Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

25/08/2016

Personnalités préférées des Français : décryptage d’une manipulation...

Une pure escroquerie intellectuelle, montée vraisemblablement dans le but de manipuler l’opinion publique.

Allons droit au but : la fameuse enquête JDD-IFOP sur les personnalités préférées des Français – que chacun peut consulter en détail sur le site de l’IFOP – est une pure escroquerie intellectuelle, montée vraisemblablement dans le but de manipuler l’opinion publique.

Qu’est-ce qui me permet d’avancer cela ?

Tout simplement le fait que les sondés, plutôt que de citer un nom spontanément, sont amenés à se prononcer sur une liste de cinquante noms préétablie. Autrement dit, sur les quelques milliers de Français qui peu ou prou sont des personnalités publiques, la présélection des cinquante noms de la liste échappe totalement aux règles habituelles des sondages. Préétablie, mais par qui ? L’IFOP se contente de mentionner que les nouveaux entrants sont issus d’une phase de présélection, « Qualifio », organisée sur le site lejdd.fr où les internautes peuvent choisir en ligne les personnalités qu’ils souhaitent voir entrer dans le classement. Joli tour de passe-passe, qui ouvre la porte à toutes les combines ! Cette méthode n’a, en fait, aucune valeur statistique puisque les internautes fidèles lecteurs du JDD ne sont représentatifs de rien du tout. Bref, ce que l’IFOP appelle les personnalités préférées des Français n’est rien de plus que la liste des personnalités préférées du petit groupe de lecteurs du Journal du Dimanche qui acceptent de se prêter au jeu. Seul l’ordre dans lequel ces cinquante noms sont classés semble scientifiquement valide.

Cette liste n’a donc absolument aucune signification et l’interprétation qui est donnée des résultats de ce sondage est une manipulation grossière,...

Suite et source : boulevard voltaire

Conférence de presse de Bernard Antony le jeudi 1er septembre prochain

Bernard Antony tiendra une conférence de presse le jeudi 1er septembre prochain à 16 heures au siège de l’Agrif, 70 Boulevard Saint-Germain, 75005 Paris.

 

Ordre du jour :

 

1)  Bernard Antony et son équipe évincés de radio-Courtoisie par Henry de Lesquen

- les fallacieuses et fantasmagoriques raisons de ce dernier

- ubuesques dérives racialo-obsessionnelles

- l’appel aux membres du Conseil d’administration : leurs lourdes responsabilités pour l’avenir de Radio-Courtoisie selon son identité d’origine

 

2) Islamo-terrorisme : dénis de réalité et mépris de la vérité aux sommets de l’État et de l’Église catholique.

 

N.B. : strictement réservée aux journalistes et aux responsables d’émissions deRadio-Courtoisie.

Que reste-t-il du livre de Thomas Piketty ?

Une nouvelle étude du Fonds monétaire international (FMI) vient encore davantage discréditer le livreLe capital au XXIe siècle de Thomas Piketty. Cette fois-ci, c'est la vérification statistique de sa théorie qui ne fonctionne pas. Sa théorie est directement contredite par les faits. Ce grief s'ajoute à une liste qui ne finit plus de s'allonger.

Dans son livre publié en 2013 (ou 2014 pour la version anglaise), il proposait une théorie selon laquelle les inégalités empirent. Lorsque les revenus du capital, c'est-à-dire des investissements, sont plus importants que la croissance économique, les inégalités deviennent plus prononcées. Or, toujours selon Piketty, la croissance du capital a été plus rapide que la croissance de l'économie depuis les années 1940. Pour appuyer cette théorie il avait amassé une base de données impressionnante, utilisait de nombreux exemples historiques de la politique américaine, ainsi que des exemples historiques de la littérature pour illustrer ses propos.

Dans un billet précédent, j'ai expliqué comment les données présentées par Thomas Piketty avaient été manipulées pour abuser de la confiance de ses lecteurs en fabricant une courbe qui colle à sa théorie.

Par exemple, quand le chiffre pour la décennie de 1910 contredit sa thèse, qui voudrait que le début du siècle ait été une période d'inégalité croissante, il invente tout simplement un nouveau chiffre.

Ailleurs, il utilise plusieurs sources contradictoires pour construire, comme un «Frankenstein», une courbe qui valide sa théorie, mais qui n'est fidèle à aucune des sources. Et ce n'est là que quelques-uns des nombreux exemples.

À cela, on pourrait ajouter la nonchalance avec laquelle il mélange les événements historiques, qu'il cite comme soutenant ses politiques publiques. Il présente par exemple certaines baisses du taux d'imposition pour les ménages riches comme ayant accentué les inégalités. Le problème, c'est que les dates et les variations ne sont pas les bonnes.

Même chose pour l'impôt sur l'héritage...

Suite et source : iedm.org

24/08/2016

6 raisons pour lesquelles l’éolien est inutile et nuisible...

L’implantation d’éoliennes en France n’obéit qu’à une volonté idéologique qui profite à quelques affairistes astucieux sans aucun gain écologique, financier ou climatique en retour pour la collectivité.

L’éolien est INUTILE

1/ Inutile, parce que la France produit déjà un excédent d’électricité.

En 2015, la France a exporté 11 % de sa production électrique, le plus souvent pendant les pointes de productions éoliennes qui ne correspondent pas à la demande d’électricité.

Quand la France cherche à se débarrasser d’un excédent d’électricité (dû notamment aux éoliennes), ses voisins qui ont aussi des éoliennes (comme l’Allemagne) ont le même problème au même moment.

2/ Inutile dans la lutte contre le réchauffement climatique.

Dans notre pays, la production thermique fossile est déjà une des plus basses d’Europe (6,2% seulement du total de l’électricité produite en 2015) et donc les émissions de CO2 sont aussi parmi les plus faibles (autour de 45 grammes par kilowattheure). Cette production fossile minimum doit être conservée, pour pallier les creux des productions éoliennes (et photovoltaïques), notamment lorsque la consommation est importante pendant les nuits froides et sans vent d’hiver, par exemple.

En réalité, l’objectif des partisans des éoliennes n’est pas de remplacer l’électricité d’origine fossile qui émet des gaz à effet de serre, mais la production nucléaire… qui n’en émet pas. Du point de vue de la lutte contre le réchauffement climatique, cet objectif est dépourvu d’intérêt.

3/ Enfin, inutile pour améliorer l’emploi en France

Les éoliennes sont fabriquées en Allemagne, au Danemark et en Espagne. De plus, les équipes de montage viennent surtout de pays de l’Est, sous le régime des travailleurs détachés. La part du travail français est faible.

L’éolien est aussi NUISIBLE...

Suite et source : contrepoints

La Patrouille de France : à l’école du risque, entre maîtrise et esthétisme...

Afficher l'image d'origine

« Notre principale qualité, c’est de s’adapter » déclare l’un des membres de la Patrouille de France (PAF), au terme de la trente-quatrième représentation estivale à Perros-Guirec, ce 20 août 2016. Les neuf alphajets de l’armée de l’air ont occupé le ciel et salué les plages.

Lourds nuages, vent puissant, averses passagères… Comme chaque année, la Patrouille a rappelé sa capacité d’adaptabilité : intempéries ou autres imprévus, peu importe, les pilotes se doivent de réussir malgré tout.

Au dessus de la mer, ils ont donc ravis les yeux des vacanciers par des pirouettes audacieuses, en colorant le ciel capricieux des couleurs de la France : fumigènes bleu, blanc et rouge !

Une exigence et une maîtrise exemplaires

Chaque année le spectacle surprend ses admirateurs. Car il ne s’agit pas simplement de pirouettes vouées à éblouir les rétines des touristes ébahis, mais le résultat d’un entraînement assidu, le fruit fièrement présenté d’une préparation exigeante.

Les avions, parfaitement alignés malgré le vent et les nuages avancent d’une même force, comme s’ils étaient liés les uns aux autres. Un magnifique jeu d’équilibriste. Une cohésion et une coordination à couper le souffle. Et surtout, une exceptionnelle maîtrise de soi et de son avion. Les engins aériens s’imposent comme de puissants oiseaux que l’immensité du ciel n’effraie pas.

« À la Patrouille de France, nous suivons un entraînement très exigeant pour voler en parfaite harmonie. C’est un honneur pour nous que de représenter, sur le territoire national comme à l’étranger, la France et l’armée de l’Air » livre le commandant Christophe Dubois, leader de la PAF, dans la revue de l’armée de l’Air, Air Actualités.

Les neuf pilotes ont le regard audacieux. Cet ambitieux courage est d’ailleurs leur sève précieuse, elle les anime et les rend aptes à concentrer toute leur attention et leurs efforts pour braver le ciel et l’inflexible loi de la gravité. Chaque vol comporte de nombreux risques, une moindre faute d’attention pourrait coûter la vie du pilote. Ce n’est donc pas un simple spectacle, mais plutôt le témoignage pour tous ceux qui les observent que le risque n’en devient un que lorsque l’on s’y frotte, que l’esthétisme et la puissance sont le résultats d’un pari, et que l’aventure mérite donc d’être tentée. Alors, que ce soit dans le ciel, à bord d’un rafale ou d’un alphajet, sur la terre n’importe où et n’importe quand, suivons-leur exemple et bravons ce qui pourrait nous arrêter !

Un symbole littéraire et philosophique

La joie qui anime ces pilotes et leur fierté de posséder le ciel exprime un peu de ce qu’Antoine de Saint-Exupéry décrit dans Vol de Nuit. Un pilote n’est rien dans un ciel infini, bien qu’il porte aussi en lui-même un monde sans limite. Deux abîmes se confrontent : l’un, l’univers, visible, et l’autre, l’âme, invisible. Quelle force, quel absolu, quelle puissance se dégagent d’une telle rencontre ! C’est ce qu’évoque par exemple cette parole : « Sans doute ces mains, fermées sur le commandement, pesaient déjà sur la tempête, comme sur la nuque d’une bête, mais les épaules pleines de forces demeuraient immobiles, et l’on sentait là une profonde réserve ».

Source : aleteia.org

 

 

 

Interdire le salafisme ?

Voilà la dernière lubie en vogue dans la classe politique cet été. Elle trahit encore, hélas, leur niveau d’incompétence et d’ignorance.

Car l’État islamique n’est pas « salafiste ». Il est khawarij : cet islam originel, celui de l’épée, antérieur à la division entre chiites et sunnites. Dans le Sinaï, l’État islamique local capture et livre les salafistes au Hamas, qui les torture et les livre à son tour à Israël… Orient compliqué. Entrer dans ces raffinements, c’est déjà trop. Vouloir cibler tel ou tel style de voile, telle ou telle tendance mahométane, c’est déjà obéir à une injonction d’apprentissage de l’islam.

La vraie question qu’il faut poser, c’est celle de notre société occidentale. Au Caire, on peut se promener partout de jour comme de nuit : c’est la grande métropole la moins criminelle du monde. L’appel du muezzin est une injonction puissante : 1 homme sur 5 a la trace du tapis de prière sur le front. Chez certains, c’est de la corne. En 2013, il y a deux fois plus d’homicides au Luxembourg qu’en Égypte (source).

Lorsque le pape tente de nous interpeller sur la question de la violence dans nos sociétés, c’est la bronca. Pourtant, il ne s’adresse pas qu’au dernier million de Français qui va encore à la messe, mais à un milliard de catholiques. Et il parle d’une réalité qu’il connaît bien : celle de la violence en Amérique du Sud. Dérangeant pour nos idées reçues, n’est-ce pas ?

Suite et source : boulevard voltaire

23/08/2016

Réserves d’eau et de nourriture. L’Allemagne se prépare à une crise majeure...

survivalisme_allemagne

Ce dimanche 21 août 2016, le Frankfurter Allgemeine Sonntagszeitung (FAS) révélait que l’Allemagne et son gouvernement vont appeler la population à constituer des stocks de vivres et d’eau pour parer à des attentats ou autres catastrophes. C’est la première fois depuis la guerre froide qu’un gouvernement d’Europe de l’Ouest révèle un projet de défense civile de ce calibre ; « la population sera obligée de détenir un approvisionnement alimentaire suffisant pour dix jours » et devra également stocker suffisamment d’eau potable pour cinq jours.

Le projet, qui fait 69 pages et qui devrait être soumis en conseil des ministres mercredi, se veut simplement « préventif » d’après les autorités allemandes . Toutefois, les tentatives répétées de cacher une certaine vérité (notamment sur les exactions commises par les migrants lors du Nouvel An) à sa population ne laisse pas trop de doute sur une telle annonce ayant fuité. L’Allemagne – et donc pas corrélation l’Europe de l’Ouest dans son ensemble – est menacée par un danger imminent.

Le FAS évoque des mesures de précaution qui conduiraient les ménages à « se préparer de manière appropriée à un événement qui pourrait menacer notre existence et ne peut être catégoriquement exclu à l’avenir » mais également «  la nécessité d’un système d’alerte fiable, d’une amélioration de la protection structurelle des bâtiments et d’une augmentation des capacités du système de santé.». L’appui de civils aux forces armées est également évoqué.

Il est particulièrement rare qu’un gouvernement face une telle annonce. En effet,...

Source et suite : Breizh-info.com

15:37 Publié dans Actualités | Lien permanent | Commentaires (0) | | |  Facebook

La clause de conscience des pharmaciens est un droit de l'homme...

L’annonce d’une consultation des pharmaciens sur l’introduction d’une clause de conscience dans le nouveau code de déontologie a suscité une levée de bouclier du gouvernement et de certaines associations (cf. L’Ordre des pharmaciens élabore son nouveau Code de Déontologie et Clause de conscience des pharmaciens : « l’affaire prend une dimension politique et idéologique »). Si l’Ordre a décidé de renoncer à cette consultation, la question se devra d’être de nouveau posée le 6 septembre lors de l’adoption de ce nouveau code (cf. Clause de conscience des pharmaciens : sous la pression, l’Ordre renonce à « une consultation transparente et ouverte »).

Grégor Puppinck est Docteur en droit, Directeur de l’ECLJ et auteur de l’essai « Objection de conscience et droits de l’homme », publié par Société Droit et Religion, CNRS Editions, juillet 2016[1]. Il vient d’être nommé membre du panel d’experts de l’OSCE[2]/ODIHR[3] sur la liberté de religion ou de croyance, la principale autorité institutionnelle en matière de liberté de religion et de conscience[4], pour 3 ans.

Il replace la clause de conscience des pharmaciens dans son cadre, estimant que « la clause de conscience des pharmaciens est un droit de l’homme » découlant du droit au respect de la liberté de conscience.

Dans le cadre de la révision de son Code de déontologie, l’Ordre des pharmaciens envisage d’y intégrer la mention explicite d’une « clause de conscience ». Surprise, cette initiative crée la polémique et inquiète le gouvernement qui y voit une menace pour l’accès à l’avortement médicamenteux (pilule du lendemain).

La « clause de conscience » est une composante de la liberté de conscience

Cette clause garantirait à chaque pharmacien le droit de « refuser d’effectuer un acte pharmaceutique susceptible d’attenter à la vie humaine ». A ce jour, ce droit est déjà garanti aux médecins et à tous les auxiliaires médicaux ainsi qu’aux sages-femmes et aux chirurgiens-dentistes. Il est aussi reconnu aux pharmaciens dans de nombreux autres pays européens...

Suite et source : genethique.org

Eoliennes, vent mauvais et coûteuses subventions...

Les 7 000 éoliennes de France ont produit 3,99 % de l'électricité française au T1 2016.

Les chiffres sont sans appel : les 7 000 éoliennes françaises débitent 3,99% de l’électricité produite par la France sur le premier semestre 2016. Pire encore, nos éoliennes sont de véritables intermittentes du spectacle, incapables de délivrer une puissance digne de ce nom en continu. Les résultats sont très en dessous des attentes.

Ces chiffres sont disponibles sur l’European Network of Transmission System Operators for Electricity. Il s’agit d’un consortium de 42 opérateurs de 32 pays d’Europe, mandaté par l’Union européenne pour appliquer sa politique énergétique.

Les 7 000 éoliennes nous ont coûté plus de 20 milliards d’euros d’investissements, dont 75% ont consisté à importer des machines du Danemark ou d’Allemagne. Chaque année, cinq milliards d’euros sont engloutis dans les “énergies renouvelables”, sorte de veau d’or écologique. Il s’agit d’argent que nous n’avons pas puisque le budget de notre pays est chroniquement déficitaire depuis 1976.

En 2017, les consommateurs d’électricité vont payer 5,6 milliards d’euros de surcoûts liés au tarif d’achat des énergies renouvelables de source éolienne ou solaire, selon la Commission de régulation de l’Energie (CRE). Or si l’éolien fournit 3,99% de notre production nationale, le solaire fournit encore moins : 1,59%.

N’aurait-on pas mieux à faire ?

Suite et source : économiematin.fr

 
 

Fête médiévale à La Chapelle d'Angillon

M--di--vales 2016