Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

12/09/2017

« Le cas Saint-Martin. Si tout s’effondre, vous serez seul. Désespérément seul ! »

seul-au-monde-apocalypse.pngVous avez sous les yeux l’incurie française, de ses “élites”, de ses “dirigeants”. Selon nos mamamouchis, il faut “vivre avec le terrorisme”, il faut aussi “vivre avec les cyclones”, il faut vivre avec tout ce qui ne va pas.

Malheur à ceux qui oseront dire que le service après-vente est nul quand on achète un produit “État français”.
Oui, l’État est déficient, et ce que vous voyez à Saint-Martin n’est pas exclusivement le fait de ce gouvernement fut-il celui en exercice. Ce qui se passe est la conséquence d’années de laxisme dans la totalité des domaines.

Lire la suite sur insolentiae

Lidl va modifier l’emballage de certains de ses produits sur lequel il avait effacé la croix d’une église

2113018_hue-sur-les-reseaux-sociaux-lidl-va-modifier-ses-emballages-web-tete-030543387971.jpgLidl a choisi de faire son mea culpa. L'enseigne alimentaire allemande annonce qu'elle va changer l'emballage de ses produits où elle avait fait disparaître la croix surmontant une église grecque orthodoxe. « Nous sommes sincèrement désolés pour tout désagrément causé par le packaging de notre gamme de produits Eridanous et nous confirmons que nous allons réviser le design de l'emballage dès que possible », indiquait samedi la chaîne de distribution allemande sur sa page Facebook dans une réponse à un internaute. 

Lire la suite sur lesechos

Ode au cochon du Pays de France

cochon.jpg[...] Ah, nos chers cochons qui ont pissé sur chaque mètre carré de notre beau pays ! Car il n’y a pas un arpent de France qui n’ait été ensemencé d’urine et de sang de nos chers cochons.

Le cochon fait partie de l’histoire de nos terroirs, de nos terres, de nos ancêtres. Que ceux qui ne supportent pas (c’est leur droit) aillent s’installer ailleurs, il y a de la place. Malgré tous leurs efforts, ils ne réussiront pas à changer notre Histoire, car 2 et 2 ne feront jamais 3, qu’ils le veuillent ou non.

Et puis, avec le cochon, mes amis, on est sûr que ce n’est pas halal !

Lire la suite sur boulevardvoltaire

Loi travail : une mesurette dérisoire

loiw.jpgA la veille des premières manifestations orchestrées par la gauche et l’extrême gauche contre les ordonnances Macron, le Parti de la France déplore le caractère artificiel à la fois des mesures gouvernementales mais aussi des réactions d’hystérie syndicale qu’elles suscitent.

Une fois de plus, le gouvernement est dans la posture. Il est sans doute légitime de vouloir réformer le code du travail et de le simplifier. Légitime également de souhaiter refonder les conditions du dialogue social. Mais une « loi travail » digne de ce nom, au moment où 10 % de nos compatriotes connaissent les affres du chômage, consisterait avant tout à sortir la France de sa bureaucratie socialiste, à briser les carcans qui étranglent nos entreprises – en particulier les petites et moyennes -, à redonner aux Français le goût et les moyens de la responsabilité, de l’initiative et de l’ambition économique tout en permettant à l’État de développer les stratégies industrielles et sociales nécessaires à la réussite française et à notre cohésion nationale. 

Par ailleurs le Parti de la France rappelle la nécessité d'établir une politique de préférence nationale à l'embauche, de patriotisme social et de régulation du commerce international. 

Même viré, Hollande pompe encore nos impôts

web_hollande_fondation.pngOn le croyait définitivement parti…

Il a ruiné notre pays, aggravé l’endettement, dilapidé l’argent public, multiplié les subventions, augmenté nos impôts … Il a été remplacé. Mais, il est toujours là.

François Hollande nous a prévenu et le répète encore, « Je ne me retirerai pas de la vie politique » …

Comme dirait Michel Audiard, celui-ci, il ose tout, et c’est à ça qu’on le reconnaît ! Le problème, c’est qu’il ose tout avec vos impôts.

Des mois avant son départ de l’Élysée, il songeait déjà à sa reconversion. Certes, il savait qu’il allait pouvoir compter sur une retraite généreuse. 15 000 euros net par mois : de l’argent de poche, quand on sait qu’il jouit d’un appartement de fonction meublé et équipé, de deux personnes affectées à son service et d’une voiture de fonction avec deux chauffeurs. Mais, visiblement, cela ne suffisait pas à son appétit.

Lire la suite sur contribuablesassociés