Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

20/01/2016

Le nombre croissant d’internes incompétents. Les raisons de s’inquiéter

medecin-sante-monde-expat-1456x648.jpeg« Les autorités hospitalo-universitaires s’alarment du nombre croissant d’internes incompétents ». C’est la une du quotidien du médecin ce 14 janvier. Comment en est-on arrivé là, alors que « de mon temps », seuls 3 ou 4 % des étudiants en médecine accédaient à ce titre prestigieux par un concours ultra-sélectif ?

Au commencement était le déficit de la Sécu, que Frédéric Bastiat avait prophétisé dès 1845, soit un siècle avant sa création : « Les abus iront toujours croissant, et on en reculera le redressement d’année en année, comme c’est l’usage, jusqu’à ce que vienne le jour d’une explosion. » Mais au lieu d’abandonner un système structurellement intenable, nos crânes d’œuf énarchiques désignèrent un bouc émissaire en la personne du médecin, supposé prescrire à tort et à travers. Les économies viendraient donc naturellement de la baisse du nombre de praticiens.

Lire la suite sur Boulevard Voltaire

Les commentaires sont fermés.