Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

13/05/2016

La pente despotique de l’économie mondiale

La-crise-mondiale-derrière-nous.jpgLorsque ce genre d’inquiétude vient de la part d’un membre éminent du système économique en place, directeur général délégué d’un grand groupe d’assurance, on peut commencer à se poser des questions !

Première constatation : depuis 2008, l’immobilisme a été la règle en matière d’idées, mais la complexification l’a été en matière d’organisation. Dans ce système, c’est l’homme qui est la victime.

Dans cette société, toutes les institutions qui n’étaient pas fondées sur l’échange marchand ont été disqualifiées. Elle est axée sur les intérêts du présent, la promotion des désirs individuels et la consommation qui les assouvit. En outre, les relations entre personnes sont de plus en plus régies par le droit. Pour structurer le nouvel ensemble, on a promu un modèle machiniste qui permet d’asservir les actions individuelles à une organisation.

Lire la suite sur Nouvelles de France

Les commentaires sont fermés.