Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

03/02/2016

Syrie : John Kerry et Laurent Fabius élus menteurs de l’année

fabius.jpgA Vienne en Autriche, se tiennent les négociations internationales sur le conflit syrien. Le secrétaire d’état américain joué son cinéma en mâchant ses mots, faisant appel aux bons sentiments dans une démagogie sans aucune commune mesure avec l’action militaire de son pays qui débarque de nouvelles troupes d’élites en Syrie.

Ainsi, le secrétaire d’État américain déclare sous les applaudissements : «Pour battre Daech, il faut mettre fin à la guerre en Syrie, et cela, c’est la but de l’Amérique. Un syrien sur vingt a été tué ou blessé. Un sur cinq est réfugié, et un sur deux est déplacé. L’espérance de vie moyenne en Syrie a baissé de vingt ans. Mes amis, le défi aujourd’hui en Syrie est de trouver un moyen pour sortir de cet enfer.» En revanche, John Kerry n’esquisse pas l’ombre d’une moindre toute petite formulation d’excuse pour avoir provoqué ces drames, un comble.

Lire la suite sur 24heuresactu

Les commentaires sont fermés.