Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

13/03/2017

Allemagne. La langue de bois officielle édulcore les attentats terroristes.

dusseldorf.JPGAlors que les attentats à l'arme blanche se multiplient, les communiqués de la police les attribuent presque systématiquement à des individus "souffrant de troubles psychiques" et évitent soigneusement de mentionner qu'il s'agit de musulmans. On prétend aussi à chaque fois, en dépit du bon sens, qu'il ne s'agit pas d'"actes terroristes". Un des plus récents exemples est le crime de Düsseldorf, où l'on a même caché le fait qu'il s'agissait d'un ressortissant du Kosovo musulman et parlé d'un citoyen de la Yougoslavie, qui n'existe plus depuis presque un demi-siècle. Le plus lu des quotidiens d'Allemagne, la Bild-Zeitung, se demande maintenant si cette édulcoration des actes terroristes est vraiment du fait de la police où si elle n'est pas systématiquement ordonnée par le gouvernement.

Lire la suite sur Les Observateurs

Les commentaires sont fermés.