Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

16/11/2017

Le Puy du Fou entre au Panthéon mondial des parcs...

A travers Philippe de Villiers, son créateur, c’est le Puy du Fou, ce parc d’attraction à thème si prisé des Français qui est récompensé à Orlando !

Mardi 14 novembre, le Puy du Fou a remporté un nouvel oscar, le « Hall of Fame Award », à Orlando (Floride – USA), qui a été remis à son créateur Philippe de Villiers, devant les 5000 invités de la cérémonie d’ouverture de l’IAAPA Attractions Expo, le plus grand salon international des parcs.

5ème récompense mondiale pour le Puy du Fou en seulement 5 ans

Ce prix prestigieux récompense un homme, Philippe de Villiers, pour avoir créé un concept original qui est une « contribution extraordinaire dans l’évolution et le développement des parcs à thème dans le monde  ». A travers son créateur, le Puy du Fou entre ainsi au Panthéon mondial des parcs (« Hall of Fame » se traduit par «  Temple de la renommée » ou « Panthéon »), confirmant son statut de référence dans l’univers du loisir et du spectacle. Le premier lauréat de cet Award fut M. Walt Disney. C’est la première fois qu’un Français reçoit cette distinction mondiale.

L’International Association of Amusement Parks and Attractions (IAAPA) est la plus grande association internationale dans le domaine des parcs à thème. Chaque année, elle désigne un jury pour élire le palmarès des oscars des parcs parmi les 5000 membres à travers le monde.

Pour son 40ème anniversaire, l’aventure artistique hors norme du Puy du Fou et son créateur Philippe de Villiers sont sur le toit du monde. Le Jury mondial a été convaincu par la création visionnaire d’un nouveau modèle de parc en 1977 et l’excellence des réalisations intégralement imaginées et conçues au Puy du Fou depuis ses débuts. Le président du jury a salué chaleureusement le créateur, l’entrepreneur et le scénariste.

Cette nouvelle récompense aux Etats-Unis, remportée pour la 1ère fois par un Français, démontre que le 2ème parc de France occupe une place à part dans le loisir mondial. Depuis toujours, la création est au cœur de la stratégie du Puy du Fou. Alliant authenticité et innovation, les spectacles du parc français offrent une émotion profonde aux millions de visiteurs qui viennent de plus en plus nombreux vivre l’expérience « Puy du Fou ». Plus qu’un parc, le Puy du Fou fait désormais rayonner le savoir-faire artistique français à l’échelle internationale.

Source : maviemonargent.info

Prélèvement à la source: Bercy tient à son usine à gaz...

Un rapport d’inspection, mi-figue mi-raisin, conforte le lancement du prélèvement de l’impôt sur le revenu à la source. Mais il souligne les nombreux inconvénients, pour les entreprises comme pour les particuliers, de cette opération.

Tiens, c’est le retour du prélèvement à la source. Le gouvernement Philippe avait confié à l’Inspection des Finances une mission sur sa faisabilité. Sans surprise, la mission conclut qu’il faut mettre en place cette réforme voulue par Bercy, mais ne passe pas sous silence les inconvénients qu’il comportera, notamment pour les entreprises.

Les formules inquiétantes de l’inspection

La formule ci-contre illustre bien l’ambiguïté du rapport. La mission n’a pas examiné les alternatives à l’usine à gaz décidée par Michel Sapin en son temps, et elle ne s’est pas interrogée sur le bon sens de cette réforme. Elle a simplement répondu à la question: la réforme est-elle faisable d’ici au 1er janvier 2019.

Si la réponse est « oui », conformément aux attentes du gouvernement, elle n’ignore pas qu’elle comporte des coûts et des inconvénients. Selon les inspecteurs, les avantages seront supérieurs aux coûts. Mais les entrepreneurs remarqueront que les fonctionnaires se sont beaucoup intéressés aux avantages que les contribuables retireraient de cette opération. Ils se sont moins appesantis sur les avantages des entreprises…

Il faut dire qu’on peine à les voir.

Un coût élevé pour les petites entreprises

Le rapport pointe du doigt le coût élevé de mise en place pour les entreprises. Dans la pratiques, les TPE et les PME devront dépenser quatre fois plus par salarié que les grandes entreprises pour mettre en place la réforme. Le coût sera d’ailleurs plus lié au temps d’explication qu’à des dépenses informatiques directes.

Sur ce point, le rapport s’appuie sur une étude du cabinet Mazars. On s’en amusera, puisque la très petite entreprise n’est pas le champ naturel de ce cabinet comptable. On aurait apprécié que la parole des experts-comptables qui oeuvrent dans les PME et les TPE soit mieux détaillée…

Les contribuables seront lésés

Le rapport a beau tourner autour du pot,...

Suite et source : ici