Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

11/09/2017

Hidalgo présente sa capitale toute en métro, vélo, bobo, facho

velib-cassé.jpgPartout en France, c’est la rentrée. Pour certains, ce sera l’occasion de longuement tester la qualité du rail SNCF sur la LGV Bordeaux-Paris : la ville de Juppé n’étant plus qu’à deux heures de la capitale, certaines familles ont décidé de s’installer à Bordeaux plutôt que continuer à supporter la vie parisienne et ses aléas de circulation. En revanche, pour les Franciliens (assumés ou obligés), les galères continuent de s’empiler.

Il faut dire que la mairie a vraiment mis les petits plats dans les grands : Anne Hidalgo, obstinément décidée à rendre infernale la vie des navetteurs, s’est attelée à créer à chaque rentrée de nouveaux obstacles et embarras de circulation pour la voiture, ce moyen de transport qu’elle honnit pour les autres (mais qu’elle laisse pratiquer à son chauffeur avec assiduité).

Et, soyons honnête, elle réussit plutôt bien cette mission : lentement mais sûrement, le chaos routier s’installe à Paris comme la ville n’en avait probablement plus vu avant que Haussmann n’intervienne massivement ;

Lire la suite sur Contrepoints

Saint-Martin : la vérité sur l’insécurité depuis le passage d’Irma

pillages.jpgSt-Martin aujourd’hui ? C’est Mad Max et Indépendance Day, le chaos le plus total. Tous les codes de la vie en société ont volé en éclat. L’autorité publique ayant été cruellement défaillante en ce qui concerne ses missions régaliennes de maintien de l’ordre, mais aussi de protection des biens et des personnes ; et la nature ayant horreur du vide, ce sont d’abord des pillards par dizaines qui ont pris possession de la rue. Ensuite, ils sont passés à la vitesse supérieure, avec cette fois des bandes organisées, bien connues sur le territoire de St-Martin, qui se sont attachées à défendre leur territoire et opportunément à en conquérir d’autres, le tout sur fond de règlement de compte liés au trafic de drogue et d’armes. 

Lire la suite sur rci

Absentéisme : qui sont les français les moins présents au travail ?

absentéisme-au-travail.jpgLe coup de l’absentéisme, pour une entreprise, est énorme : il a été estimé à 60 milliards d’euros en France dans le privé. Mais tous les secteurs et toutes les régions ne sont pas logées à la même enseigne comme le montre l’étude de la société Ayming pour AG2R-La Mondiale dévoilée par Le Figaro le 6 septembre 2017. Et les plus absents ne sont pas ceux que l’on croit.

Tous les secteurs ne sont pas touchés de la même manière : dans l’industrie et le BTP, dans lequel on présuppose que le taux d’absentéisme est plus élevé du fait de la pénibilité du travail, ce taux est en réalité le plus bas et il baisse : 3,43 %.

Inversement, il est le plus élevé dans les services : 5,48 % (en baisse sur un an) selon l’étude Ayming dévoilée par Le Figaro. Dans la santé et dans le commerce, le taux est en hausse à 5,04 % et 4,3 % respectivement.

Lire la suite sur economiematin