Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

03/02/2017

Bruxelles demandes aux réseaux sociaux de traquer les "fausses nouvelles"

censure-internet-vpn.jpgAprès le traumatisme de l'élection de donald Trump, les médias et les politiques n'ont plus qu'une obsession en tête :les "fake news", jugées responsables de ce petit imprévu électoral ainsi que de la montée des "extrêmes".

Aussi, les médias traditionnels en perte de vitesse (qu’il s’agisse des audiences ou des ventes, pour la presse papier) redoutent par-dessus tout le succès des sites de réinformation sur internet, tout comme l’effet des réseaux sociaux.

Dernier signe d’inquiétude en date, Bruxelles vient de sommer Facebook et les autres réseaux sociaux de « prendre une position plus forte » contre les « fausses informations ».

Lire la suite sur l'OJIM

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.