Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

23/05/2017

Quand Najat Vallaud-Belkacem utilise l'accusation de fake news comme un écran de fumée pour masquer la philosophie de son action à l'Education nationale

najat.jpg[...] Le maître-mot des réformes de Mme Vallaud-Belkacem, c'est à la fois l'égalitarisme (descendons le niveau, tout le monde sera content) et les économies budgétaires. La réforme de l'orthographe correspondait au premier champ. Mais la réforme du collège, globalement, correspond au second. Les deux sont en interaction. Moins on en donne aux élèves, moins on est en mesure de leur en réclamer. Non seulement l'orthographe d'usage a été réformée, mais on a appris par diverses instructions sur le terrain qu'il était désormais possible aux élèves de négocier l'orthographe grammaticale, et qu'écrire "il les plantes" portait la marque du sentiment du pluriel…

Lire la suite sur Atlantico

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.