Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

14/03/2016

«Les réformateurs de l'école prennent les enfants de pauvres pour des cons»

najat.jpgNous ne l'avions pas vu comme ça, mais à la réflexion…oui! Nous sommes républicains et nous sommes évidemment pour le respect de la loi, mais je ne sais plus laquelle de nos constitutions, celle de 1793 je crois, dit qu'il faut se révolter contre les lois scélérates. Eh bien, il n'y a pas plus scélérat qu'une loi qui promeut le nivellement par le bas et organise la destruction de l'enseignement des humanités. Car on sacrifie en même temps l'avenir des élèves et celui de notre culture. Quand plus personne ne sera capable de transmettre la littérature française ou d'orthographier correctement la langue française, elles disparaîtront.

Lire la suite sur lefigaro

Les commentaires sont fermés.