Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

28/12/2015

Ajaccio. Il n y a eu aucune mosquée officielle vandalisée...

triana_ajaccio_mosquée28/12/2015 – 7 h 30 Ajaccio (Breizh-info.com) –  Depuis vendredi, la ville d’Ajaccio est au centre de l’actualité. Après la violente agressionsubie par des pompiers (tombés jeudi soir dans un guet-apens dans le quartier « sensible » des jardins de l’Empereur), des centaines de manifestants ont manifesté plusieurs jours de suite dans le quartier,« contre la racaille », aux cris notamment de « on est chez nous ». De quoi émouvoir les médias bien pensants. Breizh-info a enquêté.

Le premier soir des échauffourées,  en réaction à l’agression des soldats du feu, la presse et les principaux responsables politiques ont parlé à l’unisson d’une mosquée « saccagée », chacun y allant de sa dénonciation des incidents, de sa « vive émotion » et de son appel « aux valeurs républicaines ».

Pourtant, il semblerait que la fameuse mosquée dont toute la presse subventionnée parle — et qui est recensée comme telle par plusieurs annuaires musulmans –  ne soit en réalité qu’un simple local associatif aménagé en partie en salle de prière. Une sorte de mosquée clandestine que les événements de Noël auront mise en lumière. Pas d’imam officiel ni reconnu par le CFCM (conseil français du culte musulman) donc. Pas d’interlocuteur religieux avec les autorités.

En effet, le local, situé rue du Colonel Colonna d’Ornano, est géré par« l’Association marocaine culturelle et sportive des musulmans de Corse ». Cette dernière, déclarée en 2002, a pour objet principal de« promouvoir, soutenir et favoriser l’intégration des jeunes immigrés issus de l’immigration ; insertion sociale, prévention et lutte contre la délinquance des jeunes et l’exclusion. » Rien n’indique au Journal officielqu’une modification des statuts permettant de transformer celle-ci en association cultuelle ait été faite.

Selon les autorités, l’association n’a pas déclaré la présence d’un lieu de culte à l’intérieur de ses locaux...

Suite et source : breizh-info

Les commentaires sont fermés.