Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

06/12/2016

Renzi : le Valls Italien viré. L’arbre autrichien ne doit pas cacher la forêt

renzi.pngL’encore premier ministre français s’est félicité très rapidement de l’échec du candidat de la droite identitaire et nationale en Autriche. C’est le signe selon lui que le populisme n’est pas une fatalité en Europe. Mais quelques heures plus tard un modèle pour le presque candidat à la primaire de la gauche pragmatique de gouvernement était désavoué en Italie… à 60 %.

Le deuxième résultat est bien sûr plus important que le premier pour l’avenir de l’Europe. Manuel Valls a parlé trop vite, obsédé par la menace du FN. Rien n’est gagné en Autriche pour les européistes malgré la nette défaite du candidat Norbert Hofer (FPÖ) face à l’écologiste Alexander Van der Bellen. Les élections générales prévues en 2018 seront décisives pour savoir à qui reviendra le pouvoir dans une Autriche où les deux principaux partis, les conservateurs et les sociaux-démocrates, sont fortement discrédités.

Lire la suite sur Metamag

08:58 Publié dans Europe | Lien permanent | Commentaires (0) | | |  Facebook

Les commentaires sont fermés.