Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

19/01/2016

La tragédie de l’Europe : trop d’Angela Merkel, très peu de masculinité

il-suffira-que-l-homme-se-releve_394959.jpgAprès les agressions sexuelles à Cologne, en Allemagne la nuit de Saint Sylvestre commises par des réfugiés musulmans contre des femmes allemandes, les apologétiques féministes sont de retour en force dans les débats européens.

Les commentateurs et les politiques assurent au public que les hommes réfugiés qui prennent à présent d’assaut les portes de l’Europe depuis le Moyen-Orient, l’Afrique du Nord et l’Asie centrale devront apprendre que les femmes occidentales sont indépendantes et sexuellement libérées. Ces arguments sont, cependant, bien trop faiblards pour avoir un quelconque impact sur les cultures masculines de certains groupes de réfugiés.

Pour ces individus, les fortes femmes européennes sont «faciles» et sont des «proies faciles» ; ils n’ont de respect que pour des hommes forts et les hommes forts ne sont pas tout à fait répandus sur le terrain en Europe.

La déficience de la masculinité dans la culture européenne la rend impuissante face au chaos politique et culturel qui a augmenté avec l'immigration croissante.

Lire la suite sur lesobservateurs

Les commentaires sont fermés.