Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

08/05/2017

Quatre chiffres qui montrent que l'élection d'Emmanuel Macron n'est pas si écrasante...

La victoire est claire et nette, mais n'a rien d'un triomphe. Le score d'Emmanuel Macron (65,8%) face à Marine Le Pen, au second tour de l'élection présidentielle, dimanche 7 mai, cache plusieurs faiblesses, auxquelles le nouveau président risque d'être confronté très rapidement.

Un président choisi par seulement 43% des inscrits


Avec 25,3% d'inscrits qui ne sont pas allés voter, selon notre estimation Ipsos/Sopra Steria*, cette élection présidentielle enregistre le taux d'abstention le plus élevé pour un second tour depuis 1969. A l'époque, le duel droite-centre droit entre Georges Pompidou et Alain Poher avait été boudé par la gauche.

L'abstention est particulièrement élevée parmi les électeurs qui avaient voté Jean-Luc Mélenchon au premier tour : 24% d'entre-eux ne se sont pas déplacés ce 7 mai. Les 18-24 ans (34%) et les chômeurs (35%) sont les catégories qui se sont le plus abstenues.

Par ailleurs, 4,2 millions d'électeurs (soit 8,9% des électeurs inscrits) ont glissé un bulletin blanc ou nul dans l'urne lors de ce second tour. Il s'agit d'un record absolu sous la Ve République.

En définitive, Emmanuel Macron a donc été élu par seulement 43,3% des électeurs inscrits, alors que le total de l'abstention et des votes blancs et nuls atteint 32%.

Un choix par défaut pour 43% de ses électeurs...

Parmi les électeurs d'Emmanuel Macron au second tour, 43% disent avoir voté pour lui en premier lieu pour faire barrage à Marine Le Pen. Toujours selon le sondage Ipsos/Sopra Steria pour France Télévisions, 33% de ses électeurs disent avoir voté pour lui pour le renouvellement qu'il représente, seulement 16% pour son programme et 8% pour sa personnalité...

Suite et source : Ilan Caro – France Télévisions

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.