Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

17/03/2017

Ce gouvernement socialiste qui instrumentalise la justice…

justice.jpgJean-Yves Le Gallou, dans Minute, fait l’hypothèse suivante :

« Imaginons qu’il y ait une élection présidentielle en Russie et que, tous les deux jours, l’un des deux principaux candidats d’opposition, ou les deux, soit perquisitionné, convoqué chez les juges, mis en examen ou que ses proches se trouvent dans cette situation. Évidemment, l’ensemble des médias mondiaux […] crierait à l’atteinte à la démocratie. »

« Sauf que ce que je viens de décrire ne se passe pas […] dans la Russie de Vladimir Poutine mais se déroule actuellement dans la France de François Hollande. » L’ancien député poursuit : « La séparation des pouvoirs exige que le pouvoir judiciaire reste dans son lit et qu’en tout cas, en période électorale, il fasse preuve d’un minimum de retenue. »
 
Lire la suite sur Boulevard Voltaire

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.