Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

06/09/2017

Etre visé par un prétendu « racisme » donne-t-il le droit de tuer ?

m-jib-el-guerrab-.jpgDans l’affaire M’Jid El Guerrab , ce sympathique député, ancien socialiste rallié au panache jupitero-macroniste, qui a massacré à coups de casques de moto un de ses anciens camarades du PS mercredi dernier dans le 5e arrondissement de paris, les médias hexagonaux – qui ont d’ailleurs relativement tardé à relayer cet « incident » – n’ont qu’une seule préoccupation, un seul souci, une seule mission : déterminer si oui ou non la victime a proféré des injures « racistes » à l’encontre de son agresseur.

Pour éclaircir ce point crucial, absolument fondamental semble-t-il, on interroge son entourage, on questionne ses proches, ses collègues…  Est-il possible que de tel propos aient été prononcés ? Avait-il déjà commis ce genre de dérapage ? Peut-on envisager qu’un cadre socialiste utilise une expression aussi nauséabonde que « sale arabe » au cours d’une discussion houleuse ? … etc.

Finalement, celui qui est mis en accusation, qui est sommé, par entourage interposé en attendant qu’on le remette sur pieds, de s’expliquer, de se justifier, c’est celui qui en a pris plein la gueule pour pas un rond, qui a été frappé au point d’avoir son pronostic vital engagé au cours de la nuit qui a suivi l’agression, celui qui est à l’hôpital, en soins intensifs, en train de se faire rafistoler le visage par des chirurgiens… 

Lire la suite sur Polémia

Selon Emmanuel Macron, le temps de la souveraineté populaire est révolu

macron discours.jpgPrononçant un discours fondateur devant les plus hauts diplomates français, le président Macron a révélé sa conception du monde et la manière dont il entend utiliser les outils dont il dispose. Selon lui, il n’y a plus de souveraineté populaire, ni en France, ni en Europe, donc pas de démocraties nationales ou supra-nationale. Il n’y a plus non plus d’Intérêt collectif, de République, mais un catalogue hétéroclite de choses et d’idées composant des biens communs. Décrivant leur nouveau travail aux ambassadeurs, il les a informés qu’ils ne devraient plus défendre les valeurs de leur pays, mais trouver des opportunités d’agir au nom du Léviathan européen. Entrant dans le détail de certains conflits, il a décrit un programme de colonisation économique du Levant et de l’Afrique.

Lire la suite sur Wikistrike

Derrière l'idéologie antinucléaire de Ségolène Royal, de grands enjeux financiers…

segolene-royal-pas-d-idees-2692925ccuou_1350.jpgDepuis la mort de Charles de Gaulle, le niveau intellectuel et moral de ses successeurs a baissé régulièrement et, en 2007, la candidate Ségolène Royal est apparue émotive et incompétente. Elle n’a pas été élue mais, même sans elle, l’effondrement s’est accéléré. La lutte pour le climat a joué un rôle important dans ce processus.

La COP21 – où Ségolène Royal s’est manifestée – aboutirait à étrangler l’Occident, à tout permettre à l’Inde, la Chine, le Brésil, etc., et à faire progressivement déverser par l’Europe jusqu’à 500 milliards d’euros par an aux régimes africains sous prétexte d’énergie propre !

Avant les élections de 2017, les financiers ont créé leur propre parti et madame Royal a été nommée ambassadrice pour les pôles en récompense pour son rôle dans la diffusion des hystéries climatiques à la mode… Hystéries qui enrichissent étonnamment ces financiers.

Lire la suie sur Boulevard Voltaire

Les ennemis de la France se nourrissent de sa tolérance

bisounours-vaincra.jpgLe combat contre l’islam politique est avant tout culturel. On peut même dire qu’il n’est que culturel, et que la volonté de défendre notre culture et nos vies y compris par l’emploi de la force légale n’est qu’un aspect, peut-être même un sous-produit, de ce combat culturel. Il est inutile de disposer d’un arsenal sécuritaire, qu’il soit policier, militaire ou juridique, si l’on n’a pas la force morale de s’en servir, ou si l’on s’interdit la lucidité de voir le réel tel qu’il est pour utiliser cet arsenal à bon escient.

Lire la suite sur Causeur