Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

19/09/2017

La menace qui pèse sur la liberté d'expression des militaires

armée.jpgOnze officiers généraux ont signé le lundi 15 septembre une tribune en exclusivité sur Boulevard Voltaire. Celle-ci a été publiée ce lundi 18 septembre. Selon les auteurs de la missive, la récente démission du chef d’état-major des armées (CEMA), le général Pierre de Villiers "a mis en évidence le fossé qui s’est progressivement installé entre le politique et le militaire" et a "révélé et confirmé avec force la menace qui pèse dorénavant sur l’expression des militaires". Ainsi, ils estiment que des autorités politiques "ne supportent manifestement pas que la haute hiérarchie militaire lance des signaux d’alerte qu’elles considèrent comme des critiques de l’action de l’État et qu’elles jugent contraires au devoir de réserve". Ce comportement de l'exécutif inquiète le monde militaire.

Lire la suite sur Atlantico

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.