Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

04/09/2017

Valérie Pécresse : Gaulliste sociale ?

Un créneau bien comme il faut, où l’on ne risque pas de se prendre une prune par les aubergines de la pensée unique.

Valérie Pécresse a trouvé son petit créneau pour garer sa petite auto politique : « gaulliste sociale ». N’oubliez pas de mettre un « e » à « social », parce que c’est une dame. Un créneau bien comme il faut, où l’on ne risque pas de se prendre une prune par les aubergines de la pensée unique. Pas trop à gauche, pas trop à droite. Nickel. Un truc qui marche à tous les coups, le côté « souple et ferme à la fois », vous voyez.

Dans l’interview qu’elle a accordée au Parisien samedi, elle explique ce que cela veut dire pour elle : « Cela veut dire que je crois à l’autorité et que je veux lutter contre les injustices. »Original ! Il est vrai qu’il n’y a pas de justice sans autorité et que l’autorité dans l’injustice, ça s’appelle la tyrannie. Donc, on sait désormais que s’il fallait créer un prix pour récompenser les inventeurs du bélier à enfoncer les portes ouvertes, Valérie Pécresse serait impeccable pour présider la distribution avec son sourire de ne pas y toucher.

Au fait, « gaulliste social », quésaco ? En 2012, le politologue et chroniqueur Marc Crapez, dans une tribune sur le site Contrepoints, avait qualifié le gaullisme social de mythe. Il expliquait que cette formule ne datait que des années 80, bien longtemps après la mort du général de Gaulle. « Elle fut alors forgée par la gauche pour récompenser les membres du RPR qui prenaient position contre l’extrême-droite tout en fermant les yeux sur l’extrême-gauche. » Qu’est-ce que fait Mme Pécresse, aujourd’hui ? La même chose. Puisque dans son Code de la route, il n’est pas question avec sa petite auto de franchir la « ligne rouge » en direction du Front national.

Source : boulevard voltaire

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.