Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

12/01/2016

Ordre de ne pas enregistrer les délits commis par des « réfugiés » : des officiers de police allemands l’avouent

police-hessen.jpgDer Bild révèle des propos terribles mais prévisibles d’un officier supérieur de la police de Francfort : « Pour les infractions commises par des suspects qui ont une nationalité étrangère et sont placés dans un centre d’accueil, nous classons immédiatement l’affaire. »

L’officier ajoute :" Il y a des instructions strictes de ne pas signaler les infractions commises par les réfugiés. " 

Lire la suite sur médias-presse.info

Les commentaires sont fermés.