Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

15/08/2017

Quel est le rapport entre l’Assomption et Louis XIII ?

Quand on parle du 15 août, on pense à la Vierge Marie et au week-end prolongé dont on peut profiter si le jour férié de l'Assomption tombe bien... Mais savez-vous que cette date a aussi un lien particulier avec Louis XIII, le père du futur roi Soleil ?

Fête traditionnelle s’il en est, le 15 août est une date phare dans la saison estivale et offre souvent l’occasion d’un week-end prolongé, en particulier cette année où le 15 août 2017 tombe un mardi ! Sur les routes comme dans les gares, le pont du 15 août est synonyme de grande affluence. Et nombreux sont ceux qui profitent des vacances pour fêter la Vierge Marie par un pèlerinage ou une visite dans un sanctuaire marial. Mais le 15 août, c’est aussi la fête dans toutes les paroisses du monde.

Que fête-t-on à l’Assomption ?

L’Assomption est une grande fête de la vie chrétienne qui célèbre la gloire de Marie avec Dieu au terme de sa vie terrestre. Pourtant, aucun texte du Nouveau Testament n’évoque la fin de la vie terrestre de Marie. Ce sont des textes apocryphes et des légendes qui ont comblé ce vide. Mais très tôt, les Chrétiens ont eu le pressentiment que la Mère de Dieu, préservée de tout péché, ne pouvait finir sa vie sur terre comme tout un chacun, et qu’elle est entrée directement dans la Gloire de Dieu. Une intuition qui sera ensuite approfondie par les Pères de l’Église.

Héritage de l’église d’Orient

Le choix de la date du 15 août correspond à celle de la consécration, à Jérusalem au Vème siècle, de la première église dédiée à Marie, mère de Jésus, lui-même fils de Dieu. Au siècle suivant, l’empereur byzantin Maurice instaure cette fête pour son empire. Puis le pape Théodore l’introduira en Occident. Et en 813 le concile de Mayence qui en fait une fête d’obligation.

Intuition populaire devenue dogme...

 


L’Assomption était une certitude de foi avant de devenir un dogme pour les catholiques qui parlent d’Assomption de la Vierge alors que les orthodoxes nomment la façon dont la Vierge Marie a terminé sa vie sur terre par le terme Dormition. En effet, après la proclamation par Pie IX du dogme de l’Immaculée Conception, dans le grand courant de dévotion mariale du XIXe siècle, de nombreuses pétitions rassemblant les signatures de huit millions de fidèles, d’un millier d’évêques et de plus de 80 000 prêtres ont réclamé au pape de définir l’Assomption comme un dogme. Ce que Pie XII fit en le 1er novembre 1950.

Le vœu de Louis XIII

La dévotion à la Vierge Marie n’avait pas attendu cette proclamation pour s’inscrire dans la vie de l’Eglise. Ainsi, en 1637, le roi Louis XIII, sans héritier après vingt ans de mariage, demande à ses sujets de faire dans chaque paroisse le 15 août une procession afin d’avoir un fils. Louis XIV naît l’année suivante, donnant à la fête du 15 août une importance particulière en France et un jour férié.

Processions et festivités populaires

D’innombrables processions ont lieu dans les paroisses catholiques du monde le jour de l’Assomption. Dès les premiers siècles, on faisait à Rome une procession nocturne aux flambeaux. En Espagne, les fêtes se déroulent partout. En Pologne à Częstochowa, en Croatie à Proložac, en Calabre et en Sicile, en Amérique latine, aux Philippines ou en Afrique, des processions réunissent de grandes foules. A Paris, la veille au soir du 15 août se déroule une procession fluviale autour de Notre-Dame et de l’île de la Cité. Le sanctuaire de Lourdes connaît ce jour-là ses plus grandes heures d’affluence comme tous les sanctuaires mariaux de France comme du monde.

Source : aleteia.org

 

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.