Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

27/09/2016

François Bayrou dans la cour de récré !

Monsieur Bayrou ne doute de rien.

L’Histoire de France nous montre, depuis Vercingétorix, que la division est un trait de caractère très français. L’approche de l’élection présidentielle incite chacun à jouer sa partition dans son coin, persuadé de gagner seul envers et contre tous. Ainsi, Marine Le Pen, Nicolas Dupont-Aignan, les innombrables candidats à la primaire de la droite et du centre. Ainsi Emmanuel Macron. Et tous les autres qui, soudain attirés par les ors de l’Élysée, se voient en sauveur que le pays attend. Alors que ce spectacle fait plus penser à une élection de délégués de classe de 6e. Dans la cour de récréation, chacun s’entoure de quelques soutiens indéfectibles à qui on promet un coup de main pour le devoir de maths, un sac de billes ou quelques conseils pour attraper des Pokémon. Tout ceci est pitoyable.

Dernier en date, un vieux cheval sur le retour : François Bayrou. Le Béarnais se verrait bien successeur d’Henri IV. « Les autres se divisent et nous, nous sommes un bloc », a-t-il proclamé sans rire lors de la clôture de l’université d’été du MoDem, un parti sans adhérents issu de l’éclatement de l’UDF giscardienne. Ralliez-vous à mon panache blanc, en quelque sorte.

Sauf que, pour l’instant, c’est plutôt en Sully qu’il se présente,...

Suite et source : boulevard voltaire

Les commentaires sont fermés.