Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

20/07/2017

Démission du Général de Villiers : nous sommes devant une crise institutionnelle grave

19/07/2017

Macron/Armée : l'inévitable rupture

macron armée.jpgJamais un Etat en situation de guerre n'aura fait subir aux forces armées qui protègent la nation une diète aussi insensée et imprudente. L'annonce d'une coupe de 850 M€ du budget 2017 des armées qui représentent, en fait, les surcoûts des OPEX (opérations extérieures) et des OPINT (opérations intérieures) – non budgétés, il faut le souligner, car seuls 450 M€ l'ont été alors que le véritable coût est 1,3 Md€ – est la goutte d'eau qui a fait déborder le vase.

Il est vrai que le président de la République ne s'attendait pas à ce que le Chef d'état-major des armées (CEMA), le général Pierre de Villiers, exprime sa désapprobation à la suite de cette décision prise par le gouvernement. 

Lire la suite

18/07/2017

Affaire Macron - Villiers : “L'obéissance ne se décrète pas, le respect non plus”

macron villiers.jpgEn quatre mots : “Je suis votre chef”, le tout jeune Président vient de déclencher peut-être l'une des crises les plus aiguës, toute proportion gardée, entre le pouvoir civil et l'institution militaire depuis Avril 1961, date du putsch avorté d'Alger... Le chef d'Etat-major des armées, le Général de Villiers, ne peut en aucun cas être tenu pour responsable de ce qui s'apparente comme le premier “couac” majeur du nouveau pouvoir. Auditionné par la Commission de La Défense de l'Assemblée nationale, il a tenu un discours de vérité aux parlementaires, leur rappelant sans ambages les nécessités budgétaires du corps régalien dont il a la charge.

Lire la suite sur Valeurs Actuelles

14/07/2017

Emmanuel Macron, chef des armées low cost

x67697875_French-President-Emmanuel-Macron-stands-in-the-military-command-car-drives-up-the-Champ.jpg.pagespeed.ic.Or341CKc8D (1).jpgEmmanuel Macron était attendu en matière de défense : dans le contexte de la lutte anti-terroriste, il avait dans un premier temps, par certaines déclarations et nominations, rassuré militaires et experts de la défense. [...]

Seulement, les paroles et les actes ne seront semble-t-il pas suivis d’effets. Les réseaux sociaux ont abondamment relayé le propos de Macron assimilant la lutte contre le terrorisme à celle contre le réchauffement climatique.

En posant l’équivalence entre les deux sujets, il a révélé auprès du public avec quelle désinvolture il allait traiter les deux sujets, finalement ravalés au rang d’éléments de communication publique.

Lire la suite sur Contrepoints

13/07/2017

Budget défense : le coup de gueule du chef d’état-major des armées

armée.jpg"Je ne vais pas me faire b… comme ça". C'est, de sources concordantes, le rugueux cri du cœur poussé ce matin par le chef d'état-major des armées Pierre de Villiers aux députés de la commission de la défense, au lendemain de l'annonce par Bercy d'une réduction des crédits de 850 millions d'euros en 2017. "Le grand écart entre les objectifs assignés à nos forces et les moyens alloués n'est plus tenable", a assuré le général de Villiers lors d'une audition à huis clos. "On a déjà tout donné", a-t-il martelé, répétant que l'armée est déjà à l'os, avec des effectifs militaires passés de 241.000 à 203.000 personnes de 2008 à 2015.

Lire la suite sur Challenges

26/06/2017

La nouvelle ministre des Armées met en danger des militaires

ministre.jpgA peine nommée au poste de ministre des Armées, après le départ de Sylvie Goulard, Florence Parly a déjà commis une grave erreur. Selon Le Parisien, qui cite Philippe Goujon, le maire (LR) du XVe arrondissement de Paris, Florence Parly a dévoilé au monde entier l'endroit confidentiel où depuis deux ans sont hébergés les militaires de l’opération Sentinelle.

“En débarquant sur place escortée par des caméras de télévision, la ministre des Armées a été irresponsable. Les militaires et les habitants du quartier sont désormais en danger”, fustige l'élu qui avait prêté aux militaires un local dans la maison communale du XVe arrondissement de Paris. “Maintenant, je souhaite que l’armée leur trouve d’autres locaux car je ne peux pas tolérer que les habitants du quartier soient en danger”, insiste-t-il.

Lire la suite sur valeursactuelles

08/06/2017

Bercy ampute le budget 2017 du ministère de la Défense de 2,6 milliards d'euros.

armée.jpgLe montant est colossal. 2,66 milliards d'euros environ, selon des sources concordantes. La note est très salée en 2017 pour les armées surtout si elle reste en l'état. Jean-Yves Le Drian désormais parti au Quai d'Orsay, Bercy a donc repris ses habitudes avec le ministère de la Défense considéré comme la variable d'ajustement du budget général. Dans le détail, Bercy a fait preuve comme à son habitude de beaucoup d'imagination pour rogner sur les crédits 2017 du ministère des Armées : réserve de précaution (1,6 milliard d'euros), report de crédits du programme 146 gelés (675 millions d'euros), surgel de crédits de gestion (350 millions) et gel des crédits du programme 178 (40 millions). Ca pique chez les militaires...

Lire la suite sur lefigaro

16/03/2017

La Défense, grande absente de la campagne présidentielle

ministère défense.jpgLa campagne électorale pour la «présidentielle» est la plupart du temps l'occasion pour les candidats de présenter un programme qui devrait porter sur tous les départements de l'Etat.

Je ne peux que remarquer que dans tous ces programmes plus ou moins étoffés ou crédibles, ne figure jamais une rubrique qui me parait essentielle, celle de la Défense ; pour «cocher la case» certain candidats effleurent le sujet en casant un porte avion ici ou quelques effectifs supplémentaires là, et le tour est joué!

Non messieurs et mesdames les candidats, il ne s'agit pas de simplement évoquer ce sujet et de passer rapidement aux suivants: il s'agit en réalité de la protection de notre Nation, de celle des hommes et des femmes de notre pays qui sont en droit d'attendre de ceux qui vont les diriger qu'ils prennent en compte le problème aujourd'hui -comme hier d'ailleurs- crucial de leur SECURITE

Lire la suite sur figarovox

22/12/2016

Le prix de la paix, c’est l’effort de guerre...

Il est très rare qu’un haut responsable de l’armée française prenne publiquement la parole pour tirer le signal d’alarme. Encore moins lorsqu’il s’agit du Général Pierre de Villiers, chef d’état-major des armées. C’est pourtant ce qu’il a choisi de faire (dans le journal Les Echos).

Avec la rupture des années 2015 et 2016, nous avons changé d'époque. C'est « la fin de l'insouciance ». La paix, désormais, ne va plus de soi ; il faut la conquérir ; s'extraire du piège dont les deux mâchoires sont le déni et la désespérance. Toutes les forces de défense et de sécurité, toutes les forces vives de la nation sont au défi d'apporter une réponse globale ; car gagner la guerre ne suffit pas à gagner la paix. L'instabilité et la complexité de la situation sécuritaire l'exigent. L'impératif de responsabilité le commande.

La violence érigée en système

D'ores et déjà, nos armées s'opposent, avec une détermination sans faille, au phénomène du terrorisme islamiste radical, qui a érigé la violence en système. L'ennemi que nous combattons est très éloigné des schémas classiques. Nous sommes face à un ennemi qui s'attaque davantage à ce que nous sommes qu'à ce que nous avons. A sa violence barbare, les hommes et les femmes de nos armées opposent la force légitime.

Pour autant, nous devons prendre garde à ne pas nous laisser aveugler par cette seule menace, immédiate et concrète. Le retour des Etats puissances ne laisse plus place au doute. Aux portes de l'Europe, en Asie, au Proche et Moyen-Orient, de plus en plus d'Etats mettent en oeuvre des stratégies qui reposent sur le rapport de force, voire le fait  accompli ; tous réarment...

Suite et source : les Echos

22/11/2016

Hollande et le «secret défense»: le parquet ouvre une enquête

hollande.jpgLe parquet de Paris a ouvert une enquête après la fuite d'un document «confidentiel défense» sur un projet de frappes françaises en Syrie en 2013, obtenu par des journalistes du Monde dans le cadre d'entretiens à l'Élysée avec François Hollande, a indiqué ce lundi une source judiciaire. L'enquête a été ouverte pour compromission de la défense nationale

Lire la suite sur lefigaro

15/11/2016

Dégradation de la capacité opérationnelle de la gendarmerie : une directive européenne en cause

comment-supprimer-le-virus-gendarmerie-nationale-default-34472-0.jpgAuditionné le mardi 18 octobre 2016 par la Commission de la défense nationale et des forces armées, le directeur général de la gendarmerie nationale (DGGN) a sonné l’alarme concernant la dégradation de la capacité opérationnelle de la gendarmerie due à l’application de la directive européenne 2003/88/CE qui fixe des prescriptions minimales de sécurité et de santé en matière d’aménagement du temps de travail. Elle s’applique à tous les secteurs d’activité, privés ou publics. Si, initialement, les forces armées et de sécurité bénéficiaient d’une dérogation, ce n’est plus le cas aujourd’hui, sauf événements exceptionnels.

Lire la suite sur Boulevard Voltaire

28/10/2016

Le ministère de la Défense est en cessation de paiement depuis le 12 octobre

armée.jpgLa fin d'année s'annonce rude pour l'armée. "Depuis ce matin, les demandes de paiement que nous émettons vers le comptable ne sont plus couvertes en crédits de paiement", expliquait ainsi le directeur général de l'armement (DGA), Laurent Collet-Billon aux députés de la commission de la défense le 12 octobre dans une audition dont le compte-rendu vient d’être publié. "Cela arrive un peu précocement, car, l'an dernier, nous n'étions dans cette situation qu'à la fin du mois d'octobre" a-t-il précisé

Lire la suite sur Atlantico

07/10/2016

Général Piquemal : la radiation est légale mais cache mal la volonté de museler les militaires

piquemal.JPGJusqu’en 2010, les généraux ayant quitté le service actif étaient réservistes à vie et, en tant que tels, soumis au même devoir de réserve que tous leurs camarades militaires d’active. À ce titre, ils ne pouvaient pas s’exprimer en public sur la politique gouvernementale, oralement ou par écrit.

Cette mesure non rétroactive n’a pas concerné les plus anciens tels que le général Piquemal qui, né en 1940, appartenait donc bien toujours à la réserve en février 2016, au moment des faits qui lui ont été reprochés.

Ès qualité, il ne pouvait donc s’associer à une manifestation non autorisée, et encore moins y prendre la parole. Une sanction est donc possible.

Saisie, la justice a relaxé le général Piquemal, estimant, à juste titre, que le soi-disant désordre créé à l’ordre public ne méritait pas mieux.

Lire la suite sur Boulevard Voltaire

16/09/2016

Terrorisme islamique : Marc Trévidic craint « des retours massifs de gens qui viendront faire la guerre chez nous »

trevedic.JPGL’ancien juge antiterroriste, Marc Trévidic a décrit jeudi sur BFMTV les possibles conséquences de l’affaiblissement de Daesh. « A partir du moment où l’Etat islamique va perdre son territoire, il va renvoyer toutes ses recrues chez eux. Avec le message très simples ‘continuez le jihad chez vous' », a-t-il décrit. « Le phénomène risque d’être massif sur une période très courte et concerner toute l’Europe », a-t-il souligné.

Lire la suite (video) sur Nouvelles de France

13/09/2016

Adieu le Famas ! Les soldats français auront bientôt des fusils allemands

famas.jpgEquipant les militaires de l’Hexagone depuis 1979, le célèbre fusil d’assaut fabriqué à Saint-Etienne va bientôt laisser sa place à un modèle allemand. Le HK 416 de Heckler und Koch a remporté l’appel d’offres lancé par les autorités françaises.

C'est une course qui ne comptait aucun compétiteur français. L’appel d’offres lancé par la Direction générale de l’armement (DGA) en 2014 visant à renouveler les fusils d'assaut de l'armée hexagonale a rendu son verdict. C'est le HK 416 allemand, fabriqué par Heckler und Koch, qui a remporté la mise. Le traditionnel fusil d'assaut français Famas va bientôt être remis au placard.

Il se trouve que ce n'est pas le manque de volonté des entreprises françaises mais plutôt des questions administratives qui ont poussé à cette compétition 100% étrangère.

Lire la suite sur français.rt

 

08/09/2016

Guerre civile : Révélation du plan de l’armée française pour reprendre les banlieues musulmanes

o-ARMEE-FRANCAISE-facebook-768x384.jpgLe journaliste et chroniqueur Eric Zemmour a révélé qu’un plan de l’armée française, inspirée des méthodes israéliennes et de l’expérience algérienne, avait été établi pour reprendre le contrôle des enclaves musulmanes de l’Hexagone.

Dans son nouveau livre “Un quinquennat pour rien”, à la page 36, il rapporte :

« L’état-major de l’armée sait qu’un jour viendra où il devra reconquérir ces terres devenues étrangères sur notre propre sol [les enclaves islamo-immigrées, NDLR]. Le plan est déjà dans les cartons, il a pour nom “Opération Ronces”. Il a été mis au point avec l’aide des spécialistes de l’armée israélienne qui ont transmis à leurs collègues français leur expérience de Gaza. La comparaison vaut tous les discours »

Lire la suite sur breizatao

12/08/2016

La levée en masse en plastique...

Il existe fondamentalement deux approches du rôle des citoyens dans la défense de la nation. La première, reprenant la vieille équivalence tribale entre homme libre et guerrier, considère que la guerre est l’affaire de tous, au moins de ceux qui ont quelque chose à défendre. La seconde estime au contraire qu’il s’agit d’un monopole d’Etat assuré par ses services professionnels. Hormis les volontaires pour intégrer ces services, les citoyens sont démilitarisés et contribuent indirectement à la défense par le biais de l’impôt.
 
La France relève plutôt de cette deuxième tradition. La tradition germanique de la mobilisation par transformation des hommes libres en guerriers, impossible à maintenir aussi bien pour les grandes expéditions carolingiennes (trop loin, trop long) que pour la défense contre les raids (pas assez rapide) a fait d’abord place à un découplage entre une caste aristocratique professionnelle et un roi légitime mais sans grand autorité. Le peuple est alors exclu de la chose militaire, guerrière ou sécuritaire, hormis par le biais parfois des « levées », au rôle marginal, et des milices bourgeoises qui apparaissent avec le mouvement communal. La trajectoire politique est ensuite celle d’un affermissement de l’autorité du roi, qui reprend progressivement à l’aristocratie le monopole de l’emploi de la force, mais qui n’a pas pendant longtemps suffisamment de pouvoir de coercition pour imposer, ou réimposer, une forme de service obligatoire à un peuple très réticent. Les différentes formules envisagées, depuis les francs-archers jusqu’aux milices de Louvois en passant par les légions de François 1er, finissent toutes par être contournées et vidées de leur contenu par les communautés locales. Celles-ci préfèrent plutôt payer l’impôt et il est finalement plus facile pour le roi de France de faire appel à des mercenaires. L’armée d’Ancien régime est ainsi un mélange de partenariats « public-privé » faits de licences de commandement (la noblesse doit payer pour remplir son obligation de servir) et de soldats volontaires « recrutés dans la partie la plus vile de la nation » ou, largement, à l’étranger (une recrue de moins pour l’ennemi, un Français sauvé). L’homme du peuple volontaire est considéré comme un être dépolitisé et dépourvu de vertus militaires qu’il faut « dresser » longuement, et surveiller étroitement, pour en faire un rouage du champ de bataille.
 
La France révolutionnaire innove en changeant le regard sur les gens du peuple...
 
Suite et source : lavoiedelepee.blogspot.fr

19/07/2016

Général DARY « Notre pays a crée ses propres vulnérabilités face aux gens qui ne respectent pas notre mode de vie en commun »

general-dary.jpg1. Notre pays a pendant une ou deux générations crée ses propres vulnérabilités face aux gens qui ne respectent pas notre mode de vie en commun. Vous pouvez prolonger l’état d’urgence autant que vous voulez, mais ça ne sert à rien : tant que vous avez un regroupement de plusieurs centaines de personnes, c’est une vulnérabilité. Il faut un travail de longue haleine. L’armée est très mal utilisée, les forces de sécurité aussi.

Lire la suite sur lmptcollectif-oise

14/07/2016

"Les moyens de l'armée française sont tout à fait insuffisants" (Général Vincent Desportes)

défilé.jpgLe traditionnel défilé militaire du 14-Juillet  aura lieu ce jeudi matin sur les champs Elysées à Paris. L'engagement est le thème central cette année. Après les attentats, François Hollande a renoncé aux suppressions d'effectifs et a annoncé des postes supplémentaires. "Le président Hollande a arrêté un processus de dégradation continue et tout à fait profond. Mais il l'a bloqué à un niveau bas. Les moyens de l'armée française sont tout à fait insuffisants par rapport à ce qui est en train de se passer dans le monde", a déclaré jeudi le général Vincent Desportes, ancien directeur de l’Ecole de guerre et enseignant à Sciences Po.

Lire la suite 

16/06/2016

Que faisons-nous vraiment pour vaincre l’ennemi ? La réponse est simple : rien ou pas grand-chose

hllande en guerre.jpgQuelle surprise, l’ennemi attaque ! Un peu comme à chaque fois qu’il se trouve en difficulté en fait, pas seulement certes mais surtout dans ces moments-là. C’est une vieille tactique, que l’Etat islamique n’a pas inventé non plus, visant, au pire, à obliger les gouvernements à replier visiblement les forces de sécurité auprès de la population et non contre soi et, au mieux, à créer des dissensions communautaires et/ou à influencer la politique extérieure de ces mêmes gouvernements. Pour rappel, 94 civils mouraient dans trois attentats le 11 mai puis 40 autres le 17, 20 le 30 et encore 22 le 9 juin. Tout cela, c'était juste avant le massacre d’Orlando mais il y a bien longtemps qu’on ne parle plus de Bagdad. Cela n'est bien sûr pas sans lien avec l'offensive en cours contre, notamment, Falloujah où les soldats Irakiens sont en première ligne appuyés par les Américains. 

Lire la suite