Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

28/11/2012

Evacués du squat de Pacé (35), les 250 clandestins seront relogés aux frais des contribuables

Pace-clandestins-relogement.jpgL’expulsion des 250 clandestins venus du monde entier, qui occupaient illégalement l’ancienne maison de retraite de Pacé (Ille-et-Vilaine) depuis mai dernier, a commencé hier  matin. Toutes les personnes seront relogées gracieusement aux frais des contribuables.

(...) Ce qui était devenu le plus grand squat de France avait bouleversé la vie des habitants de cette petite cité bretonne réputée tranquille. Insécurité, trafics en tous genres, prostitution, rixes : l’arrivée soudaine de la « diversité » n’avait pas vraiment facilité le « vivre ensemble », c’est le moins que l’on puisse dire. Les associations en charge de la réinsertion sociale n’avaient pas manqué de dénoncer l’action du DAL, qualifié de « pompier pyromane ».

Lire la suite sur Novopress

Les commentaires sont fermés.