Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

31/08/2017

Le vrai bilan des attentats musulmans en France (décembre 2014 – août 2017)

Ce document exceptionnel, compilation recensant les attentats et tentatives d’attentats fomentés ou perpétrés sur le territoire national au nom de l’Islam depuis 2015 (30 mois), a été réalisé par Maxime Lépante et nous a été signalé par Francis Demay, que nous tenons à remercier.

Il montre, si besoin était, l’insuffisance et l’incompétence crasse des dirigeants de notre pays qui ne proposent, comme riposte à la guerre totale qui nous a été imposée par des forces sanguinaires et obscurantistes, que des jérémiades et des incantations à un « vivre ensemble » qui n’intéresse d’ailleurs pas l’ennemi et que les Français sensés et lucides ne peuvent que rejeter avec mépris.

Le nouveau président et son gouvernement campent obstinément sur la même ligne que le calamiteux Hollande, qui restera dans l’Histoire comme l’homme qui, le premier, aura ouvert les vannes de l’invasion meurtrière. Macron aura même réussi, en moins de 100 jours de mandat, à se mettre définitivement à dos et pour longtemps l’Armée Française en acculant son Chef d’État-Major à la démission. Et ce, dans une période d’incertitude et de danger majeur qui eût nécessité au contraire une coopération étroite et solide et une convergence stratégique entre les autorités civiles et militaires.

Une fois de plus, nous ne pouvons que rappeler que les regrets convenus et pleurnichards de ceux qui nous gouvernent, les petites bougies aux fenêtres, l’extinction de la Tour Eiffel (voire son éclairage aux couleurs de l’Espagne ces derniers jours), les exhortations incantatoires du genre « nous n’avons pas peur » ou « vous n’aurez pas notre haine », ne sont pas au niveau de la riposte militaire à l’agression que le peuple français est en droit d’attendre.

Un certain nombre d’officiers courageux et lucides se sont levés pour rappeler avec force que la première mission régalienne de l’État était d’assurer la sécurité des citoyens. Cette sécurité n’est plus assurée. Le nouveau président rétorquait d’ailleurs à une journaliste qui lui demandait de clarifier son projet sécuritaire, entre les 2 tours de la présidentielle, après l’assassinat d’un gendarme sur les Champs Élysées : « je ne vais pas inventer un plan contre le terrorisme en une nuit » ! Preuve, s’il en était besoin, que cette question n’avait pas jusqu’à ce jour éveillé son intérêt !

La France est en danger. Son gouvernement n’est pas à la hauteur des enjeux vitaux. Seule une vaste coalition nationale populaire autour d’hommes forts et décidés sera de nature à arracher la France au destin funeste qui lui est promis et dont le point de non-retour s’approche dangereusement.

Document publié le 20 août 2017  par Marc Le Stahler à consulter ici

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.