Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

26/07/2016

«Je veux me débarrasser des handicapés de ce monde»...

Terrible assassinat au Japon : un homme s’est introduit dans la nuit de lundi à mardi dans un centre de suivi de personnes handicapées, au sud de Tokyo. Armé d’un couteau, il a tué 19 personnes et fait une vingtaine de blessés dont la plupart sont dans un état grave.

L’auteur du massacre serait un ancien employé du centre, âgé de 26 ans et dont le nom serait Satoshi Uematsu. Arrêté, il a dit à la police : 

« Je veux me débarrasser des handicapés de ce monde. »

En France, l'Etat essaie d'éliminer les handicapés avant leur naissance et c'est parfaitement légal (et remboursé).

Source : le salon beige

Impôts : les salariés français sont les plus taxés d'Europe...

L'institut Molinari a calculé que, jusqu'à ce vendredi, les salariés français auront travaillé pour financer la sphère publique et la protection sociale. La France détrône la Belgique sur le podium de la libération fiscale la plus tardive en Europe.

Les salariés français sont, en 2016, les plus ponctionnés d'Europe, selon l'étude sur le jour de «libération fiscale et sociale» de l'Institut Molinari, réalisée avec EY et que Le Figaro dévoile en exclusivité. C'est seulement à partir de vendredi 29 juillet qu'ils commenceront à travailler pour eux et plus seulement pour remplir les caisses de l'État en impôts, taxes et charges.

La date de «libération» n'a pas changé par rapport à 2015. En revanche, la France détrône désormais la Belgique, qui fut longtemps le pays qui taxait le plus le travail en Europe. Les Belges ont mené des réformes qui ont permis de substantiellement réduire cette pression fiscale et sociale.

 

Suite et source : lefigaro.fr

Pologne : alors que les JMJ vont s’ouvrir, un Irakien arrêté en possession d’explosifs...

Cravovie JMJ

Une information a prendre avec tout le sérieux qu’elle mérite…

À Łódź, dans le centre de la Pologne, un Irakien a été arrêté dimanche 24 juillet en possession d’explosifs. Selon le média polonais Polsat, l’homme a vécu en Suisse et est passé par la Suède avant d’arriver en Pologne il y a quelques jours. Polsat Newsaffirme qu’il portait sur lui des notes sur des préparatifs d’actes « terroristes » dirigés principalement contre des établissements commerciaux français en Pologne. L’homme sera détenu préventivement pour une durée de deux mois afin que l’Agence de Sécurité Intérieure Polonaise (ABW) puisse déterminer si l’homme a agi seul ou s’il était membre d’un groupe coordonné. À quelques jours des Journées Mondiales de la Jeunesse à Cracovie, cet attentat déjoué fait craindre la planification de nombreuses attaques contre la Pologne. Le pays de 38 millions d’habitants s’était opposé frontalement aux côtés de la Hongrie, de la Tchéquie et de la Slovaquie à l’entrée massive de migrants en Europe et a refusé les quotas obligatoires.

 

Source : www.christianophobie.fr

25/07/2016

Décence ?

Est-il interdit, dans la France de Hollande, de poser des questions sans se faire traiter de complotiste ?

Selon Libé, journal qui ne s’est jamais fait une spécialité de taper sur le pouvoir socialiste, le gouvernement aurait menti à propos du dispositif de sécurité installé à Nice, sur la promenade des Anglais, le soir du feu d’artifice :« La communication du gouvernement a, au minimum, travesti la réalité », affirme le quotidien, dont la une, éloquente et éclatante, affirmait : « Des failles et un mensonge. »

Commence alors un petit jeu, niveau cour de récré, sur le thème :« C’est pas moi, M’sieur, c’est lui. » Le Premier ministre vole au secours de son ministre de l’Intérieur : « Le dispositif a été validé par la mairie », qui n’est donc pas fondée à se plaindre. Réponse de la mairie : « Pas du tout, la mairie obéit à la préfecture, en charge de la sécurité de l’événement. » Puis le ministre de l’Intérieur franchit une nouvelle étape : tout cela, c’est de la faute des journalistes ; Libé a publié des « contre-vérités » et l’on est en droit de s’interroger « sur la déontologie des journalistes qui ont signé ces articles ». « Ces procédés, qui empruntent aux ressorts du complotisme, sont graves », dénonce la Place Beauvau. Dans la journée, c’est le Président lui-même qui affirme publiquement conserver toute sa confiance au malheureux Cazeneuve...

Suite et source : boulevard voltaire

Du bon sens de Viktor Orban et du « vivre-ensemble » suicidaire

Nous apprenons par une dépêche de l’agence Reuters que le président hongrois Viktor Orban avait déclaré aujourd’hui qu’il y avait un « lien évident » entre l’immigration illégale en Europe et les attentats terroristes, et d’ajouter que « si quelqu’un nie l’existence de ces liens alors, dans les faits, cette personne nuit à la sécurité des citoyens européens ». Ce constat d’évidence, par un homme d’Etat patriote et courageux qui vient de lancer une campagne publique opposée à l’immigration, dans la perspective du référendum sur la répartition des clandestins dans l’Union Européenne prévu dans son pays en septembre, rappelle cruellement l’aveuglement criminel, joint à l’incompétence affligeante et trop souvent à l’idéologie de collaboration, de nos dirigeants. Depuis janvier 2015, les attentats qui, sur notre sol, ont fait plus de 200 morts, sans parler de ceux qui ont frappé la Belgique, l’Allemagne, sont TOUS en lien avec la tsunamigration qui submerge l’Europe, en partie largement favorisée par l’Etat islamique et ses complices, hier en Syrie, aujoud’hui en Libye livrée au chaos, demain peut-être dans d’autres pays particulièrement fragilisés...

Suite et source : le blog de Bernard Antony

22/07/2016

Deux informations à garder dans nos mémoires !

mesures refusées.jpg

Députés ayant refusé de voter ces mesures :

députés ayant refusé mesures.jpg

Déni d'islamisme : le réarmement moral passe par un retour au réel

padamalgam.jpgOn commence à s'y habituer: à chaque attentat terroriste, une bonne partie du système médiatique active le logiciel du déni d'islamisme. Cela a aussi été le cas après l'attentat de Nice. Une chose semble plus importante encore que de pleurer les victimes et d'encombrer les lieux du crime de fleurs et de bougies: c'est de dépolitiser l'attentat.

Lire la suite sur lefigarovox

Italie : « Trop de signes chrétiens » pour les migrants

migrantsengrève-300x200.jpglls envahissent la péninsule, ils arrivent du Pakistan, ils sont jeunes et musulmans. Ce sont des soi-disant « réfugiés ». Et ils protestent et se mettent en grève. Parce qu’il y a trop de signes chrétiens sur leur lieux de travail.

Cela se passe en Italie, dans une petite ville de la province de Lucca, Torre del Lago. Le groupe de migrants pakistanais, hôtes d’une structure d’accueil, a décidé de croiser les bras en signe de protestation, parce que le cimetière dans lequel ils travaillent contient, en toute logique, trop de croix, d’anges, de statues des saints.

Lire la suite sur lesobservateurs

Libération fiscale, enfin !

chard-12.jpgLa date est tombée, cette année, les Français commenceront à travailler pour eux-mêmes et leur famille… le 26 juillet ! C’est la fameuse « date de libération » fiscale que donne chaque année l’association indépendante des « contribuables associés ».

Concrètement, cela veut dire que les Français ont travaillé, cette année, 207 jours pour l’Etat (si l’on ramène les gains à une année entière). A partir du 26 juillet, il restera donc 159 jours au contribuable pour profiter du fruit de son travail.

Si l’année 2016 marque une légère inflexion, l’association craint le pire pour 2017, année qui portera les conséquences de tous les cadeaux électoralistes distribués ci et là par un gouvernement d’abord soucieux de son avenir politique.

Lire la suite sur présent

La Ville refuse d'effacer les images de vidéosurveillance du 14-Juillet

botella4.jpgUne réquisition judiciaire, datée du 20 juillet et émanant des magistrats chargés de l'enquête sur l'attentat perpétré à Nice le soir du 14 juillet donne l'ordre au centre de supervision urbain niçois de "procéder à l’effacement complet des enregistrements de vidéosurveillance de l’ensemble des caméras desservant la promenade des Anglais filmant pour la plupart d’entre-elles l’action terroriste."

Lire la suite sur nicematin