Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

10/08/2017

Google licencie un employé critiquant les dogmes obscurantistes de l’entreprise...

Google obscurantisme différences hommes femmes« Et pourtant, elle tourne… » aurait murmuré Galilée avant d’abjurer sa théorie de la Terre tournant autour du Soleil.
« Et pourtant, les différences biologiques entre les hommes et les femmes existent… » pourrait murmurer James Damore, cet employé de Google, licencié pour avoir seulement rappelé des vérités scientifiques basiques.

Un manifeste critiquant le bourrage de crâne idéologique chez Google

C’est une histoire presque kafkaïenne. Depuis plusieurs années, les grandes sociétés de la Silicon Valley se sont engagées dans une course folle à la soumission au politiquement correct sous la pression de l’extrême gauche militante. Mois après mois, les évidences scientifiques les plus indiscutables sont enterrées au nom du respect des minorités. Mais, le vendredi 4 août, un grain de sable est venu gripper la machine à propagande. Un manifeste de 10 pages d’un employé de Google a démonté froidement « le bourrage de crâne » imposé aux employés. L’ingénieur, anonyme au début de l’affaire, a soutenu que la différence de représentation entre hommes et femmes dans certains secteurs pouvait être liée à des différences biologiques. Finalement, le grain de sable James Damore a été broyé par la superstructure Google. Mais cette histoire risque de laisser des traces…

Google obscurantisme différences hommes femmesDans ce long texte de 10 pages, il argumente et explique calmement, sans extrémisme, sa thèse. Selon lui, par parti-pris politique, Google a étouffé toute pensée déviante, même argumentée, par volonté de ménager les sensibilités de certains. Cet étouffement des pensées a créé les conditions d’un bourrage de crâne permanent et certaines idées sont « trop sacrées pour être discutées honnêtement ».
Selon lui, ce climat a favorisé l’émergence des éléments les plus extrêmes et autoritaires de l’idéologie bien-pensante. Et l’employé de s’expliquer : « Extrême : toutes les différences de représentation [des minorités, ndlr] sont dues à l’oppression. Autoritaire : il est nécessaire de discriminer [les hommes blancs, ndlr] afin de corriger cette oppression. »

Vient alors sa thèse principale. Pour lui, les « différences dans la distribution des traits [génétiques] entre hommes et femmes peuvent en partie expliquer pourquoi nous n’avons pas une représentation de 50 % de femmes dans les entreprises technologiques et dans les postes de dirigeants. La discrimination pour atteindre une représentation égale est injuste, source de divisions et mauvaise pour le commerce. »

Des réactions outrées sans aucun argument

Dans les heures et les jours qui ont suivi la « fuite » de ce document interne, les militants d’extrême-gauche se sont manifestés dans tous les Éats-Unis et même dans le monde entier. L’immense majorité des critiques de ce manifeste était totalement dépourvue de toute argumentation rationnelle.

Et le licenciement de James Damore le mardi 8 août n’a pas suffi à apaiser la furie obscurantiste.

.../...

Suite et source : breizh-info.com

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.