Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

06/09/2017

Derrière l'idéologie antinucléaire de Ségolène Royal, de grands enjeux financiers…

segolene-royal-pas-d-idees-2692925ccuou_1350.jpgDepuis la mort de Charles de Gaulle, le niveau intellectuel et moral de ses successeurs a baissé régulièrement et, en 2007, la candidate Ségolène Royal est apparue émotive et incompétente. Elle n’a pas été élue mais, même sans elle, l’effondrement s’est accéléré. La lutte pour le climat a joué un rôle important dans ce processus.

La COP21 – où Ségolène Royal s’est manifestée – aboutirait à étrangler l’Occident, à tout permettre à l’Inde, la Chine, le Brésil, etc., et à faire progressivement déverser par l’Europe jusqu’à 500 milliards d’euros par an aux régimes africains sous prétexte d’énergie propre !

Avant les élections de 2017, les financiers ont créé leur propre parti et madame Royal a été nommée ambassadrice pour les pôles en récompense pour son rôle dans la diffusion des hystéries climatiques à la mode… Hystéries qui enrichissent étonnamment ces financiers.

Lire la suie sur Boulevard Voltaire

Les commentaires sont fermés.