Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

18/07/2017

Affaire Macron - Villiers : “L'obéissance ne se décrète pas, le respect non plus”

macron villiers.jpgEn quatre mots : “Je suis votre chef”, le tout jeune Président vient de déclencher peut-être l'une des crises les plus aiguës, toute proportion gardée, entre le pouvoir civil et l'institution militaire depuis Avril 1961, date du putsch avorté d'Alger... Le chef d'Etat-major des armées, le Général de Villiers, ne peut en aucun cas être tenu pour responsable de ce qui s'apparente comme le premier “couac” majeur du nouveau pouvoir. Auditionné par la Commission de La Défense de l'Assemblée nationale, il a tenu un discours de vérité aux parlementaires, leur rappelant sans ambages les nécessités budgétaires du corps régalien dont il a la charge.

Lire la suite sur Valeurs Actuelles

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.