01/10/2014

La démocratie selon le PS : les députés « frondeurs » sanctionnés

assemblée-nationale2-300x198.jpgCinq députés PS dit « frondeurs » viennent d’être sanctionnés. Christian Paul, Fanélie Carrey-Conte, Barbara Romagnan, Gérard Sebaoun et Linda Gourjade ont été exclus de la commission sur l’élaboration du budget de la sécurité sociale. Ils avaient refusé de voter la confiance au dernier gouvernement Valls.

Le PS a une grande expérience de la démocratie et de son application ; Catherine Lemorton, présidente PS de la commission des affaires sociales, a été prévenue par SMS de ces renvois : « Je savais qu’il y aurait des changements, mais de là à le faire ainsi sans concertation ! »

Au fait Mme Lemorton, votre loi Taubira a-t-elle été votée dans la concertation et avec l’aval de la majorité de la population ? Les enfants gazés lors des manifestations pacifiques sont-elles votre conception de la concertation ? Les arrestations arbitraires de ceux qui s’opposent à la dénaturation du mariage rentrent-elles dans votre conception de la démocratie ?

Lire la suite sur médias-presse.info

08:46 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0) | |

Les supporters du club de Casablanca scandent des louanges à "Daesh" et au Jihâd

Mais surtout pas d'amalgame !

 

Vu sur l'Observatoire de l'islamisation

08:42 Publié dans Islam | Lien permanent | Commentaires (0) | |

Inversion de la courbe du chômage en 2015 : + 100 000 selon l'UNEDIC

chomage.pngLa situation loin de s'améliorer, va encore se dégrader. L'Unédic prévoit que 44 000 chômeurs de catégorie A de plus (ce qui ne travaillent pas du tout) pointeront à l'assurance chômage d'ici la fin de l'année 2014.

Au total, en 2014, les prévisions de l'organisme tablent sur 150 000 chômeurs de plus en catégorie A sur l'ensemble de l'année 2014.

Et si les Français espéraient une embellie en 2015 ils devraient rapidement déchanter et se rendre à l'évidence : 2015 ne sera pas une année remarquable niveau baisse du chômage... mais niveau hausse.

Lire la suite sur economiematin

 

08:25 Publié dans Emploi | Lien permanent | Commentaires (0) | |

Les Pays-Bas retirent la nationalité à un djihadiste d’origine marocaine

arton40307-78872.jpgLes Pays-Bas ont décidé de retirer le passeport néerlandais à un Jihadiste d’origine marocaine, après que celui-ci soit apparu dans une vidéo dans laquelle il appelle à des "actes fermes" contre le pays européen.

Dans la vidéo, le désormais ex Néerlandais qui se fait appeler Muhajiri Shààm, confirme également le décès de trois autres djihadistes néerlandais, lors de bombardements à Alep, en Syrie.

Muhajiri Shààm dénonce dans son message le soutien des Pays-Bas aux bombardements américains en Syrie et explique ne pas faire partie du groupement terroriste de l’État Islamiquemais du Front al-Nosra proche d’Al Qaida.

Selon les médias néerlandais, Dick Schoof, coordinateur national dans la lutte contre le terrorisme, a prévenu le Maroc de cette décision. D’après l’agence presse Novum, la justice avait il y a peu déjà gelé les biens du djihadiste aux Pays-Bas.

Lu sur bladi.net

Priorité à une « vraie » politique familiale réservée aux nationaux !

affiche-12.jpgÉcarté du pouvoir pendant les vingt-deux premières années de la Ve République, le Parti socialiste a, à chacun de ses retours, avec un entêtement aveugle, accru les handicaps du pays, ruiné ses réussites, remis en cause ses atouts. Depuis la retraite à 60 ans, alors que l’espérance de vie augmente, jusqu’aux 35 heures, y compris dans la fonction publique, le Parti socialiste a plombé notre compétitivité et miné la santé économique du pays. Depuis l’abolition de la peine capitale jusqu’à la loi Taubira et son obsession de vider les prisons, il a montré une grande compassion pour les délinquants et criminels et a facilité une augmentation de la criminalité et de la violence. On pourrait encore ajouter sa propension à encourager l’immigration, sa volonté de gommer la différence entre le résident étranger et le citoyen français, son horreur de l’identité nationale pour compléter ce tableau paradoxal. Il restait, dans l’amas de décombres laissé par une politique désastreuse, un pan de mur debout : la politique familiale. Le Parti socialiste, dans une grande cohérence, va finir de l’abattre.

Lire la suite sur Boulevard Voltaire

« 700 000 agents publics en trop en France »

gaspillage-argent-public.jpgL’austérité ! Quelle austérité ? Pour Agnès Verdier-Molinié, la France n’est toujours pas rentrée dans le vif de la réduction des dépenses publiques, en dépit des grands discours. Et pourtant, les marges sont considérables. La directrice de l’Ifrap estime le surcoût administratif français à 60 milliards d’euros comparé à l’étranger.On pourrait faire aussi bien avec moins. Pour cause de doublons partout dans le système, il y a 700 000 agents publics en trop en France, dont la moitié (363 000) dans les collectivités locales. “Il faut cesser toute embauche dans la fonction publique jusqu’en 2022 en ne renouvelant pas les départs en retraite pendant cinq ans, puis en procédant à un remplacement sur deux pendant trois ans.” tranche-t-elle.

Lire la suite sur lenouveleconomiste

30/09/2014

Reprise : le cercle des impossibilités

reprise_economique.gifÀ la veille du grand rendez-vous budgétaire, Valls s'agite, Hollande espère toujours la reprise. L'un et l'autre ont cru trouver le docteur miracle en la personne d'Emmanuel Macron, jeune, énarque et banquier — et naturellement socialiste : le profil type de ceux qui ne sont pour rien dans les problèmes actuels et qui ont donc tout pour les résoudre ! 

ET POURTANT, la reprise ne viendra pas. Car, comme le prisonnier qui tourne en rond dans sa cellule, le gouvernement actuel est enfermé. De quelque direction qu'il veuille aller, il se heurtera à un mur.

Ces directions sont, de manière classique, au nombre de deux, chacune avec des variantes.

L’impasse des politiques de la demande

La première récusée par tout ce qui navigue dans le "cercle de raison" cher à M. Minc, est la politique de la demande. Celle que l'on qualifie horresco referens, simplifiant d'ailleurs la pensée de l'économiste anglais, de "keynésienne".

Lire la suite sur Liberté politique

Djihad : Au bas mot, 125 000 militants actifs de l'Etat islamique dans nos banlieues

etendard_noir.jpgUne dizaine de milliers de terroristes de l'Etat islamique sont parfaitement localisés nous explique Alain Chouet, ancien expert de la DGSE dans son instructif article "L'État islamique manquera bientôt de ressources humaines et financières !". Devant les caméras ils jouent au foot avec les têtes des suppliciés, se pavanent fièrement dans les rues avec leur sinistre drapeau noir, égorgent des citoyens américains, éventrent femmes et enfants... et on veut nous faire croire que quelques frappes américaines bien ciblées n'en viendraient pas à bout ? Bref, nul doute que les jours de l'État islamique sont comptés mais le problème pour nous restera entier même dramatiquement accru ! 

Lire la suite sur economiematin

Congé parental : quand le gouvernement déterre la hache de guerre…

politiquefamiliale.jpgDécidément, il semble écrit que ce gouvernement ne partira pas avant d’avoir achevé son œuvre. Grande braderie du côté de la famille, tout doit disparaître.

Réduction des deux tiers de la prime naissance à partir du deuxième enfant. Au motif que les jeunes parents n’en auraient pas besoin… puisqu’ils sont déjà équipés, pardi ! Ont déjà le lit à barreaux et la chaise haute ! Il est vrai que le 2e, le 3e enfant coûtent si peu : une voiture, un logement à changer sont peanuts à côté d’une table à langer.

Puis restait ce congé parental, comme un archaïsme. 

Lire la suite sur Boulevard Voltaire

Pourquoi les professions libérales manifestent mardi

Greve_Pharmacies.jpgLes représentants de plusieurs professions libérales ont appelé leurs affiliés à fermer les portes de leurs officines ou de leurs cabinets, mardi 30 septembre. Objectif de cette journée : mettre en garde le gouvernement sur les suites qu’il entend donner au rapport de l’Inspection générale des finances (IGF) sur le fonctionnement de 37 professions dites « réglementées ».

« Si la réforme envisagée par le ministre de l’économie, de l’industrie et du numérique supprimait la réglementation instaurée par l’Etat, un véritable séisme secouerait le système de santé et remettrait en question la sécurité sanitaire dans notre pays », met par exemple en garde le Centre national des professions libérales de santé dans un communiqué.

Lire la suite sur lemonde

 

08:02 Publié dans social santé | Lien permanent | Commentaires (0) | |

L'entreprise familiale au coeur de la troisième révolution industrielle

entreprise-familiale-depuis-1920.pngIl est dommage que les entreprises familiales soient si souvent oubliées des médias, alors qu'elles emploient près de la moitié des salariés français et représentent 70% du PIB mondial... D'autant plus dommage que l'étude de leurs caractéristiques et modes de fonctionnement se révèle riche d'enseignements pour toutes les entreprises. (...)

Nous avons identifié cinq facteurs clefs de succès, qui sont présentés au moyen de ce qu'en dit la recherche universitaire et académique.
Les cinq facteurs clés de succès analysés sont les conflits, le contrôle du capital, le long terme, le « familiness » et la transmission.

Lire la suite sur La Tribune

29/09/2014

2015 : les budgets communaux sous pression

mairie.jpgC’est peut-être un paradoxe : les élections municipales ont permis d’épargner provisoirement le pouvoir d’achat des contribuables. Les maires sortants n’ont en effet pas été avares en libéralités en tous genres, tandis que les équipes arrivées au pouvoir à la faveur d’une alternance ont généralement cherché à tenir leurs promesses fiscales. Malheureusement, dans de nombreuses communes, le budget 2015 s’annonce nettement plus difficile à boucler, pour des raisons qui échappent le plus souvent au pouvoir des élus locaux.

Première accusée, celle qui a fait couler tant d’encre : la réforme des rythmes scolaires.

Lire la suite sur Contrepoints

En 7ème plus plus mauvaise position mondiale, 88% des français n'ont pas confiance dans l'Economie de leur pays,

confiance économie.png

Frappes françaises en Irak : le cadeau politique fait aux milices armées de l'Etat Islamique d'Irak et du Levant

carl Lang 1.JPGEditorial de Carl Lang, président du Parti de la France

La guerre de domination et de conquête menée par l’Internationale révolutionnaire islamique en terre d’Islam et dans le monde est une guerre totale : elle est bien entendu une lutte armée mais aussi une guerre religieuse, psychologique, politique et révolutionnaire.

L’objectif politique final annoncé est l’établissement d’un ordre islamique planétaire basé sur la charia et la destruction de tous les « ennemis de l’Islam ». 

Dans ce contexte idéologique, l’intervention armée de l’aviation française en Irak aura un impact militaire marginal mais un impact psychologique et politique maximal. Orchestrée et présentée comme une agression de « croisés » et de « mécréants » en terre d’Islam, elle renforce la mobilisation et la détermination des djihadistes qui exploitent chaque action armée des occidentaux comme une justification nouvelle et une légitimation du Djihad. François Hollande vient de réussir l’exploit de rendre un immense service politique aux islamistes fanatiques et dans le même temps de faire de chaque Français une cible potentielle. 

Lire la suite

08:04 Publié dans Communiqués | Lien permanent | Commentaires (0) | |

Un Sénat à droite, ce que ça change pour le gouvernement

senat-palais-du-luxembourg_96.jpgTerminée, la parenthèse du Sénat à gauche. Ce dimanche,l'opposition de droite a reconquis le Palais du Luxembourg avec une nette victoire de l'UMP et de l'UDI, six mois après les élections municipales. Si le symbole politique est fort, les conséquences iront au-delà.

Ce changement institutionnel va-t-il modifier l'exercice du pouvoir par la majorité de gauche? Des réformes pourront-elles encore être mises en oeuvre? 

Le premier des bouleversements sera la difficulté avec laquelle le gouvernement pourra faire adopter, ou non, ses textes.

Lire la suite sur Le Figaro

07:52 Publié dans Analyse, Politique | Lien permanent | Commentaires (0) | |