Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

26/12/2015

Bilan 2015 : système de santé, une année dramatique !

Afficher l'image d'origineLa loi santé adoptée en 2015 est le clou dans le cercueil de la médecine libérale en France.

Les ordonnances de 1945 ont créé la Sécurité Sociale et ont mis fin au colloque singulier qui est le fruit d’un échange libre entre le patient et son médecin. En 1945, un tiers, l’État, s’introduisit au sein de la relation médecin malade et la perturba gravement. Il substitua son intérêt à l’intérêt du soignant et du soigné. L’étatisation totale était dès lors inéluctable.

Une année 2015 particulièrement noire

Pour le système de santé français 2015 est une année particulièrement noire. Son évolution néfaste s’achève grâce à l’adoption de la loi santé, dans l’indifférence générale, le 17 décembre 2015.

Le coup est parti il y a deux ans. La loi du 14 juin 2013 a décidé la généralisation de la couverture santé à l’ensemble des salariés du secteur privé et instauré la Mutuelle d’entreprise obligatoire au 1er janvier 2016. Ce n’est pas un hasard si la même année Marisol Touraine lançait, le 23 septembre 2013, un vaste projet de refonte de notre système de santé. Il faut voir dans ces deux décisions non pas une coïncidence, mais une volonté délibérée d’étatiser complètement le système français de protection sociale grâce à son contrôle par l’État, soit direct, soit indirect par du capitalisme de connivence. Il fallait que médecins et patients soient non seulement prisonniers de la Sécu, mais aussi captifs des mutuelles.

Cette loi est un fatras, passé de 57 articles au départ à 227 au moment de son adoption. Dans ce fouillis, ce qui est important c’est que désormais, en 2015, tous les piliers de la médecine libérale ont disparu :

Exit le paiement à l’acte par le patient :

Le tiers payant généralisé...

Suite et source : contrepoints

 

Les commentaires sont fermés.