Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

12/07/2017

Le nouveau gouvernement va accélérer la vente des bijoux de famille

france-liquidation-totale-300x212.pngCe seront d’abord des participations minoritaires qui seront vendues« , précise le journaliste Jean-Paul Chapel sur le plateau de France 2. « Par exemple, l’opérateur téléphonique Orange : l’État en détient 13%, et cela vaut 5 milliards d’euros en bourse. L’État pourrait en vendre une partie. Même chose chez Renault : la part de l’État représente 4,6 milliards. Il y a encore Safran, 4,8 milliards d’euros. » « Dans un deuxième temps« , poursuit le journaliste, « l’État pourrait envisager des privatisations. Il possède 50% d’Aéroports de Paris, soit 6,9 milliards. Quant à Engie, ex GDF Suez, cela représente 9,2 milliards d’euros« .

Lire la suite sur businessbourse

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.