Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

06/01/2016

Des terrains constructibles déclassés : c’est maintenant dans le Morbihan

terrain.jpgCela fait plus de six mois maintenant que plusieurs centaines de Morbihannais ne digèrent pas la nouvelle. Il faut dire qu’elle est dure à avaler : depuis le mois de juin 2015, leur terrain constructible a été déclaré terre agricole en vertu de la loi ALUR.

C’est le cas de Ronan et de son terrain acheté en 2000. C’est le cas de Michel, avec un terrain dont la valeur est subitement passée de 150.000 à 3.000 euros. C’est aussi celui de Jean, dont le fils a repris la ferme, mais qui ne pourra jamais construire son hôtel sur les 3.000 mètres attenants.

S’ils ne contestent pas la volonté de l’État de mettre un terme à « cette consommation effrénée de terres agricoles », comme le précise Loïc Prima, le président de l’association en train de se constituer, ils restent perplexes devant la décision de l’urbanisme à leur encontre. En effet, quel intérêt de déclasser des terrains totalement enclavés, coincés au milieu d’autres, déjà bâtis ? Et surtout, que cultiver sur des terrains de 2.000 mètres carrés, ou même seulement 1.000 mètres carrés ? L’incompréhension est totale.

Lire la suite sur Boulevard Voltaire

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.