Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

01/08/2016

Anonymisation des terroristes : du f(l)outage de gueule...

André Bercoff s’insurge contre l’anonymisation des terroristes. Pour le journaliste, la lâcheté de ne pas voir ne permettra pas de vaincre l’islamisme radical qui sévit en France.

"Dans certains médias, le floutage de gueule a déjà commencé. Demain, après-demain, d’autres décapitations se commettront dans tel ou tel lieu, d’autres camions faucheront des dizaines d’hommes, de femmes et d’enfants dans une ville d’ici ou d’ailleurs, d’autres soldats fanatisés viendront pratiquer une épuration identitaire dans une boîte de nuit, un restaurant ou un café. Eh bien, il sera opposé à ces criminels l’arme absolue de l’anonymat institutionnalisé."

(…)

"A ce stade de schizophrénie active, on ne sait plus que penser. Comment ces gens ignorent qu’Internet et les réseaux n’arrêteront jamais de diffuser les photos, les noms et les éléments à disposition, dès qu’ils seront postés par une ou plusieurs sources ?"

Pour André Bercoff, il serait plus que temps d’arrêter le naufrage, car il y a encore pire que la terreur imposée par les uns : la médiocrité proposée par les autres.

Source : novopress

Les commentaires sont fermés.