Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

09/06/2016

Supprimer le Premier ministre: plus qu'une erreur, une faute

premier ministre.jpgLe président de la République a évoqué la perspective d'une suppression du poste de Premier Ministre. Lui-même, au cours de son quinquennat, n'aura sans doute plus le temps de la mettre en oeuvre. Cependant, l'idée est lâchée, au plus haut sommet de l'Etat. Elle pourrait inspirer son successeur. D'ailleurs, elle est dans la logique de l'évolution de la politique française depuis quinze ans. Le président élu pour cinq ans, juste avant l'Assemblée nationale, devient un véritable chef de gouvernement, chargé de mettre en oeuvre un programme qui est le sien et en même temps, celui de la majorité désignée dans la foulée de son élection. «L'hyper présidence» a caractérisé le mandat de M. Hollande comme celui de M. Sarkozy.

Lire la suite sur lefigarovox

08:37 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0) | | |  Facebook

Les commentaires sont fermés.