Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

20/07/2016

Prorogation de l'état d'urgence : les politiques font payer à la nation quarante ans de démission

etat durgence.jpgLe bilan de l'état d'urgence est assez maigre. Il suffit pour s'en convaincre de lire le rapport parlementaire qui vient d'être publié par la Commission d'enquête relative aux moyens mis en place par l'Etat pour lutter contre le terrorisme depuis janvier 2015, présidée par Georges Fenech. J'observais ainsi les résultats des perquisitions: sur plus de 3000 perquisitions, seules 197 ont conduit à des poursuites judiciaires et 67 ont conduit à des peines prononcées par des juridictions. Et sur l'ensemble de ces poursuites et de ces peines, il y a eu seulement 31 qualifications d'actes de terrorisme et seules 6 de celles-ci ont donné lieu à des procédures judiciaires du chef d'accusation d'association de malfaiteurs en relation avec une entreprise terroriste.

Lire la suite sur lefigarovox

Les commentaires sont fermés.