Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

22/12/2016

Le prix de la paix, c’est l’effort de guerre...

Il est très rare qu’un haut responsable de l’armée française prenne publiquement la parole pour tirer le signal d’alarme. Encore moins lorsqu’il s’agit du Général Pierre de Villiers, chef d’état-major des armées. C’est pourtant ce qu’il a choisi de faire (dans le journal Les Echos).

Avec la rupture des années 2015 et 2016, nous avons changé d'époque. C'est « la fin de l'insouciance ». La paix, désormais, ne va plus de soi ; il faut la conquérir ; s'extraire du piège dont les deux mâchoires sont le déni et la désespérance. Toutes les forces de défense et de sécurité, toutes les forces vives de la nation sont au défi d'apporter une réponse globale ; car gagner la guerre ne suffit pas à gagner la paix. L'instabilité et la complexité de la situation sécuritaire l'exigent. L'impératif de responsabilité le commande.

La violence érigée en système

D'ores et déjà, nos armées s'opposent, avec une détermination sans faille, au phénomène du terrorisme islamiste radical, qui a érigé la violence en système. L'ennemi que nous combattons est très éloigné des schémas classiques. Nous sommes face à un ennemi qui s'attaque davantage à ce que nous sommes qu'à ce que nous avons. A sa violence barbare, les hommes et les femmes de nos armées opposent la force légitime.

Pour autant, nous devons prendre garde à ne pas nous laisser aveugler par cette seule menace, immédiate et concrète. Le retour des Etats puissances ne laisse plus place au doute. Aux portes de l'Europe, en Asie, au Proche et Moyen-Orient, de plus en plus d'Etats mettent en oeuvre des stratégies qui reposent sur le rapport de force, voire le fait  accompli ; tous réarment...

Suite et source : les Echos

22/11/2016

Hollande et le «secret défense»: le parquet ouvre une enquête

hollande.jpgLe parquet de Paris a ouvert une enquête après la fuite d'un document «confidentiel défense» sur un projet de frappes françaises en Syrie en 2013, obtenu par des journalistes du Monde dans le cadre d'entretiens à l'Élysée avec François Hollande, a indiqué ce lundi une source judiciaire. L'enquête a été ouverte pour compromission de la défense nationale

Lire la suite sur lefigaro

15/11/2016

Dégradation de la capacité opérationnelle de la gendarmerie : une directive européenne en cause

comment-supprimer-le-virus-gendarmerie-nationale-default-34472-0.jpgAuditionné le mardi 18 octobre 2016 par la Commission de la défense nationale et des forces armées, le directeur général de la gendarmerie nationale (DGGN) a sonné l’alarme concernant la dégradation de la capacité opérationnelle de la gendarmerie due à l’application de la directive européenne 2003/88/CE qui fixe des prescriptions minimales de sécurité et de santé en matière d’aménagement du temps de travail. Elle s’applique à tous les secteurs d’activité, privés ou publics. Si, initialement, les forces armées et de sécurité bénéficiaient d’une dérogation, ce n’est plus le cas aujourd’hui, sauf événements exceptionnels.

Lire la suite sur Boulevard Voltaire

28/10/2016

Le ministère de la Défense est en cessation de paiement depuis le 12 octobre

armée.jpgLa fin d'année s'annonce rude pour l'armée. "Depuis ce matin, les demandes de paiement que nous émettons vers le comptable ne sont plus couvertes en crédits de paiement", expliquait ainsi le directeur général de l'armement (DGA), Laurent Collet-Billon aux députés de la commission de la défense le 12 octobre dans une audition dont le compte-rendu vient d’être publié. "Cela arrive un peu précocement, car, l'an dernier, nous n'étions dans cette situation qu'à la fin du mois d'octobre" a-t-il précisé

Lire la suite sur Atlantico

07/10/2016

Général Piquemal : la radiation est légale mais cache mal la volonté de museler les militaires

piquemal.JPGJusqu’en 2010, les généraux ayant quitté le service actif étaient réservistes à vie et, en tant que tels, soumis au même devoir de réserve que tous leurs camarades militaires d’active. À ce titre, ils ne pouvaient pas s’exprimer en public sur la politique gouvernementale, oralement ou par écrit.

Cette mesure non rétroactive n’a pas concerné les plus anciens tels que le général Piquemal qui, né en 1940, appartenait donc bien toujours à la réserve en février 2016, au moment des faits qui lui ont été reprochés.

Ès qualité, il ne pouvait donc s’associer à une manifestation non autorisée, et encore moins y prendre la parole. Une sanction est donc possible.

Saisie, la justice a relaxé le général Piquemal, estimant, à juste titre, que le soi-disant désordre créé à l’ordre public ne méritait pas mieux.

Lire la suite sur Boulevard Voltaire

16/09/2016

Terrorisme islamique : Marc Trévidic craint « des retours massifs de gens qui viendront faire la guerre chez nous »

trevedic.JPGL’ancien juge antiterroriste, Marc Trévidic a décrit jeudi sur BFMTV les possibles conséquences de l’affaiblissement de Daesh. « A partir du moment où l’Etat islamique va perdre son territoire, il va renvoyer toutes ses recrues chez eux. Avec le message très simples ‘continuez le jihad chez vous' », a-t-il décrit. « Le phénomène risque d’être massif sur une période très courte et concerner toute l’Europe », a-t-il souligné.

Lire la suite (video) sur Nouvelles de France

13/09/2016

Adieu le Famas ! Les soldats français auront bientôt des fusils allemands

famas.jpgEquipant les militaires de l’Hexagone depuis 1979, le célèbre fusil d’assaut fabriqué à Saint-Etienne va bientôt laisser sa place à un modèle allemand. Le HK 416 de Heckler und Koch a remporté l’appel d’offres lancé par les autorités françaises.

C'est une course qui ne comptait aucun compétiteur français. L’appel d’offres lancé par la Direction générale de l’armement (DGA) en 2014 visant à renouveler les fusils d'assaut de l'armée hexagonale a rendu son verdict. C'est le HK 416 allemand, fabriqué par Heckler und Koch, qui a remporté la mise. Le traditionnel fusil d'assaut français Famas va bientôt être remis au placard.

Il se trouve que ce n'est pas le manque de volonté des entreprises françaises mais plutôt des questions administratives qui ont poussé à cette compétition 100% étrangère.

Lire la suite sur français.rt

 

08/09/2016

Guerre civile : Révélation du plan de l’armée française pour reprendre les banlieues musulmanes

o-ARMEE-FRANCAISE-facebook-768x384.jpgLe journaliste et chroniqueur Eric Zemmour a révélé qu’un plan de l’armée française, inspirée des méthodes israéliennes et de l’expérience algérienne, avait été établi pour reprendre le contrôle des enclaves musulmanes de l’Hexagone.

Dans son nouveau livre “Un quinquennat pour rien”, à la page 36, il rapporte :

« L’état-major de l’armée sait qu’un jour viendra où il devra reconquérir ces terres devenues étrangères sur notre propre sol [les enclaves islamo-immigrées, NDLR]. Le plan est déjà dans les cartons, il a pour nom “Opération Ronces”. Il a été mis au point avec l’aide des spécialistes de l’armée israélienne qui ont transmis à leurs collègues français leur expérience de Gaza. La comparaison vaut tous les discours »

Lire la suite sur breizatao

12/08/2016

La levée en masse en plastique...

Il existe fondamentalement deux approches du rôle des citoyens dans la défense de la nation. La première, reprenant la vieille équivalence tribale entre homme libre et guerrier, considère que la guerre est l’affaire de tous, au moins de ceux qui ont quelque chose à défendre. La seconde estime au contraire qu’il s’agit d’un monopole d’Etat assuré par ses services professionnels. Hormis les volontaires pour intégrer ces services, les citoyens sont démilitarisés et contribuent indirectement à la défense par le biais de l’impôt.
 
La France relève plutôt de cette deuxième tradition. La tradition germanique de la mobilisation par transformation des hommes libres en guerriers, impossible à maintenir aussi bien pour les grandes expéditions carolingiennes (trop loin, trop long) que pour la défense contre les raids (pas assez rapide) a fait d’abord place à un découplage entre une caste aristocratique professionnelle et un roi légitime mais sans grand autorité. Le peuple est alors exclu de la chose militaire, guerrière ou sécuritaire, hormis par le biais parfois des « levées », au rôle marginal, et des milices bourgeoises qui apparaissent avec le mouvement communal. La trajectoire politique est ensuite celle d’un affermissement de l’autorité du roi, qui reprend progressivement à l’aristocratie le monopole de l’emploi de la force, mais qui n’a pas pendant longtemps suffisamment de pouvoir de coercition pour imposer, ou réimposer, une forme de service obligatoire à un peuple très réticent. Les différentes formules envisagées, depuis les francs-archers jusqu’aux milices de Louvois en passant par les légions de François 1er, finissent toutes par être contournées et vidées de leur contenu par les communautés locales. Celles-ci préfèrent plutôt payer l’impôt et il est finalement plus facile pour le roi de France de faire appel à des mercenaires. L’armée d’Ancien régime est ainsi un mélange de partenariats « public-privé » faits de licences de commandement (la noblesse doit payer pour remplir son obligation de servir) et de soldats volontaires « recrutés dans la partie la plus vile de la nation » ou, largement, à l’étranger (une recrue de moins pour l’ennemi, un Français sauvé). L’homme du peuple volontaire est considéré comme un être dépolitisé et dépourvu de vertus militaires qu’il faut « dresser » longuement, et surveiller étroitement, pour en faire un rouage du champ de bataille.
 
La France révolutionnaire innove en changeant le regard sur les gens du peuple...
 
Suite et source : lavoiedelepee.blogspot.fr

19/07/2016

Général DARY « Notre pays a crée ses propres vulnérabilités face aux gens qui ne respectent pas notre mode de vie en commun »

general-dary.jpg1. Notre pays a pendant une ou deux générations crée ses propres vulnérabilités face aux gens qui ne respectent pas notre mode de vie en commun. Vous pouvez prolonger l’état d’urgence autant que vous voulez, mais ça ne sert à rien : tant que vous avez un regroupement de plusieurs centaines de personnes, c’est une vulnérabilité. Il faut un travail de longue haleine. L’armée est très mal utilisée, les forces de sécurité aussi.

Lire la suite sur lmptcollectif-oise

14/07/2016

"Les moyens de l'armée française sont tout à fait insuffisants" (Général Vincent Desportes)

défilé.jpgLe traditionnel défilé militaire du 14-Juillet  aura lieu ce jeudi matin sur les champs Elysées à Paris. L'engagement est le thème central cette année. Après les attentats, François Hollande a renoncé aux suppressions d'effectifs et a annoncé des postes supplémentaires. "Le président Hollande a arrêté un processus de dégradation continue et tout à fait profond. Mais il l'a bloqué à un niveau bas. Les moyens de l'armée française sont tout à fait insuffisants par rapport à ce qui est en train de se passer dans le monde", a déclaré jeudi le général Vincent Desportes, ancien directeur de l’Ecole de guerre et enseignant à Sciences Po.

Lire la suite 

16/06/2016

Que faisons-nous vraiment pour vaincre l’ennemi ? La réponse est simple : rien ou pas grand-chose

hllande en guerre.jpgQuelle surprise, l’ennemi attaque ! Un peu comme à chaque fois qu’il se trouve en difficulté en fait, pas seulement certes mais surtout dans ces moments-là. C’est une vieille tactique, que l’Etat islamique n’a pas inventé non plus, visant, au pire, à obliger les gouvernements à replier visiblement les forces de sécurité auprès de la population et non contre soi et, au mieux, à créer des dissensions communautaires et/ou à influencer la politique extérieure de ces mêmes gouvernements. Pour rappel, 94 civils mouraient dans trois attentats le 11 mai puis 40 autres le 17, 20 le 30 et encore 22 le 9 juin. Tout cela, c'était juste avant le massacre d’Orlando mais il y a bien longtemps qu’on ne parle plus de Bagdad. Cela n'est bien sûr pas sans lien avec l'offensive en cours contre, notamment, Falloujah où les soldats Irakiens sont en première ligne appuyés par les Américains. 

Lire la suite

15/04/2016

Honneur à nos soldats tués au Mali

les-cercueils-des-legionnaires-morts-dans-un-avalanche-portes-lors-d-un-hommage-le-26-janvier-2016-a-saint-christol-vaucluse_5504501-1520x660.jpgTrois militaires français tués au Mali : un sous-officier, deux militaires du rang. Trois jeunes âgés de 32, 20 et 19 ans. De la même génération que ceux que les médias filment avec sympathie depuis de nombreux jours, et surtout de nombreuses nuits, place de la République à Paris. De la même génération que ces vieux bien avant l’heure que l’on a vus palabrer la semaine dernière dans la cour des grands de Matignon et pour qui le gouvernement a les yeux attendris de parents laxistes et complaisants. Mais je n’irai pas au-delà dans ma comparaison.

Lire la suite sur Boulevard Voltaire

17/03/2016

La France dépouillée : plus de balles dans les fusils

armée.jpgRécemment, les grands médias nous ont fait part de la grogne des généraux dans l’armée française, une armée française sollicitée de toutes parts alors qu’on n’a pas cessé de réduire ses effectifs depuis des décennies où elle a servi en permanence de variable d’ajustement budgétaire à tous les gouvernement successifs.

Mais il pèse sur l’armée française bien d’autres menaces : une cinquième colonne musulmane dans ses rangs, un commandement direct de l’Otan et situation peut-être encore plus préoccupante, un manque de munitions, en tout cas le démantèlement de son industrie d’armement.

Lire la suite sur Metamag

10/02/2016

Quand l’armée se rebiffe

général de villiers.jpgPour une fois, la « grande muette », c’est-à-dire l’armée française, est sortie spectaculairement de son silence. Par la voix de son chef d’état-major, le général Pierre de Villiers, et avec tout le respect qui s’impose, elle s’en est prise vigoureusement à l’exécutif dans une longue tribune publiée par Le Monde du 21 janvier. À ses yeux, les responsables de l’exécutif font pression sur l’armée en lui réclamant, à cor et à cri, des résultats rapides dans sa lutte contre Daech. Et cela, pour des raisons de politique intérieure. Comme le dit un haut gradé cité par Le Monde : « La stratégie française est à trois jours, totalement faite par la politique intérieure. »

Lire la suite sur miledeux.over-blog

09/02/2016

Les Chefs Militaires Européens se Préparent à la Guerre !

guerrre.jpgLe Chef de l’armée norvégienne Odin Johannessen avertit que les pays européens doivent être en train de se préparer et être prêts à se battre contre l’islamisme radical afin de préserver les valeurs qui unissent le continent.

« Je pense que nous devons être prêts à se battre, à la fois avec des mots, des actions – et si nécessaire avec les armes – pour préserver le pays et les valeurs que nous avons en commun », a déclaré Johannessen dans un discours à la Société militaire Oslo lundi.

Citant les attaques islamistes à Paris, Johannessen a déclaré que, « l’Europe ne peut plus espérer vivre dans la paix et la sécurité, sans avoir à défendre ses intérêts et ses valeurs. »
Le chef militaire a continué à insister sur le fait qu’avoir des soldats bien formés et bien équipés était crucial.
« Vous ne pouvez pas gagner les guerres sans avoir des gens sur le terrain« , a-t-il affirmé.

Lire la suite sur whatsupic

25/01/2016

Le jour où Daech paralysera nos communications, nos transports, nos sources d'énergie...

daech internet.JPGLes Anonymous sont un collectif de hackers particulièrement doués qui défend par des actions spectaculaires le droit à la liberté d'expression sur Internet. Depuis l'attaque contre Charlie Hebdo, cette communauté virtuelle a déclaré la guerre au terrorisme. Pourtant, l'un de ses membres, un ingénieur informaticien suisse, converti à l'islam, a rejoint Daech, révèle Jean-Paul Rouiller, ancien des services secrets helvétiques, et fondateur du Geneva Centre for training and analysis of terrorism (GCTAT). « Actuellement, 80 % des ressources informatiques des terroristes sont dévolues à leur communication, à la diffusion de leur vision du monde, au recrutement.

Lire la suite sur lepoint

Ni vu ni connu, Hollande veut réintégrer pleinement la France dans l’Otan

nato-flags.jpg« Le gouvernement, très discrètement, a déposé un projet de loi qui prévoit la réintégration totale de la France dans l’OTAN. Sarkozy avait commencé le travail, Hollande rompt définitivement avec la tradition d’indépendance de la France en matière militaire.

« Dans toute démocratie digne de ce nom, de tels arbitrages auraient été rendus après un vaste débat dans le pays »,lançait à la tribune de l’Assemblée Nationale fin 2008, François Hollande, alors premier secrétaire du parti socialiste, pour défendre une motion de censure portée par le groupe socialiste (voir vidéo ci-après). L’objet de son courroux ? La décision du président Nicolas Sarkozy d’entamer des négociations pour opérer le retour de la France dans la commandement intégré de l’OTAN.

Lire la suite sur contre-info

18/12/2015

L’Etat rénove les quartiers sensibles mais délaisse les logements des gendarmes

gendarmerie.jpgLes gendarmes bénéficient d’une concession de logement par nécessité absolue de service sur leur lieu de travail, qu’ils sont tenus d’honorer en contrepartie d’une disponibilité permanente. La gendarmerie gère aujourd’hui plus de 75.000 logements. En général, la famille suit bien évidemment le gendarme au gré des mutations. Cette suggestion implique que l’État doit veiller à une certaine qualité de son parc immobilier.

Les crédits afférents ont toujours été insuffisants, variable d’ajustement des budgets.

Lire la suite sur Boulevard Voltaire

03/12/2015

Général de Villiers : « La débrouillardise à la française a atteint ses limites »

la-ruine-de-larmée-française.jpgDans le numéro 11 de la revue « Fantassins », publié au printemps 2002 par l’École d’application de l’Infanterie (devenue depuis « École de l’Infanterie), des stagiaires du cours des capitaines exprimèrent leur exaspération après s’être vus répondre un « démerdez-vous! » de la part d’un général qu’ils eurent la délicatesse de ne pas nommer.

« Allez asséner votre ‘démerdez-vous’ à un pilote sans engin, à un tireur de Milan (antichar) sans missile, à un chef de groupe sans groupe, à un grenadier-voltigeur qui enchaîne tant de Statère [ndlr, plan militaire de protection des euros lors de la mise en place de la monnaie unique européenne], de Polmar, de Vigipirate qu’il n’a pas tiré une cartouche depuis un an! », s’étaient-ils insurgés.

Lire la suite sur opex360