Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

13/02/2016

Le génocide des trisomiques : vers un transhumanisme

santé.jpgLe professeur Raphaël Lemkin définissait le génocide de la manière suivante : « Tout plan méthodiquement coordonné pour détruire la vie et la culture d’un peuple et menacer son unité biologique et spirituelle ». Plus personne ne s’attend à ce que ce genre de plan puisse être appliqué sans que nos garde-fous institutionnels ne réagissent. C’est faux.

Jean-Marie le Méné nous propose de décrypter un de ces « génocides tranquille » pour lequel toutes les portes ont été ouvertes : celui des personnes trisomiques, via le dépistage prénatal généralisé. La pratique d’un eugénisme à grande échelle, qui fait intervenir la connivence des intérêts financiers, des idéologies de mort, du laxisme du monde associatif, mais aussi du silence des intellectuels.

Lire la suite sur lesobservateurs

Les commentaires sont fermés.