Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

22/08/2016

L'émotion ne fait pas une politique...

Depuis quelques jours, les médias relaient la photo d'un enfant blessé en Syrie, pour faire pleurer dans les chaumières (alors qu'il paraît qu'il ne fallait pas montrer des photos de victimes, c'est indécent...).

H

Aujourd'hui, nous en savons plus sur le photographe auteur de cette propagande:

"Cet «activiste anti-régime» selon l'Agence France-Presse (lire le témoignage en encadré) ne cache pas sympathie pour un groupe rebelle qui a décapité un enfant en juillet. Sur une photo publiée sur son compte Facebook le 5 août, il pose fièrement aux côtés de membres de Noureddine Al-Zinki, dont deux commandants du mouvement à Alep, Omar Salkho et Mohammed Mayuf. En légende, Mahmoud Rslan écrit : «La victoire vient avec la permission de Dieu»...

Suite et source : le salon beige

Les commentaires sont fermés.