Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

24/04/2017

Un premier tour historique

Macron_LePen-448x293.jpeg[...] La victoire relative d'Emmanuel Macron et Marine Le Pen sonnent le glas des deux grands partis traditionnels de la droite et de la gauche, Les Républicains et le Parti Socialiste. Les formations historiques sont toutes deux balayées de l'élection au premier tour, ce qui constitue une première historique. Elle s'ajoute à de nombreuses autres du même ordre, comme un Président renonçant à sa réélection ou l'échec de tous les candidats qui se sont soumis à l'exercice de la primaire.

Lire la suite sur lesobservateurs

10/03/2017

Nous vivons le temps de la disparition de la classe moyenne.

3425-vaulx-en-velin_5803395.jpgJe vous le confirme: nous vivons le temps de la disparition de la classe moyenne. En France, mais aussi en Europe et aux Etats-Unis. C'est là le grand événement politique, sociologique, culturel des dernières décennies, et nous faisons comme si cette classe moyenne existait toujours. Je vois bien l'intérêt: continuer d'y ranger artificiellement "deux Français sur trois" - pour reprendre la fameuse estimation de Giscard - permet de prétendre que les politiques menées depuis trente ans n'ont finalement pas trop échoué... Comme si, bon an mal an, elles avaient profité à la majorité, et dysfonctionné seulement "à la marge", en banlieues ou chez les ruraux, par exemple

Lire la suite sur lexpress

28/02/2017

« La toile d’araignée Soros »

george-soros.jpgChaque fois que l’on parle de George Soros, on est quasiment sûr d’être traité de « complotiste paranoïaque » ; c’est le meilleur moyen qu’ont trouvé les belles âmes de la conscience démocratique pour discréditer quiconque essaie d’expliquer le rôle des élites technocratiques dans la création et la manipulation des crises internationales qui bouleversent le monde.

De tous les Maîtres du Nouvel Ordre Mondial qui, du Moyen Orient à l’Europe, et même en Asie, s’amusent à déclencher des révolutions, des guerres, des crises économiques et à générer le chaos nécessaire à leurs projets de domination, George Soros est le plus connu, car, à la différence des autres, il cultive son rôle de manière arrogante et vaniteuse.

Lire la suite sur les observateurs:

partie 1

partie 2

partie 3

27/01/2017

François Bousquet : François Fillon se condamne à un échec programmé

23/01/2017

Nous entrons dans un monde nouveau.

Nous-entrons-dans-un-monde-nouveau_visuel.pngQuand l'ambassadeur de France à Washington, dépité, tweete après l'élection de Donald Trump: « un monde s'effondre devant nos yeux », c'est "la fin d'une époque, celle du néolibéralisme", il contrevient -certes- aux usages diplomatiques, mais il dit la vérité.

Un monde nouveau était né en 1945, qui devait devenir bientôt celui de la guerre froide : une confrontation idéologique sur fond de menace nucléaire; les États-Unis et l'URSS ont su heureusement éviter un affrontement majeur.

Le monde a connu un premier grand changement avec la fin du communisme en 1990. 

Il vient d'en connaître un second.

Lire la suite sur Liberté Politique

16/01/2017

Islamisation : la France m’inquiète… par Boualem Sansal

france-islam.pngJe voudrais vous dire deux trois choses sur l’islamisme. Il y a d’autres sujets mais celui-ci les dépasse, il tient le monde en haleine, et la France en premier, elle est une pièce essentielle dans son programme de domination planétaire. C’est ici qu’il gagnera ou perdra face à l’Occident, il le croit, voilà pourquoi il s’y investit avec tant de rage, derrière laquelle cependant agit un monde étonnant de froide intelligence et de patience.

Personne ne peut mieux qu’un Algérien comprendre ce que vous vivez, ce que vous ressentez ; l’Algérie connaît l’islamisme, elle en a souffert vingt années durant.

Lire la suite sur Valeurs Actuelles

09:05 Publié dans Analyse, Islam | Lien permanent | Commentaires (0) | | |  Facebook

13/01/2017

« La génération catho et réac est le miroir inversé de la gauche culturelle de mai 68 »

manifune_0.jpgLa « bulle médiatico-politique » s’intéresse principalement à ce qu’on pourrait appeler la génération Erasmus ou la génération Macron : une jeunesse mondialisée et connectée qui incarne à ses yeux l’« ouverture » et « le progrès ». Mais cette jeunesse privilégiée est aujourd’hui largement minoritaire et absolument pas représentative. Les autres jeunesses, sur lesquelles j’ai enquêté, ne se reconnaissent plus dans notre meilleur des mondes globalisés. Pour autant, il serait trop simpliste de les rejeter unanimement dans le camp des extrêmes.

Lire la suite sur larevuedesdeuxmondes

08:36 Publié dans Analyse | Lien permanent | Commentaires (0) | | |  Facebook

11/01/2017

L’utopie du revenu universel

 
 

utopie.jpgJe savais les Français nuls en économie ; je les découvre de mauvaise foi avec le revenu universel. Ou alors, ils sont complètement idiots !

Comment peut-on croire que notre pays, déjà le plus « social-dépensier » du monde, avec une dette de plus de 4 000 milliards d’euros (2 170 + dette sociale avec les retraites des fonctionnaires non budgétisées + les dettes des entreprises nationalisées) pourrait se permettre cette nouvelle folie qu’est le revenu universel.

Nous avons déjà condamné nos enfants et petits-enfants à payer toute leur vie nos incompétences, voire notre lâcheté.

Y rajouter de 300 à 600 Mds€ supplémentaires par an reviendrait à plomber également tous les 2 ou 3 ans une génération suivante 

Lire la suite sur Les 4 Vérités

09/01/2017

Pas de souveraineté sans identité charnelle

Guide-des-chemins-vers-le-Mont-Saint-Michel_article.jpgSi l’on considère que la souveraineté est le « contenant » qui permet à un État d’être maître de son destin, il ne servirait à rien de quitter l’Union européenne pour reproduire les mêmes erreurs sur le plan national : jacobinisme bureaucratique, nihilisme idéologique et sociétal, multiculturalisme.
 
Le contenu, c’est précisément l’identité d’un pays. Mais que faut-il y mettre dedans ? L’identité de la France peut-elle se cantonner aux valeurs de la République ou à la laïcité ?

Lire la suite sur boulevard voltaire
 

08:54 Publié dans Analyse | Lien permanent | Commentaires (0) | | |  Facebook

03/01/2017

La carte des crimes et délits en France et dans le Grand Paris

INFa1927baa-d0f1-11e6-a9e9-ec8855ae56b6-514x472Le Figaro livre une radiographie saisissante des violences et des cambriolages, département par département, en 2016, ainsi qu'une carte interactive des lieux où se produisent les infractions principales dans la capitale et sa banlieue.

Près de 3,7 millions de crimes et délits enregistrés en France en 2016 par la police et la gendarmerie, dans un pays déjà durement éprouvé par le terrorisme. Le Figaro livre une radiographie saisissante des violences et des cambriolages, département par département. Les violences ont augmenté de 4 % et les atteintes aux biens stagnent à un niveau élevé.

-» Le classement 2016 des crimes et délits, département par département

Suite et source : le Figaro

Xavier Raufer : « M. Cazeneuve et son successeur Bruno Le Roux ne font que mentir » !


Bruno Le Roux, le nouveau ministre de l’Intérieur, s’est félicité que le nombre de voitures brûlées le soir de la Saint-Sylvestre avait diminué. Qu’en est-il vraiment en matière de sécurité dans notre pays ? Xavier Raufer répond au micro de Boulevard Voltaire. Une réponse décapante…

Source : boulevard Voltaire

TIERS PAYANT GÉNÉRALISÉ : VERS UN BOYCOTT DES MÉDECINS ?

La nouvelle année n’a pas laissé derrière elle les conflits sociaux qui ont marqué 2016, loin de lçà. Après les chauffeurs de VTC qui continuent leurs actions contre Uber, les médecins aussi relancent le mouvement de protestation contre la mise en place du tiers payant obligatoire pour tous. Ce dernier est entré en vigueur le 1er janvier 2017 et dès le lendemain les syndicats se sont mobilisés.

MG France appelle au boycott du tiers payant obligatoire

Le 1er janvier 2017 la réforme est entrée en vigueur, non sans peine : la loi a été votée il y a presque deux ans, en avril 2015. durant toute l’année 2016, toutefois, les médecins ont tenté de faire changer d’avis le gouvernement mettant en avant le coût du tiers payant pour les médecins et le risque, pour ces derniers, de ne pas être finalement payés. Le gouvernement n’ayant pas répondu, ils relancent les grèves.

Le syndicat MG France a appelé au boycott du tiers-payant généralisé lorsque celui-ci entrera en vigueur pour tous, soit en novembre 2016 car, pour l’instant, il n’est en vigueur que pour environ 11 millions de patients, ceux atteints par des ALD (Affections de Longue Durée) comme le diabète ou la maladie d’Alzheimer. Ces derniers sont pris en charge à 100 % par la sécurité sociale et, pour les médecins, la mise en place du tiers payant ne pose aucun problème, d’autant plus que près de 65 % des médecins le pratiquaient déjà.

La part mutuelle au centre des contestations

Les médecins ont jusqu’au 30 novembre 2016 pour mettre en place le tiers-payant...

Suite et source : économie matin

02/01/2017

YAMASÉCU KADERATÉ MÉ FOPALATOUCHÉ...

Pour ceux qui ne comprennent pas le Japonais, je traduis : tout ce que la France compte de donneurs de leçons et de défenseurs des sévices publics les meilleurs du monde, qu’on nous envie partout sans les copier, sont au garde-à-vous. De droite, de gauche, du centre, des extrêmes… tous contre le projet Fillon. Notre système marche si bien et coûte si peu, on se demande vraiment pourquoi il faudrait le changer. Il y a même un aréopage de toubibs qui s’est indigné officiellement. Ce que je ne sais pas mais que je soupçonne c’est que les toubibs en question n’ont de libéral que le nom : ils font plutôt partie de cette oligarchie intouchable de mandarins des hôpitaux publics qui profite outrageusement du système. Les hauts fonctionnaires de la santé, en quelque sorte !

La SS française est la meilleure du monde, il n’y a aucun problème avec les hôpitaux, le trou est résorbé, les urgences urgentent sans soucis, le désert médical n’est qu’une vue de l’esprit et d’ailleurs Marraine Tournesol avait dit être en passe de maison de résoudre le problème. Alors pourquoi diable tant de petites entreprises bravent-elles l’état en essayant de quitter cette merveilleuse sécu ?

Il se trouve que j’ai fait l’acquisition, il y a de ça presque dix ans, d’une petite maison de vacances au bord de la mer, en Catalogne. L’Europe étant ce qu’elle est, j’ai dû ouvrir un compte bancaire sur place pour payer l’électricité, le téléphone, l’eau, les impôts locaux (300 euros/an), et autres petits frais. Il m’a aussi fallu l’assurer, et comme, contrairement aux migrants et aux délinquants, les assureurs n’ont pas le droit de traverser les frontières, aussi Schengen soient-elles, c’est ma banque locale qui m’assure.

Or, le banquier en question vient de me proposer une mutuelle santé au premier euro. Ce n’est pas d’actualité pour moi puisque je paie la SS en France et suis couverte par la mutuelle obligatoire de mon mari, mais ça m’a donné l’occasion de me renseigner. Contrairement à la France, l’Espagne suit les directives européennes, pas uniquement celles qui sont punitives mais aussi celles qui arrangent les citoyens. Il est donc tout à fait possible d ne pas cotiser à la SS locale, et de passer par une mutuelle privée. Celle qu’on me proposait avait différents tarifs correspondant à différents niveaux de prestations. Le « nec plus ultra » était une cotisation de 120 euros mensuels, qui remboursait tout intégralement. Le tarif le moins cher était à environ 40 euros pour des remboursements très basiques. Seule contrainte : aller chez les médecins conventionnés par la mutuelle.

Alors je me suis livrée à un petit calcul rapide : entre la SS et la mutuelle, mon mari et moi payons largement plus de 1200 euros MENSUELS ! Difficile de rentrer dans les détails du calcul mais c’est une estimation basse. Notre fils paie en outre 215 euros de SS étudiant par an et est couvert par notre mutuelle. Il faut ajouter à ça la CSG/CRDS sur les transactions financières même s’il s’agit de ventes et rachats dans le cadre de la saine gestion d’un portefeuille.

Alors ?...

Suite et source : delanopolis

30/12/2016

La gauche française en apesanteur...

Pendant combien de temps encore la gauche française va-t-elle proposer des programmes fantaisistes, quasiment illuminés (les mots ne sont pas assez forts) en s’adressant aux électeurs les plus naïfs sur le plan économique ? Et en méprisant les autres, ceux qui trouvent ces projets irresponsables, voire même clownesques ?

D’ailleurs, est-ce une stratégie, forcément cynique, de la gauche française ? Ou la conséquence d’une inquiétante inculture ? En d’autres termes, la gauche hexagonale feint-elle l’ignorance économique par calcul électoraliste, dans le but de racoler l’adhésion des populations les moins instruites ? Ou est-elle littéralement ingénue dans ce domaine ?

Lorsque l’on analyse les programmes des candidats Benoît Hamon, Arnaud Montebourg, Vincent Peillon et Jean-Luc Mélenchon, qui à eux quatre représentent indéniablement la « vraie gauche », ou mieux encore, la « gauche légitime », la question prend hélas toute son acuité. Pour la santé mentale de ces candidats, on en viendrait presque à leur souhaiter le cynisme, de peur qu’ils croient véritablement en leurs propres racontars. Quoi qu’il en soit, cynisme ou ignorance, le tableau n’est pas rassurant. Qu’on en juge :

Faire battre le cœur de la France avec Benoît Hamon

Benoit Hamon espère, sans rire, financer le revenu universel par les impôts en élargissant leur assiette (cf. site web officiel). On croît rêver quand on sait que la France est parmi les champions du monde de la pression fiscale et que selon toute vraisemblance, celle-ci a déjà largement dépassé le seuil fatidique de la loi Laffer… Elargir l’assiette et simplifier les impôts sont certes de bonnes idées. Mais, à l’instar des promesses de François Hollande en 2012, lutter contre le déclin économique et le chômage de masse ne figure pas dans les mesures phares de son programme. Benoît Hamon est certainement génial. Mais comment va-t-il s’y prendre ?

Quand bien même le candidat ne parle que de la première étape, le financement du revenu universel (à raison de 750 euros par personne) exigera de sacrées économies sur le train de vie de l’Etat, et de solides améliorations de son rendement. Tout cela ne pourra se réaliser que grâce à des réformes radicales, une refonte de son organisation et une diminution drastique de ses effectifs pléthoriques. Pourtant, rien de cela ne transparaît dans son programme. Au contraire, celui-ci s’articule sur les axes suivants :

-« le progrès social et écologique », en opposition frontale avec le modèle pourtant suivi par le reste du monde : « notre course effrénée après la croissance n’a pas de sens dans un monde où les ressources naturelles sont finies, surtout quand elle se fait au prix de notre modèle social ». Ainsi, en une phrase, la messe est dite ! Et bien évidemment, rien n’est dévoilé de ce qui sera fait pour convaincre le reste de la planète, ni quant au prix à payer pour cet isolement aussi royal que suicidaire…

-« une république bienveillante et protectrice » dans le déni total des échecs de l’intégration et de la violence ethnico-religieuse… La France est définitivement peuplée d’individus gentils de toutes origines et de toutes confessions qu’il s’agit d’éloigner à jamais des velléités ségrégationnistes.

-une France forte dans une Europe forte. Benoit Hamon reste européen, mais cela l’arrange énormément car, très bizarrement, la lutte contre le terrorisme et l’insécurité n’est évoquée que dans ce cadre-là. Comme si le sujet sentait le soufre et ne pouvait être envisagé que par nos voisins. Forcément, la nation française (expression très mal connotée à gauche), ne peut se salir les mains dans de si basses besognes. Forcément, la violence ne vient pas de chez nous. Elle est mondialisée. Il semblait pourtant que la très grande majorité des terroristes qui ont frappé sur notre sol depuis l’affaire Merah étaient des Français…

Le grand projet alternatif d’Arnaud Montebourg...

Suite et source : eradiquons.fr

Un autre mensonge du réchauffisme qui annonçait la disparition de l’ours polaire… il se multiplie !

mensonge réchauffisme disparition ours polaire multiplie

C’est le dernier épisode en date de la série noire du réchauffisme, sortie par les vendeurs de frissons du New York Times, du gauchiste Guardian ou du très lacrymal National Geographic : le mignon, duveteux et immaculé ours polaire serait promis à une disparition certaine à cause du climat. Et, comme il se doit, le mensonge est répété sans la moindre vérification par tout ce que la médiacratie dominante compte de perroquets.
 
Pourtant, rectifie le site The New American, Ursus Maritimus, qui est la mascotte vache à lait du WWF, de Greenpeace et autres exploitants de la filière verte, ne court aucun danger d’extinction. Au contraire, il se multiplie à qui mieux mieux. C’est ce qu’affirme la très sérieuse Judith A. Crockford, qui dirige le site de sciences polaires polarbearscience.com. « Plus les ours polaires meurent nombreux plus les activistes – dont le message est amplifié par le mégaphone médiatique – crient à leur disparition prochaine », s’amuse-t-elle, le syllogisme étant évidemment faux. Judith Crockford, professeur de zoologie à l’Université de Victoria en Colombie Britannique, l’une des références en matière d’ours polaires, se bat depuis des années contre ces théories faussement scientifiques. Elle a ainsi relevé qu’en 2007, « les biologistes de l’US Geological Survey (USGS) avait soutenu sans la moindre réserve que lorsque la surface de banquise serait réduite à son niveau actuel, les deux-tiers des ours polaires auraient disparu ». Et que dix des dix-neuf groupes de population répertoriés seraient rayés de la surface du Pôle.

Lire la suite

29/12/2016

Jacqueline Sauvage grâciée, libérée mais pas innocentée...

 

 
Jacqueline Sauvage a été condamnée à deux reprises successives à dix ans de réclusion criminelle pour le meurtre de son mari. Une défense fantaisiste, militante et judiciairement contre-productive a construit pour les médias une story telling victimaire aux antipodes de la réalité du dossier. Quoi qu'en dise le lobby féministe, Madame Sauvage n’a pas tué son mari parce qu’il la violentait et s’était permis des agressions sexuelles sur ses enfants.
jacqueline sauvage grace totale hollande

Manifestation en faveur de Jacqueline Sauvage. Sipa. Numéro de reportage : 00784814_000041.

François Hollande a un don. Tout au long de son quinquennat chaotique, nous avons pu constater à quel point Pépère était à côté de la plaque. On a beaucoup reproché à Nicolas Sarkozy d’avoir insuffisamment occupé la fonction de Président de la République. Le problème avec François Hollande, c’est qu’il en a occupé une autre. Et qu’il est aujourd’hui impossible de savoir laquelle. Dernier exemple en date, la soudaine grâce totale de Jacqueline Sauvage. Était-il possible de faire pire ? Malheureusement non.

Jacqueline Sauvage, simple victime?

Rappelons que Jacqueline Sauvage a été condamnée à deux reprises successives par deux cours d’assises différentes à dix ans de réclusion criminelle pour le meurtre de son mari. Une défense fantaisiste, militante et judiciairement contre-productive a construit pour les médias une story telling aux antipodes de la réalité du dossier. Non, Madame Sauvage n’a pas tué son mari parce qu’il la violentait et s’était permis des agressions sexuelles sur ses enfants. Cette présentation n’est absolument pas conforme à la réalité qui apparaît à ceux qui ont pu connaître du dossier et en particulier aux magistrats et jurés qui l’ont jugée. Cela explique la peine prononcée à son encontre par deux fois.

Saisi une première fois après une campagne furieuse du lobby féministe victimaire, François Hollande avait accordé dans l’urgence une grâce partielle. C’était passablement louvoyant, méthode habituelle de ce Président comme on avait pu le voir dans la ridicule affaire Leonarda. Mais c’était déjà un camouflet pour tous ceux qui avaient eu à connaître judiciairement de ce dossier et pris les décisions, magistrats du siège, procureurs et jurés, que cette grâce chèvre-chou présentait déjà comme des brutes sans cœur ayant failli à leur mission.

Le lobby féministe en embuscade

À deux reprises par la suite, la juridiction de l’application des peines a rejeté, sur la base des dossiers qui lui étaient soumis, une demande de libération conditionnelle anticipée. Les lobbies féministes ont à nouveau embouché les trompes pour insulter les magistrats qui avaient fait leur boulot.

Nouvelle campagne au moment des fêtes, on nous a prévenus à grands cris que Jacqueline Sauvage n’aurait pas d’autorisation de sortie pour les passer en famille. En omettant de dire que c’était pour une bonne raison : elle n’en avait pas fait la demande !

Et voilà que François Hollande, virtuose du contresens, tout à son besoin compulsif de laisser dans l’Histoire la trace d’un ahuri, vient d’accorder à Jacqueline Sauvage une grâce, cette fois-ci totale. Pourquoi cette décision, et à ce moment ? La seule motivation ne peut être que la volonté de bafouer ce qu’ont décidé les juges de l’application des peines, seuls événements intervenus depuis la grâce précédente.

Bras d’honneur présidentiel...

Suite et source : causeur.fr

2016 : recul des actes antisémites et antimusulmans mais hausse des actes antichrétiens

le-figaro

Selon Esther Paolini, journaliste au Figaro, les actes ou menaces antisémites et antimusulmans ont connu « une diminution spectaculaire » pour les onze premiers mois de 2016 par rapport à l’année 2015 (les 12 mois ou les 11 premiers mois ? l’article ne le précise pas) : respectivement moins 65 et moins 60 %. Ce sont les chiffres que le ministère de l’Intérieur a communiqués à Esther Paolini. Lorsqu’il était ministre de l’Intérieur, Bernard Cazeneuve avait déclaré le 2 décembre que, pour les dix premiers mois de 2016, la diminution était, respectivement, de 61 et 52 %. Donc tout va très bien… La question que n’aborde pas Esther Paolini, politiquement correct oblige, c’est ce qu’il en est pour des actes ou des menaces antichrétiens, alors que le ministère de l’Intérieur les communique quand on les lui demande. Esther Paolini aura sans doute oublié de les lui demander… C’est dommage et cela lui vaut une salve de commentaires peu amènes : « Et la forte hausse des actes antichrétiens (mais de ceux là, on ne parle pas) ? », « Et les actes antichrétiens encouragés par le pouvoir en place, personne ne s’en émeut ? », « Et pour les actes antichrétiens en France, s’il vous plaît ? C’est l’Omerta ? », « Pas un mot sur les actes antichrétiens, le christianisme étant pourtant encore la principale religion de la France », « Et forte hausse des actes antichrétiens ! Mais ça, c’est pas intéressant pour les médias ! »… J’arrête ici ces commentaires car il y en a des dizaines d’autres pétries du même bon sens. Il y a décidément en France une presse légale et un pays réel… C’est réjouissant. Ce qui l’est moins, c’est « l’explosion », l’expression est de Xavier Raufer, des actes antichrétiens en France : plus 40 % pour les 9 premiers mois de 2016 ! Rassurons Esther Paolini : Xavier Raufer ne “bidonne” pas ses chiffres. Il les tient… du ministère de l’Intérieur !

Source : le figaro via christianophobie.fr

Don d’organes : votre corps ne vous appartient plus !

JL Touraine et N Vallaud Belkacem credits François Hollande Rhone (CC BY-NC-SA 2.0)

Déposé par le Professeur Jean-Louis Touraine et Michelle Delaunay, et adopté en 2015, un amendement soulève bien des inquiétudes. A partir du 1er janvier 2017, il ne sera plus demandé aux proches si le défunt avait exprimé un souhait. Le prélèvement sera légalement et automatiquement la « norme » par défaut.

Le député J.-L. Touraine est déjà à l’origine de plusieurs idées  qui ont déjà fait parler d’elles notamment la neutralité des paquets de cigarettes1. Jusqu’à présent, ces lois décidées « pour notre bien », ne portaient pas atteinte à la personne.

C’était sans compter l’inventivité des socialistes, jamais en panne d’idée pour contraindre l’individu à entrer dans le cadre souhaité. L’atteinte à l’intégrité corporelle constitue une première en matière d’intrusion dans le domaine privé.

Jusqu’ici, à défaut de consentement exprimé, la loi autorisait déjà le prélèvement d’organes. Mais cela se faisait toujours en consultant les proches, notamment pour s’assurer que le défunt n’y était pas totalement opposé. Les médecins pouvaient ainsi recueillir sinon le souhait du défunt, du moins celui de la famille. Mais devant le nombre insuffisant de greffons disponibles (les donneurs n’ayant pas expressément donné leur consentement n’étant pas prélevés), il a été envisagé qu’une loi imposant le contraire ferait mathématiquement augmenter leur nombre (+25% selon le député) : il faudra donc signaler officiellement qu’on refuse de donner ses organes pour être assuré de l’intégrité de son défunt corps. L’augmentation attendue compte en fait sur les oublis de déclaration des réfractaires au don d’organe.

Les proches ne seront plus consultés mais seulement informés du prélèvement et ne devraient pas être en mesure de le refuser. Selon Jean-Louis Touraine,...

Suite et source : contrepoints

« François Hollande porte le coup de grâce à une justice qui a bien fonctionné »

Philippe Bilger est une des rares voix à dénoncer courageusement la décision de François Hollande d’accorder une grâce totale à Jacqueline Sauvage. D’une part c’est « une prime donnée à la médiocrité du barreau » car l’accusée a été mal défendue. D’autre part, le président de la République a « préféré une justice privée », en bafouant les jugements rendus, à deux reprises, par deux cours d’assises : on n’a jamais connu cela ! Le Président a « cédé à l’ignorance et à une caste médiatico-mondaine ».

Source : boulevard voltaire

 

28/12/2016

Chômage : l'entourloupe du gouvernement...

Afficher l'image d'origine

A quelques mois de l’élection présidentielle la fameuse courbe du chômage se serait inversée, selon les dires du gouvernement. Hier, à en croire les chiffres officiels pour le mois de novembre, un peu plus de 30 000 chômeurs ont disparu des statistiques. Sauf qu’il y a une astuce et une entourloupe. Explications.

31 800 chômeurs en moins en novembre, soit 0,9 % de baisse et voilà le gouvernement qui se félicite et s’autocongratule dans tous les médias, du moins pour les ministres qui ne sont pas en vacances. Sauf que la réalité est tout autre, et cela fait des mois que cela dure. Si le nombre de chômeurs de catégorie A baisse effectivement, il augmente si l’on prend en compte les chômeurs de catégorie A, B et C.

Et comme leur nom l’indique, les chômeurs de catégories B et C sont bel et bien des chômeurs : ils sont inscrits à Pôle emploi et certains sont également indemnisés. Ces catégories dénombrent les chômeurs qui ont un emploi à temps partiel de moins de 78 heures par mois en catégorie B, de plus de 78 heures par mois en catégorie C.

Or, le mois dernier, le nombre de chômeurs inscrits dans ces catégories a augmenté de plus de 3,5 % soit 15 000 chômeurs en plus. Quand on sait que la baisse du nombre de chômeurs de catégorie A est principalement due aux emplois aidés, dont les fameux emplois d’avenir, on comprend à quel point cette histoire d’inversion de la courbe du chômage est une immense supercherie…

La France compte en réalité 5 475 800 demandeurs d’emploi, toutes catégories confondues, soit 30 000 de plus que l’an dernier à la même époque. Et ce chiffre ne prend pas en compte les chômeurs sortis des statistiques par la magie des programmes de formation, dopés également par de l’argent public. Là encore, ce sont des chômeurs de catégorie A qui disparaissent comme par magie des statistiques, pour atterrir en catégorie D, celle des chômeurs en formation. Cette catégorie a fait un bond de 21,9% sur un an et de 4,3% sur le seul mois de novembre. Résultat 762 600 demandeurs d’emploi sont dissimulés dans des programmes de formation – 29 500 de plus pour le seul mois de novembre.

On l’aura compris : 31 800 chômeurs disparaissent de la catégorie A en novembre, permettant au gouvernement d’annoncer que le chômage baisse mais dans le même temps, 29 500 chômeurs bénéficient d’un programme de formation indemnisé, la catégorie D. Et 15 000 chômeurs travailleurs à temps partiel gonflent un peu plus encore les catégories B et C.

Il y a donc plus de chômeurs en France, en novembre comparé au mois d’octobre.

Et le pire, c’est que dans les prochains mois, ce subterfuge va continuer à être utilisé encore un peu plus toujours pour soutenir le bilan du gouvernement sortant et des candidats qui en sont issus, à commencer par Manuel Valls et pourquoi pas, comme certaines rumeurs le laissent entendre, de François Hollande qui n’aurait peut être pas totalement jeté l’éponge.

Source : Breizh-info