, avait qualifié le gaullisme social de mythe. Il expliquait que cette formule ne datait que des années 80, bien longtemps après la mort du général de Gaulle. « Elle fut alors forgée par la gauche pour récompenser les membres du RPR qui prenaient position contre l’extrême-droite tout en fermant les yeux sur l’extrême-gauche. » Qu’est-ce que fait Mme Pécresse, aujourd’hui ? La même chose. Puisque dans son Code de la route, il n’est pas question avec sa petite auto de franchir la « ligne rouge » en direction du Front national.

Source : boulevard voltaire

31/08/2017

Le vrai bilan des attentats musulmans en France (décembre 2014 – août 2017)

Ce document exceptionnel, compilation recensant les attentats et tentatives d’attentats fomentés ou perpétrés sur le territoire national au nom de l’Islam depuis 2015 (30 mois), a été réalisé par Maxime Lépante et nous a été signalé par Francis Demay, que nous tenons à remercier.

Il montre, si besoin était, l’insuffisance et l’incompétence crasse des dirigeants de notre pays qui ne proposent, comme riposte à la guerre totale qui nous a été imposée par des forces sanguinaires et obscurantistes, que des jérémiades et des incantations à un « vivre ensemble » qui n’intéresse d’ailleurs pas l’ennemi et que les Français sensés et lucides ne peuvent que rejeter avec mépris.

Le nouveau président et son gouvernement campent obstinément sur la même ligne que le calamiteux Hollande, qui restera dans l’Histoire comme l’homme qui, le premier, aura ouvert les vannes de l’invasion meurtrière. Macron aura même réussi, en moins de 100 jours de mandat, à se mettre définitivement à dos et pour longtemps l’Armée Française en acculant son Chef d’État-Major à la démission. Et ce, dans une période d’incertitude et de danger majeur qui eût nécessité au contraire une coopération étroite et solide et une convergence stratégique entre les autorités civiles et militaires.

Une fois de plus, nous ne pouvons que rappeler que les regrets convenus et pleurnichards de ceux qui nous gouvernent, les petites bougies aux fenêtres, l’extinction de la Tour Eiffel (voire son éclairage aux couleurs de l’Espagne ces derniers jours), les exhortations incantatoires du genre « nous n’avons pas peur » ou « vous n’aurez pas notre haine », ne sont pas au niveau de la riposte militaire à l’agression que le peuple français est en droit d’attendre.

Un certain nombre d’officiers courageux et lucides se sont levés pour rappeler avec force que la première mission régalienne de l’État était d’assurer la sécurité des citoyens. Cette sécurité n’est plus assurée. Le nouveau président rétorquait d’ailleurs à une journaliste qui lui demandait de clarifier son projet sécuritaire, entre les 2 tours de la présidentielle, après l’assassinat d’un gendarme sur les Champs Élysées : « je ne vais pas inventer un plan contre le terrorisme en une nuit » ! Preuve, s’il en était besoin, que cette question n’avait pas jusqu’à ce jour éveillé son intérêt !

La France est en danger. Son gouvernement n’est pas à la hauteur des enjeux vitaux. Seule une vaste coalition nationale populaire autour d’hommes forts et décidés sera de nature à arracher la France au destin funeste qui lui est promis et dont le point de non-retour s’approche dangereusement.

Document publié le 20 août 2017  par Marc Le Stahler à consulter ici

24/08/2017

À qui profiterait la suppression du cash ?

cash.jpgNous allons essayer de faire le tour de la question afin d’étudier quelles sont les motivations pouvant justifier une suppression des billets de banque et quelle serait l’incidence de cette suppression dans la vie courante.

Nous avons tous remarqué que les banques et l’administration étatique font des efforts considérables pour nous dissuader d’utiliser d’autres moyens de paiement que la fameuse carte bancaire (bleue ou pas) présentée comme l’outil idéal de paiement ; même pour de petites sommes (mais surtout pas le chèque dont le traitement est jugé trop coûteux par les banques !).

Lire la suite sur Contrepoints

Le terrorisme jihâdiste, pain bénit pour les psychiatres

cerveau-300x224.jpgOn ne cesse de nous en persuader : heureusement le terrorisme jihâdiste n’a rien à voir avec l’islam. C’est la grande et heureuse affirmation historico-politico-religieuse et psycho-sociologique de ce mois d’août. Elle déferle sur toutes les chaines. Allah soit loué, la baliverne de l’islamisme terroriste est enfin déconstruite. Tous les terroristes sont simplement des déséquilibrés sociaux.

Et ce n’est donc pas avec des policiers et des soldats que l’on viendra à bout du terrorisme qui tue partout au cri fallacieux « d’Allahou akbar » mais avec des psychiatres.

Lire la suite sur le blog de Bernard Antony

Admission Post-Bac : 6000 bacheliers n'ont toujours pas de place en fac

bac.jpgAlexandre, bon élève de 18 ans, fait partie des 6 000 bacheliers à n'avoir encore aucune proposition sur la plate-forme Admission post-bac pour la rentrée. Sa mention bien au bac ES ne lui est d'aucun secours.

Un non de plus ! Lundi, le jour de son anniversaire (il vient d'avoir 18 ans), Alexandre a appris par mail que sa demande d'admission au collège de droit d'Assas, à Paris, était rejetée «en raison du trop grand nombre de candidats», précisait le courrier. Le jeune homme, titulaire d'un bac ES obtenu avec la mention bien — «un 18/20 en économie et 19/20 en sciences politiques» —, n'a toujours aucune place à l'université pour la rentrée prochaine. Lui qui espère devenir un jour politologue ou économiste voit son rêve s'éloigner un peu.

Lire la suite sur leparisien

23/08/2017

Immigration : la sécurité nationale est le plus sûr rempart de la sécurité personnelle

pape.jpgFIGAROVOX.- Le pape François vient de publier un texte où il plaide pour «faire passer la sécurité personnelle [des migrants] avant la sécurité nationale», et appelle à un accueil beaucoup plus large des migrants. Que vous inspirent ces propos? Sont-ils inédits?

Laurent DANDRIEU.- Il me semble que ce message qui vient d'être publié en préparation de la Journée mondiale du migrant et du réfugié 2018, qui aura lieu le 14 janvier prochain, est dans la droite ligne des positions défendues par le pape François depuis le début de son pontificat, mais qu'il va cependant plus loin que d'habitude sur un certain nombre de points. Dans un entretien accordé à une radio portugaise le 14 septembre 2015, par exemple, le pape reconnaissait le risque d'infiltration terroriste lié à la crise des migrants, mais n'en ajoutait pas moins qu'«à l'évidence, si un réfugié arrive, en dépit de toutes les précautions liées à la sécurité, nous devons l'accueillir, car c'est un commandement de la Bible». Quand, dans ce nouveau message, François écrit que «le principe de la centralité de la personne humaine (…) nous oblige à toujours faire passer la sécurité personnelle avant la sécurité nationale», il donne en quelque sorte une version plus théorique de cette précédente déclaration.

Lire la suite sur Figarovox

08:27 Publié dans immigration | Lien permanent | Commentaires (0) | | |  Facebook

Terrorisme: « si vous avez peur, faites vous soigner! »

peur.png[...] J’avais, il y a quelques mois, consacré un post à la psychiatrisation du mal : les fameux « radicalisés » qu’il ne fallait surtout pas confondre avec des « déséquilibrés » mais à qui l’on voulait néanmoins offrir un « suivi thérapeutique », en vertu d’un curieux paradoxe. Depuis, les méthodes de déradicalisation sont devenues l’objet de maints sarcasmes et les journalistes qui ne juraient que par cette notion magique affichent aujourd’hui, avec le même aplomb que naguère, le plus grand scepticisme. Certains experts ont d’ailleurs disparu des plateaux, leur compétence et même leur moralité étant fortement écornées. Et nos médias, qui se sont rendus complices de leurs juteuses stratégies d’enfumage, jamais ne s’excuseront.

Aujourd’hui, les malades ne sont plus les méchants, mais nous.

Lire la suite sur Causeur