Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

23/08/2016

Eoliennes, vent mauvais et coûteuses subventions...

Les 7 000 éoliennes de France ont produit 3,99 % de l'électricité française au T1 2016.

Les chiffres sont sans appel : les 7 000 éoliennes françaises débitent 3,99% de l’électricité produite par la France sur le premier semestre 2016. Pire encore, nos éoliennes sont de véritables intermittentes du spectacle, incapables de délivrer une puissance digne de ce nom en continu. Les résultats sont très en dessous des attentes.

Ces chiffres sont disponibles sur l’European Network of Transmission System Operators for Electricity. Il s’agit d’un consortium de 42 opérateurs de 32 pays d’Europe, mandaté par l’Union européenne pour appliquer sa politique énergétique.

Les 7 000 éoliennes nous ont coûté plus de 20 milliards d’euros d’investissements, dont 75% ont consisté à importer des machines du Danemark ou d’Allemagne. Chaque année, cinq milliards d’euros sont engloutis dans les “énergies renouvelables”, sorte de veau d’or écologique. Il s’agit d’argent que nous n’avons pas puisque le budget de notre pays est chroniquement déficitaire depuis 1976.

En 2017, les consommateurs d’électricité vont payer 5,6 milliards d’euros de surcoûts liés au tarif d’achat des énergies renouvelables de source éolienne ou solaire, selon la Commission de régulation de l’Energie (CRE). Or si l’éolien fournit 3,99% de notre production nationale, le solaire fournit encore moins : 1,59%.

N’aurait-on pas mieux à faire ?

Suite et source : économiematin.fr

 
 

Les commentaires sont fermés.