Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

27/10/2016

Le maire qui s'est érigé contre l'accueil des migrants dans sa commune a obtenu gain de cause

réfugiés.jpgEngagée dans un bras de fer avec les élus municipaux de Saint-Bauzille-de-Putois au sujet de l'accueil des migrants, la préfecture de l'Hérault a dû reculer face à la démission en bloc des élus et les répercussions de la polémique.

Michel Issert, le maire démissionnaire de la commune de Saint-Bauzille-de-Putois s'est félicité le mercredi 26 octobre par communiqué d'avoir obtenu gain de cause auprès de l'Etat : «Grace à la solidarité et détermination de l'équipe municipale, le soutien de la population, nous avons obtenu que notre position : "87 migrants sans consultations, c'est trop" soit prise en considération par les services préfectoraux.»

Lire la suite sur français.rt

08:09 Publié dans immigration | Lien permanent | Commentaires (0) | | |  Facebook

Les commentaires sont fermés.