Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

29/08/2016

Le détail des chiffres du chômage de juillet 2016 : ça augmente !

En grande pompe, et à quelques mois de l'élection Présidentielle de 2017, le gouvernement s'est félicité : la publication des chiffres du chômage de Pôle Emploi mercredi 24 août 2016 montre une baisse du chômage de, tenez-vous bien, 0,5 % ! Alléluia, youpi, joie... la courbe du chômage s'est (enfin) inversée, la France "va mieux" et François Hollande peut se représenter.

Attendez... on me signale dans l'oreillette que ce n'est absolument pas le cas...

Il y a eu une baisse de 0,5 % des chômeurs de catégorie A mais...

Le gouvernement ne ment pas : il y a eu une baisse dans les chiffres de Pôle Emploi dévoilés mercredi 24 août 2016. En juin 2016 la catégorie A, celle des chômeurs sans emploi "tenus de chercher un emploi" comptait 3,525 millions d'inscrits. En juillet 2016 elle n'en compte plus que 3,506 millions. Une baisse de 19 100 inscrits, soit 0,5 % comme l'annonce le gouvernement. Mais regardez bien : nous avons précisé les chômeurs sans emploi "tenus de chercher un emploi"... et c'est là toute la différence.

Entre juin et juillet 2016 il y a une catégorie qui a vu son nombre d'inscrits bondir de 1,6 % (soit 5 000 personnes de plus, le nombre d'inscrits passant de 303 900 à 308 900 millions en un mois) : la catégorie D qui, comme le signale la DARES, est la catégorie des inscrits "non immédiatement disponibles et sans emploi". Par "non immédiatement disponibles" la DARES précise que c'est dû à : "formation", "contrat de sécurisation professionnelle" ou encore "maladie". Alors à moins qu'une épidémie ne se soit emparée des inscrits à Pôle Emploi, une bonne partie des 19 100 inscrits de catégorie A qui ont disparu des listes en juillet 2016 doit se trouver dans les 5 000 inscrits en catégorie D qui sont apparus ce même mois.

En fait, toutes catégories confondues, le chômage augmente de 0,2 % soit... 10 000 personnes

Lorsqu'on regarde dans le détail les chiffres de la DARES (dont on vous met le tableau plus bas), on remarque que la baisse annoncée par le gouvernement n'a vraiment pas eu lieu. Non seulement une partie des chômeurs de catégorie A qui sont sortis des listes se retrouve dans la catégorie D, les chômeurs en formation, mais, surtout, toutes les catégories voient leurs inscrits augmenter.

La catégorie B, par exemple, s'est vue ajouter quelques 17 000 inscrits (+2,3 % sur un mois) et la catégorie C quelques 10 000 personnes (+0,8 % sur un mois). 27 000 inscrits de plus en catégories B et C, voilà que suffit à réduire à néant la baisse de 20 000 inscrits de la catégorie A.

Pas étonnant, de fait, que toutes catégories confondues le chômage en France métropolitaine grimpe de 0,2 % en juillet 2016 atteignant 6,182 millions de chômeurs. En y ajoutant les DOM-TOM ce nombre grimpe de plus de 300 000 personnes : Il y a, en juillet 2016 en France métropolitaine et DOM-TOM, 6,519 millions de chômeurs.

Suite et source : économiematin.fr

Les commentaires sont fermés.