Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

02/05/2016

Des gardiens de prison radicalisés serrent la main à leurs "frères" détenus, pas à leurs collègues féminines

illutration_gardien_prisoncsipa.jpgOn connaissait déjà le problème des détenus qui se radicalisent en prison, voilà qu'il va falloir traiter de celui des gardiens. A Arles, le Syndicat pénitentiaire des surveillants (SPS) est très inquiet à cause des pratiques religieuses de deux surveillants de la Maison centrales, comme le raconte la Provence. "Comment peut-on faire confiance à un agent qui refuse de serrer la main d'un autre agent, et refuse de lui parler sous prétexte que c'est une femme, sous couvert de croyances personnelles ?" interpelle-t-il dans un communiqué.

Lire la suite sur Valeurs Actuelles

Les commentaires sont fermés.