Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

29/12/2015

Les saints Innocents d'aujourd'hui, ce sont aussi les victimes de l'avortement.

1024px-Nicolas_Poussin_-_Le_massacre_des_Innocents_-_Google_Art_Project"Il est plus facile, dit Dieu, de ruiner que de fonder ; Et de faire mourir que de faire naître ; Et de donner la mort que de donner la vie." Ainsi Péguy nous introduit-il dans le "Mystère des saints Innocents". Leur mort tragique nous replace devant nos responsabilités : que faisons-nous pour les saints Innocents d'aujourd'hui ?

- Les saints Innocents d'aujourd'hui, ce sont tous les petits qui meurent, victimes de l'égoïsme et de l'orgueil de leurs aînés : enfants privés d'amour, privés de nourriture, enfants maltraités ou massacrés dans toutes les guerres de la planète. Apprenons à nos enfants qu'il ne sert à rien de larmoyer devant les images tragiques de la télévision : ce qui sert, c'est de prier et d'être artisan de justice et de paix là où nous sommes. Veillons à ne rien gaspiller : ni la nourriture, ni notre temps, ni nos talents. Répandons la paix autour de nous : si la guerre est contagieuse, la paix l'est plus encore. Nous pouvons tous faire reculer la guerre et la misère, quel que soit notre âge ou notre position sociale.

- Les saints Innocents d'aujourd'hui, ce sont aussi les victimes de l'avortement. Ce ne sont pas les seuls enfants qui meurent injustement mais ces crimes-là sont d'autant plus injustes qu'ils sont, on ne le sait que trop, légalisés et remboursés. Tôt ou tard (souvent très tôt) nos enfants sont confrontés à ce drame et ils risquent tous d'être victimes des campagnes de désinformation et de propagande qui font de l'avortement un "droit inaliénable". Cela nous impose des devoirs.

- Premier devoir : ...

Suite et source : famillechretienne

Les commentaires sont fermés.