Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

06/10/2017

Macron : « Le dernier (presque) empereur ».

macron napoléon.jpgÀ l’évidence, Emmanuel Macron fait partie de ces hommes politiques intimement persuadés qu’ils tracent la route d’une destinée historique impériale. 

Le grand philosophe catholique René Girard a abondamment traité de l’importance du mimétisme non seulement dans la formation de la personne dès le plus jeune âge mais aussi bien des comportements individuels et collectifs. Chez nombre de personnages politiques transparaît l’importance de l’imaginaire mythique qui les inspire plus ou moins consciemment.

Ainsi, la continuité d’attitudes mimétiques de celles des « grands ancêtres » de la République, telles que sans doute assez justement déduites au théâtre ou au cinéma de la grandiloquence des discours de personnages se drapant, altièrement, dans les vertueuses ostentations des Robespierre et Saint-Just.

Lire la suite sur le blog de Bernard Antony

Catalogne : les bons et les mauvais séparatistes. Les médias raffolent du « bréxit » catalan !

independance-catalogne.jpgLes médias ont pour les séparatistes catalans les yeux de Rodrigue pour Chimène. Un comble pour des anti-espagnols. Parfois les mondialistes aiment les séparatismes. Les partisans de la globalisation acceptent des nationalismes particuliers

C’est le cas en Ukraine pour affaiblir la Russie qui défie l’ordre mondial. Et c’est le cas en Catalogne .

En fait les Catalans peuvent organiser un référendum illégal soutenu par une police régionale quasiment putschiste. Ils ont toutes les excuses. Pourquoi ?

A cela il y a une explication simple. Pour les résistants anachroniques des médias l,a guerre civile espagnole n’est jamais terminée. Ils continuent à combattre Franco. Ils n’acceptent pas d’avoir perdu et que cette défaite se soit étendue en dernier ressort à la Catalogne ultime bastion des anarcho- républicains

Lire la suite sur Metamag

L’immigration extra-européenne aura été le principal fait générateur de l’apparition d’un islam de combat

thilo-sarrazin-islam-immigration.jpgS’agiter et chercher à masquer la réalité, le discriminant commun des terroristes islamistes est qu’ils sont ultra majoritairement issus de familles de culture musulmane, qu’ils soient de nationalité française, binationaux ou étrangers en situation irrégulière. L’immigration extra-européenne aura donc été le principal fait générateur de l’apparition d’un islam de combat sur notre sol. Et que faisons-nous collectivement, en France et sur le continent européen, pour réduire le phénomène ? Nul n’a prétendu qu’il serait aisé de répondre à ces défis majeurs. Toutefois, peut-être devrions nous commencer par prendre quelques mesures de bon sens, de celles qui auraient pu permettre d’éviter le double assassinat de deux jeunes filles dans la gare Saint-Charles de Marseille par exemple.

Lire la suite sur Les Observateurs

Imposer le luxe ? Encore un combat d’arrière-garde idéologique d’une France d’envieux

1060081-un-formulaire-d-impot-de-solidarite-sur-la-fortune-isf-le-15-octobre-2016.jpgDe façon semble-t-il immuable, les réformes en France sont de deux types : celles qui sont annoncées en grande pompe et qui sont en réalité des ajustements micrométriques sans intérêt, et celles qui représentent un vrai changement d’idéologie, et qui sont à la fois peu annoncées, mal communiquées et qui débouchent systématiquement par des hurlements de tous les côtés de l’Assemblée. Apparemment, la réforme de l’ISF appartient à la seconde catégorie.

L’Impôt de Solidarité sur la Fortune, c’est cette exception française idéologique permettant de faire comprendre aux riches contribuables français que vivre dans ce pays de Cocagne est un véritable privilège qu’on entend bien leur faire payer. Régulièrement ajusté, remis au goût du jour d’année en année par différents gouvernements tant de droite que de gauche, cet impôt permet de calmer les pulsations victimaires de l’aile marxiste de la gauche, tout en faisant croire à l’humanisme et à la compréhension de l’aile gaullienne de la droite.

Lire la suite sur Hashtable